Accueil SOLIDARITÉ & FAMILLES Autonomie et handicap Le handicap de l'enfant

Favoriser l’intégration des enfants handicapés

creche

Le Département de la Loire agit en faveur des enfants porteurs d’un handicap pour les accueillir en crèche, en halte-garderie ou chez un assistant maternel. Afin d’éviter l’exclusion et l’isolement dans lesquels le handicap peut les placer, il est important de faciliter leur accueil dans des structures ouvertes à tous les enfants, handicapés ou non.

Accueil des enfants porteurs de handicap

L'intégration individuelle d'un enfant handicapé en milieu ordinaire doit être recherchée prioritairement.

Qu'elle soit réalisée à temps plein ou à temps partiel, elle passe par une adaptation des conditions d'accueil dans le cadre d'un projet individualisé. Ce dernier permet de prendre en compte les besoins particuliers de chaque enfant. L'intervention d'une équipe spécialisée de service d'éducation spéciale et de soins à domicile (SESSAD) peut compléter cette prise en charge.

Lorsque les exigences d'une intégration individuelle sont trop contraignantes pour l'enfant et dans le cas où sa situation exigerait des soins importants, c'est l'orientation vers un établissement spécialisé qui offre une solution équilibrée.

Une telle décision ne peut être prise que par la Commission des Droits et de l'Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH) à partir d'une évaluation très précise de ces besoins.

 

Contact :
Maison Loire Autonomie
Commission des Droits et de l'Autonomie des Personnes Handicapées
23, rue d'Arcole - 42000 Saint-Étienne – Tél. 04 77 49 91 91

base MDPH 

La Commission des Droits et de l'Autonomie des Personnes Handicapées est chargée d'évaluer avec précision la situation de chaque enfant et de déterminer les prises en charge et les aides qui conviennent.

Concrètement, elle peut proposer une orientation vers un établissement médico-social ou une prise en charge par un service d'éducation et de soins à domicile.

C’est aussi la CDAPH qui se prononce sur le droit à une Allocation d’Education pour Enfant Handicapé (AEEH), qui est ensuite versée par la Caisse d’Allocations Familiales. Elle peut également, en fonction de critères établis, attribuer une carte d’invalidité. Le médecin de la MDPH peut rendre un avis permettant à un enfant intégré en classe ordinaire de bénéficier d’un transport financé - sous certaines conditions - par le Département de la Loire. Cette aide au transport concerne les élèves et étudiants se déplaçant en taxi, VSL, ambulance, transports collectifs ou en voiture particulière.


Version imprimable - Nouvelle fenêtre Envoyer à un ami Haut de page :