Accueil TERRITOIRE & ENVIRONNEMENT Développement durable Eco-gestes

Economiser l'eau potable

Economiser l'eau potable

Des petits gestes simples qui peuvent réduire considérablement votre consommation d'eau et par conséquent votre facture. Des toilettes au jardin, retrouvez les astuces gagnantes sur tous les plans !

Economiser l'eau potable
  1. SALLE DE BAIN
    C'est la pièce où l'on utilise le plus d'eau.
    Un bain consomme 150 à 200 litres d'eau, une douche entre 42 et 90 litres.

  2. TOILETTES
    Dans les toilettes coule de l'eau potable à raison de 6 à 12 litres par utilisation.

  3. LAVAGE DU VEHICULE
    Le lavage d'une voiture à grande eau consomme environ 200 litres.

  4. CUISINE
    Les besoins pour l'alimentation (boisson, cuisson) sont de 5 à 10 litres par jour

  5. EAU PLUVIALE NON RECUPEREE
    Cette eau pourrait être récupérée pour l'arrosage ou le lavage du véhicule.

  6. ARROSAGE DU JARDIN
    Il consomme entre 15 et 20 litres au mètre carré.

 

Des équipements hydroéconomes
Hydroéconomes ! Qu'est-ce que c'est ?

Il s'agit par exemple :

La chasse à double commande pour économiser l'eau des toilettes


chasse à double commande Pour faire des économies d'eau, la bonne solution est d'avoir une chasse d'eau munie d'une double commande où l'on peut sélectionner le volume d'eau consommée ; 6 litres pour un grand rinçage, 3 litres pour un petit rinçage.

Potentiel d'économie par rapport à un réservoir classique

Dépend du comportement de l'utilisateur, peut atteindre 50 %

Surcoût moyen par rapport à un système réservoir 9 ou 12 litres + cuvetteDépend du modèle, à partir de 20 %
Temps de retour moyenenviron 2 ans


Une chasse d'eau économique permet d'économiser entre 30 et 40 m/an pour une famille de 4 personnes soit une économie de 90 à 120€ sur le facture annuelle d'eau




Le robinet thermostatique pour économiser l'eau dans la salle de bain

 

robinet thermostatique

Ce robinet équipé d'une seule commande permet de régler au préalable la température de l'eau et donc d'économiser de l'eau et de l'énergie : la température n'est pas réglée manuellement et l'eau ne coule pas pour rien jusqu'au réglage de la température voulue. Les grands avantages de ces robinets sont l'économie d'eau, un confort accru et un risque moindre de se brûler. Ce type de robinet convient surtout pour les douches et les baignoires.

 

Potentiel d'économie par rapport à un robinet classique
Dépend du comportement de l'utilisateur, peut atteindre 4 m3/personne/an
Surcoût moyen par rapport à un robinet classiqueà partir de 100 €
Temps de retour moyenenviron 2 ans



Un robinet thermostatique permet d'économiser jusqu'à 13m/an pour un foyer de 4 personnes, soit une économie possible de 50€ sur la facture annuelle d'eau.


L'embout mousseur hydroéconome pour économiser l'eau de la cuisine

 

l'embout mousseur se monte sur le robinet : un joint plat, un aérateur une bague

Ce système installé à la sortie du robinet permet de mélanger de l'air à l'eau dans le tuyau d'arrivée.
Il en résulte un bouillonnement de l'eau qui donne l'impression que le robinet laisse couler un jet d'eau suffisant.

 

Potentiel d'économie par rapport à un robinet classiqueEntre 30 et 70 % (dépend du modèle et du comportement de l'utilisateur)
Surcoût moyen par rapport à un robinet classiquemoins de 10 €



L'installation d'embouts mousseurs hydroéconomes aux robinets permet d'aconomiser jusqu'à 7 m/an pour un foyer de 4 personnes, soit une économie possible de 22 € sur une facture annuelle d'eau.


La récupération des eaux de pluie* pour économiser l'eau du jardin

Récupérer les eaux de pluie est un bon réflexe à adopter. L'utilisation de ces eaux doit être limitée à l'arrosage des jardins, au nettoyage des véhicules...
Pour des raisons sanitaires, il est interdit de connecter les réseaux d'eau potable et d'eau pluviale.

la récupération des eaux de pluie  : branchez un système de dérivation de la gouttière avec un filtre dans une cuve de récupération pluviale

Potentiel d'économieDépend de son utilisation
Coût moyen Dépend du système installé


* La loi sur l'eau et les milieux aquatiques du 31/12/2006 prévoit un crédit d'impôt de 25% pour l'installation de ce type de matériel. L'arrêté du 4 mai 2007 précise les équipements pouvant en bénéficier (réf. NOR : DEV00752553A)



Version imprimable - Nouvelle fenêtre Envoyer à un ami Haut de page :