Accueil SOLIDARITÉ & FAMILLES Enfance et familles Faire garder son enfant

Accueil collectif

Les crèches collectives, familiales, micro-crèches, haltes-garderies ou encore les jardins d’enfants accueillent les enfants de moins de 6 ans. Qu’elles soient gérées par une association, une municipalité ou une entreprise privée, ces structures emploient des professionnels de la petite enfance. Dans le cadre de sa mission de Protection maternelle et infantile (PMI), le Département veille à la qualité de l’accueil dans les établissements collectifs comme au domicile des assistantes maternelles.

Accueil régulier et occasionnel en structure collective

 

Les enfants sont accueillis dans des locaux adaptés, encadrés par du personnel qualifié.

 

v creche Annuaire des crèches et haltes-garderies de la Loire

 

 

Crèche familiale

 

Les crèches familiales permettent de confier son enfant de moins de trois ans à des assistants maternels agréés par le Département. Ils sont employés par une association ou une collectivité locale et encadrés par le directeur de cette structure.



L'accueil des enfants en situation de handicap

Pour leur garantir un accueil de qualité, le Département, la Caf et la MSA ont rédigé une charte intitulée « Accueil d'enfant en situation de handicap dans les structures petite enfance du département de la Loire», dans le cadre de la Commission départementale d'accueil des jeunes enfants (CDAJE).

Un Projet d'accueil individualisé (PAI) doit être rédigé et mis en œuvre pour chaque enfant.

Charte départementale d'accueil d'enfant en situation de handicap dans les structures petite enfance du département de la Loire. (Établissements d'accueil des jeunes enfants et accueils collectifs de mineurs)

Pour plus d'information se reprorter à la rubrique "Le handicap de l'enfant"


Où se renseigner ?

 Télécharger CDAJE - Informations pratiques petite enfance dans la Loire

 

 

Dans l’intérêt de votre enfant, il est important :

  • de choisir un mode de garde suffisamment tôt pour le préparer à cet accueil, afin que la séparation se passe le mieux possible,
  • qu'une fois le mode de garde choisi, celui-ci soit dans la mesure du possible unique et stable. Les gardes multiples ou irrégulières ne facilitent pas l'adaptation de l'enfant et ne le sécurisent pas.

Quelle que soit la formule choisie, il existe des aides financières versées par les Caisses d'allocations familiales.


Version imprimable - Nouvelle fenêtre Envoyer à un ami Haut de page :