Accueil CULTURE, SPORT & TOURISME Archives départementales Le coin des flâneurs

Quizz révolutionnaire

Armeville

Toutes les villes qui "rappelaient des institutions féodales et, perpétuant cet odieux souvenir, souillaient la langue des Français libres, devaient disparaître avec leurs tyrans", tel était le contenu d’un décret de la Convention de mai 1793 concernant le nom des villes. C’est ainsi que toute commune ayant un nom à connotation religieuse ou féodale fut rebaptisée par un nom révolutionnaire. Les changements de noms ne survécurent pas à la Révolution ou très peu.

Armeville
Détail du registre d'état civil du district d'Armeville. Archives départementales de la Loire, cote 3E 219/65

  

 

 

Quelle ville a été rebaptisée Armeville de 1793 à 1801 ?

  • Saint-Étienne
  • Saint-Chamond
  • Saint-Just-Saint-Rambert

 


Ville-Fonfort
Détail du registre d'état civil de Ville-Fonfort. Archives départementales de la Loire, cote 3E 223/4

 

 

 

Quelle ville fut rebaptisée Ville-Fontfort ?

  • Marcilly-le-Châtel
  • Saint-Galmier
  • Châteauneuf

Sury-la-Chaux
Détail du registre de Sury-la-Chaux. Archives départementales de la Loire, cote 3E 305/3

 

 

 

Sous quel nom connaissons-nous mieux Sury-la-Chaux ?

  • Sury-le-Comtal
  • Saint-Thurin
  • Saint-Jean-la-Vêtre

Chazelles-sous-Ville Affranchie
Détail du registre d'état civil de Chazelles-sous-Ville-Affranchie. Archives départementales de la Loire, cote 3E 60/3

  

  

 

Qui se cache derrière le nom de Chazelles-sous-Ville-Affranchie ?

  • Chazelles-sur-Lavieu
  • Chazelles-sur-Lyon
  • La Chapelle-en-Lafaye

 

 

Pour voir les réponses, cliquez ici : réponses au quizz


Version imprimable - Nouvelle fenêtre Envoyer à un ami Haut de page :

À lire aussi

Début de classement et premières découvertes.

Depuis le 1er décembre 2009 a débuté l’opération d’inventaire de ce fonds.
Une équipe de trois personnes relève le défi de constituer, à partir de cette masse de documents, un ensemble devant être accessible à tout un chacun.


Endormi depuis 1987 au cœur des Archives départementales de la Loire, le « Vrac » Manufrance se compose d’environ 150 m3 soit 2 km d’archives.

Réponses au quizz

Voici les bonnes réponses au quizz.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de "cookies" et autres traceurs. En savoir +