Accueil TERRITOIRE & ENVIRONNEMENT Eau et assainissement Alimentation en eau potable

Alimentation en eau potable

L'article L.210-1 du Code de l'Environnement rappelle que l'eau fait partie du patrimoine commun de la nation. Sa protection, sa mise en valeur et le développement de la ressource utilisable, dans le respect des équilibres naturels, sont d'intérêt général. La politique du Département dans le domaine de l'eau a pour objet d'améliorer l'environnement au service de la qualité de la vie, de revitaliser et de conforter l'espace rural.

verre

 

 

 

Nous consommons en moyenne 100 litres d’eau par jour et par habitant qu’il faut livrer au robinet du consommateur en parfait état de potabilité. Après prélèvement, l'eau subit un traitement plus ou moins approfondi en fonction de sa qualité, puis elle est acheminée par des canalisations. Après usage, les eaux usées sont traitées pour éviter toute pollution du milieu naturel.

 

 

Répartition des prélèvements d’eau destinée à la consommation humaine à l’échelon national et départemental :

 

  National Départemental
Eau souterraine, puits, forage 53 % 28 %
Eau de surface prise en rivière, barrage 47 % 72 %

barrage de Soulage
Barrage de Soulage.

Quel est le patrimoine du département ?

13 000 km de réseau, dont l’âge varie de quelques mois à plus de 100 ans.



Qui intervient ?

Les communes ou les syndicats de communes, qui ont la compétence "alimentation en eau potable". La gestion du service peut se faire directement par la collectivité ou être déléguée à une société spécialisée.



Le Département de la Loire partenaire des communes pour la gestion de l'eau et de l'assainissement ?

Il apporte à la collectivité une aide technique et financière aux travaux d’investissement qu’elle doit réaliser (réseaux, réservoir, station…).
L'Agence régionale de santé intervient également pour assurer le contrôle de la qualité de l’eau distribuée.

Premier partenaire des communes, le Département de la Loire les aide techniquement et financièrement pour surveiller leurs réseaux d’eau et réaliser les infrastructures nécessaires. Le Département de la Loire participe ainsi à l’amélioration de l'environnement des Ligériens et œuvre pour leur qualité de vie et le développement de l'espace rural.

Le Département de la Loire consacre environ 6 300 000 € par an pour l’amélioration des réseaux d’assainissement et des infrastructures d'alimentation en eau potable. Grâce à ce soutien, il permet aux communes de réaliser 30 000 000 € de travaux dans ces 2 domaines.



La politique du Département de la Loire en matière d’eau potable :

Dans le domaine de l'eau potable, le Département de la Loire a réalisé un schéma départemental d'alimentation en eau potable en 1999. Celui-ci a été mis à jour en 2007 pour prendre notamment en compte les conséquences de la sécheresse de 2003, puis réactualisé en 2010 pour prendre en compte :

 

  • le Grenelle de l'environnement (gestion économe de l'eau et de l'espace),
  • la Loi sur l'eau et les milieux aquatiques (débits minimum biologiques),
  • les SDAGE (Schéma directeur d'aménagement et de gestion des eaux) des bassins versants Loire Bretagne et Rhône Méditerranée Corse,
  • le projet SAGE Loire (Schéma d'aménagement et de gestion des eaux),
  • l'évolution de l'intercommunalité.


    Ce schéma a mis en avant 2 grands enjeux : la nécessité d'assurer une alimentation en eau pour l'ensemble des usagers en quantité suffisante et présentant une qualité conforme aux normes de distribution.

 

Une convention avec l'Etat a été signée en 2009 afin de réactualiser les données du schéma départemental et définir une politique commune dans ce domaine. Un observatoire sur la gestion des services publics d'eau potable et d'assainissement est publié chaque année en lien avec les services de l'Etat.

 

Pour plus d'informations sur l'eau potable



Version imprimable - Nouvelle fenêtre Envoyer à un ami Haut de page :