Accueil TERRITOIRE & ENVIRONNEMENT Paysages, milieux naturels, rivières Les espaces naturels

Les Espaces naturels sensibles (ENS)

Milieu naturel d’une grande richesse, il abrite une végétation et des populations animales remarquables. Cette biodiversité s’établit sur le milieu naturel et est en constante interaction avec lui.

À l'origine, chaque milieu est avant tout déterminé par la nature du relief, du climat (températures, précipitations, vents) et de la roche en sous-sol. Cependant, les milieux naturels évoluent au fil du temps, sous l'influence de contraintes naturelles, mais aussi et surtout sous l'action de l'homme. En effet, depuis l'apparition de l'agriculture, l'homme a profondément bouleversé la plupart des milieux dits naturels en France (culture, urbanisation, routes...).

Les Espaces naturels sensibles sont définis par trois grands critères :

  • leur rareté à l'échelle européenne, nationale, régionale ou départementale,
  • les menaces qui pèsent sur ces milieux naturels (urbanisme, agriculture intensive, tourisme...),
  • l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité en termes de ressources (eau, biodiversité, cadre de vie...).

Pourquoi préserver les Espaces naturels sensibles ?

La préservation des Espaces naturels sensibles répond à trois exigences majeures :

  • participer à la préservation de la qualité des éléments essentiels à la vie (eau, air...) et au maintien de la biodiversité indispensable à la recherche médicale et aux ressources alimentaires,
  • améliorer le cadre de vie des Ligériens par la conservation des paysages et du patrimoine naturel et culturel,
  • favoriser la vitalité économique par le développement du tourisme vert et la création d'emplois liés à la gestion des sites et à l'offre touristique.

 

La politique environnementale du Département

Les Espaces naturels sensibles sont gérés par les Départements, compétents en matière de préservation du patrimoine naturel local. Chaque Département peut ainsi mettre en œuvre une politique en faveur des ENS en vue de préserver la qualité des sites, des paysages et des milieux et d'assurer ainsi la sauvegarde des habitats naturels. De plus, les ENS doivent être aménagés pour une ouverture au public, sauf exception justifiée par la fragilité du milieu.

Depuis 1991, le Département de la Loire a labellisé au total 618 Espaces naturels sensibles en fonction de divers enjeux (touristiques, pédagogiques, scientifiques, culturels ou historiques). Cela a permis la mise en place de stratégie d'intervention (acquisitions, conventions...) en vue de la pérennisation de ces sites ainsi que la réalisation d'aménagements, voire d'ouverture au public.

En parallèles, des études ont été conduites pour identifier les milieux prioritaires représentatifs du département au regard de leur sensibilité : Hautes Chaumes du Forez (1991), Étang (1994), Tourbière (1994 et 2004), Hêtraie (1995 et 2012), Bords de Loire (1996), Gorges de la Loire aval (2000), Pitons Basaltiques (2003), Gorges de la Loire amont (2009) et Forêt (2011).

 

Les Espaces naturels sensibles de la Loire

 

Pour mener à bien cette politique de protection, de gestion et d'ouverture au public des ENS, le Département de la Loire perçoit la part départementale de la Taxe d'aménagement (TA). Consacrée en grande majorité à l'acquisition foncière. Cette taxe soutient également d'autres opérations portées par de nombreux partenaires. Quelques exemples :

Pour valoriser la biodiversité remarquable présente sur les ENS de la Loire, le Département et le CPIE des Monts du Pilat ont réalisé quatre plaquettes téléchargeables :


Version imprimable - Nouvelle fenêtre Envoyer à un ami Haut de page :

À lire aussi

Programme de préservation de la flore patrimoniale du département de la Loire

Le Conservatoire botanique national du Massif central a conduit un programme d’inventaire de la flore vasculaire du département de la Loire de 2005 à 2007. Cet inventaire, complété par des données de terrain et des herbiers de botanistes locaux, permet d’estimer la diversité floristique du département à environ 2 000 espèces. Parmi celles-ci, 29 espèces ont été identifiées comme prioritaires pour la mise en place d’un programme de préservation de la flore patrimoniale de la Loire. Le Département anime la mise en oeuvre de ce programme depuis 2010.

Mammifères remarquables des espaces naturels sensibles de la Loire

Les paysages du département de la Loire se composent de diverses unités géographiques que sont les bocages Roannais, la plaine du Forez, les monts de la Madeleine et du Forez, les monts du Beaujolais et du Lyonnais, le massif du Pilat et la vallée du Rhône. C'est dans ces grands ensembles que l'on rencontre des espaces naturels : déterminés par la combinaison complexe de différents facteurs (le sol, le climat, l’homme, etc.), ils évoluent au fil des saisons sur un territoire. Le type de végétation s'installant sur de tels milieux conditionnera en partie les espèces animales amenées à vivre dans l'écosystème.

Les zones humides de la Loire - Résultats de l'inventaire

Téléchargez le rapport final d'étude des zones humides et les données associées en cliquant sur les liens ci dessous.