Accueil CULTURE, SPORT & TOURISME Archives départementales Aide à la recherche

En savoir plus sur les registres paroissiaux, les registres d'état civil et les tables décennales en ligne

Registre paroissial

Contenu des documents. Dates extrêmes et communicabilité. Collections numérisées.

Contenu des documents

Les registres paroissiaux comportent tous les actes de baptêmes, mariages et sépultures antérieurs à 1792.

Ces actes sont en principe consignés dans un ordre chronologique quel que soit le type d’acte. Certains curés ont tenu des registres différents en fonction des catégories d’actes comme à Pélussin de 1619 à 1671.

Il n’existe qu’exceptionnellement des tables alphabétiques récapitulatives pour ces registres. Seules quelques paroisses en sont pourvues, pour certaines périodes. Il s’agit de :

  • Chavanay
  • Fouillouse (La)
  • Montbrison (paroisse Sainte-Anne)
  • Pélussin
  • Roanne
  • Saint-Chamond (paroisse Saint-Pierre)
  • Saint-Christo-en-Jarez
  • Saint-Étienne (paroisses Notre-Dame et Saint-Étienne)
  • Saint-Haon-le-Vieux
  • Saint-Paul-en-Jarez
  • Saint-Pierre-de-Bœuf
  • Tourzy-et-Crozet.

Registre paroissial de Montbrison. Archives départementales de la Loire, cote 3 E 148 / 9.
Registre paroissial de Montbrison. Archives départementales de la Loire, cote 3 E 148 / 9.

Ces tables sont tenues soit par ordre alphabétique des patronymes, soit par ordre alphabétique des prénoms (Roanne), soit par ordre chronologique des actes (Montbrison), soit par ordre alphabétique et chronologique (Saint-Étienne, paroisse Notre-Dame). Les tables en ligne sont classées au type d’acte auxquelles elles se rapportent dans le moteur de recherche.

Les registres paroissiaux contiennent parfois d’autres types de renseignements. Certains curés consignent des événements marquants concernant le climat, la vie paroissiale ou illustrent leurs écrits. Toutes ces mentions correspondent au type de document « autres » dans le moteur de recherche qui permet d’accéder aux registres paroissiaux. Pour en savoir plus voir la rubrique Mentions trouvées dans les registres paroissiaux.
Les registres d’état civil contiennent les actes de naissances, mariages, décès et parfois les publications de mariages à partir de 1793. Ceux-ci sont inscrits par ordre chronologique, le plus souvent dans des registres différents en fonction des types d’acte, mais ce n’est pas toujours le cas : ils peuvent être consignés dans un même registre par ordre chronologique quel que soit le type d’acte.

Les tables décennales, sont les index des registres d'état civil, établis à partir de 1792, par nom de famille et par périodes de 10 ans.

Pour en savoir plus voir Fiche n°2 : Généalogie : les registres paroissiaux et d’état civil


Registre paroissial de Montarcher. Archives départementales de la Loire, cote 2 E 217
Registre paroissial de Montarcher. Archives départementales de la Loire, cote 2 E 217.

Dates extrêmes et communicabilité

Le premier registre de la Loire a été rédigé en 1469, par Claude Ferrier, prêtre de Montarcher. Cependant il constitue une exception : il s’agit du plus ancien registre complet de France. Le curé de Saint-Christo-en-Jarez a également consigné des baptêmes dès 1489. Mais seulement soixante paroisses environ ont conservé des actes antérieurs à 1610 (voir la liste des paroisses concernées). Les registres paroissiaux ne se généralisent que dans la seconde moitié du XVIIe siècle.

 

À partir de 1793, les maires tiennent l’état civil et établissent une table annuelle des actes de naissance, mariage et décès à refondre tous les dix ans en table décennale. Cette prescription fut mal appliquée jusqu’au décret du 20 juillet 1807. Néanmoins, dans presque tous les cas, on dispose depuis 1802 de collections complètes et il existe des tables décennales antérieures à 1802 pour environ soixante communes de la Loire

 

Les actes postérieurs à 1910 ont été numérisés uniquement pour les communes de l’arrondissement de Saint-Étienne, sauf exceptions. Afin de respecter les règles de communicabilité et le droit à la vie privée, les actes postérieurs à 1909 ne sont pas visibles sur ce site Internet mais peuvent être consultés en salle de lecture des Archives départementales de la Loire.


Collections numérisées

Chaque type de document était tenu en double exemplaire. Les documents conservés aux Archives départementales sont les exemplaires remis par le curé au greffe du bailliage royal avant la Révolution, puis par le maire au greffe du palais de justice à partir de 1792. Les autres exemplaires sont conservés dans la commune d'origine, sauf si celle-ci les a déposés aux Archives départementales.

 

Il existe des différences entre la collection des communes et celle des Archives départementales. Les registres paroissiaux ne sont tenus en double exemplaire qu’à partir de 1667 sauf pour 18 paroisses. La collection du greffe du bailliage est souvent lacunaire avant 1737. La collection des communes est donc souvent plus complète que la collection des Archives départementales. La numérisation a été effectuée à partir des documents communaux pour les registres paroissiaux et à partir de la collection des Archives départementales pour l'état civil.


 

 
Les actes d’état civil de la commune de Terrenoire n’ont pas été numérisés et sont consultables sur le site des Archives municipales de Saint-Étienne.


Version imprimable - Nouvelle fenêtre Envoyer à un ami Haut de page :