Accueil CULTURE, SPORT & TOURISME Archives départementales Découvrir les archives

Venir en salle de lecture

La salle de lecture est ouverte gratuitement à toute personne, quelle que soit sa nationalité, dans le respect du règlement intérieur.
L'inscription est obligatoire.

Conditions d'accès

 
Lors de la première visite, une carte de lecteur personnelle est établie sur présentation d'une pièce d'identité avec photographie. Cette carte est valable une année civile et renouvelable.

accueil02
L'accueil
    vestiaires
Les vestiaires

Des casiers individuels, fermant à clé, sont à la disposition de chaque lecteur afin d'y déposer les effets personnels.
Seuls sont autorisés en salle de lecture un crayon de papier et des feuilles pour la prise de note.
Les sacs à mains, cartable, sacoche (de portable notamment), porte-documents, manteaux et vestes doivent être laissés dans le casier. 

Le règlement intérieur définit  les modalités de communication, de consultation et de reproduction des documents.  

 


Demande de documents

La demande de documents

Les demandes de documents sont regroupées par levée toutes les demi-heures à partir de 8h45. Le lecteur peut demander deux documents par levée et 20 documents maximum par jour. 

  • Horaires des levées : tous les quarts d'heure de 8 h 45 à 11 h 45 et de 13 h 15 à 16 h 15.

Il est possible de prolonger d'une semaine la communication de deux documents demandés. Après 16h15, si vous n'avez pas demandé de documents, la consultation des archives numérisées, les instruments de recherche et les usuels de la bibliothèque restent accessibles. Les lecteurs présents en salle de lecture peuvent également réserver jusqu'à deux documents à l'avance.

 

Vous pouvez réserver des documents à l'avance (au maximum deux par jour). La demande doit nous parvenir 48 heures avant votre venue en salle de lecture. Les documents seront sortis pour la levée de 8h45.


Consulter

La consultation des documents originaux


Tous les documents sont fragiles : ils doivent être manipulés avec précaution.

Afin de les préserver des dégradations, les lecteurs doivent respecter les préconisations de consultation décrites dans le petit guide de conservation préventive qui leur est remis lors de l'inscription.


 


La reproduction des documents

Les lecteurs sont autorisés à procéder eux-mêmes à la photographie des documents, au moyen d’appareils analogiques ou numériques sans flash ni éclairage d'appoint, dans la mesure toutefois où cette opération ne nuit pas à la bonne conservation de ceux-ci. L’usage de scanners ou tout autre numériseur à plat est interdit.

Le président de salle se réserve la possibilité de refuser toute demande de reproduction qui ne serait pas compatible avec le bon fonctionnement du service ou qui serait susceptible de nuire à la conservation des documents.

Une photocopieuse est à la dispostion des lecteurs sur accord préalable du président de salle.

  • 0,15 euros pour un format A4,
  • 0,30 euros pour un format A3.
     

La photocopie est interdite pour tous les périodiques, les documents reliés, scellés, sur parchemin, ou aquarellés et les documents d’un format supérieur au format A3 notamment les affiches, cartes et plans.

La reproduction des documents pour un autre usage que privé nécessite une autorisation du directeur des Archives départementales afin d'établir les droits de réutilisation des données publiques.

L'autorisation n’implique pas la cession des droits de propriété intellectuelle et artistique.


Consultation de documents numérisés

Consultation des documents numérisés

Sont consultables sur ordinateur les documents suivants :

  • Tables décennales (1802-1892 ou 1902) ; 
  • Registres paroissiaux (antérieurs à 1792) ;
  • Registres d'état civil (1792-1898 ou 1914) ;
  • Listes nominatives de dénombrement de la population (1841-1975 pour certaines communes) ;
  • Plans cadastraux napoléoniens (1807-1850) ;
  • Atlas minier dit « Atlas Beaunier » (1810) ;
  • Registres matricules du recrutement militaire ;
  • Inventaires des biens des Églises (1906) ;
  • Fiches individuelles des étrangers de Saint-Étienne (1892-1940) ;
  • Cartes postales ;
  • Photographies des paysages de la Loire et des départements limitrophes ;
  • Documents relatifs à la guerre 1914-1918.

 

12 postes informatiques sont disponibles en salle de lecture sans réservation.

 


Consultation des microfilms

Les registres paroissiaux  et d'état civil antérieurs à 1807,  le quotidien de La Tribune Républicaine (1899-1944) sont consultables sur microfilms, en libre accès.
5 lecteurs de microfilms et 1 lecteur-reproducteur (utilisé uniquement pour les reproductions) sont à votre disposition.
Seul le lecteur-reproducteur est soumis à réservation préalable.

Prêt des microfilms entre départements

Vous avez la possibilité de consulter les microfilms en provenance d'autres services d'archives.
Pour obtenir le prêt de bobines de microfilms, il faut prendre contact avec le service d'archives qui vous intéresse pour connaître les modalités et les cotes de microfilms.
Une fois ces informations connues, notre service se charge de transmettre votre demande.
Si vous souhaitez  consulter nos microfilms dans un autre service d'archives proche de votre lieu de résidence, il vous suffit de rechercher la cote du microfilm qui vous intéresse dans l'inventaire des microfilms (lien page  inventaire des microfilms) et de nous faire parvenir votre demande par le service où vous consulterez nos microfilms. Pour ce prêt inter-service, il faut fournir :
 

  • deux enveloppes à bulle - format 230 mm x 330 mm affranchies à 3,85 € (une pour l'envoi, une pour le retour)
  • les cotes de microfilms (deux maximum par envoi).

Règles de communicabilité des archives

Les Archives sont soumises à des règles de communicabilité fixées par la loi.


Version imprimable - Nouvelle fenêtre Envoyer à un ami Haut de page :