Accueil CULTURE, SPORT & TOURISME Enseignement artistique La Maîtrise de la Loire

Une histoire mouvementée

S’il est l’un des personnages les plus marquants de la famille d’Urfé, Claude se fait toutefois moins connu que son petit-fils Honoré, célèbre écrivain. Tous deux appartiennent à une lignée influente, dont l’histoire est riche en rebondissements tout comme celle du château forézien. Celui-ci a d’ailleurs bien failli disparaître.

Une famille illustre

Les aïeuls de Claude d'Urfé s'installent au 11e siècle dans la forteresse des Cornes d'Urfé, à Champoly. Ils acquièrent le domaine forézien par mariage au 14e siècle. Pierre d'Urfé débute d'importants aménagements poursuivis par son fils, Claude, qui transforme la demeure en château de plaisance. Des éléments médiévaux, comme les douves, subsistent et s'intègrent parfaitement aux bâtiments qui présentent de belles influences de la Renaissance italienne et française. Les transformations voulues par Claude d'Urfé, de la galerie aux colonnes corinthiennes cannelées à la toiture en ardoise, répondent à une cohérence d'ensemble où tous les éléments décoratifs font sens.

 

Château de la Bâtie d'Urfé - Tapisseries

 

Honoré d'Urfé, un écrivain de renom

L'autre personnage illustre de la famille est le petit-fils de Claude d'Urfé, Honoré, l'auteur de L'Astrée. Ce roman pastoral est en quelque sorte un « best-seller » du 17e siècle, un immense succès traduit dans toute l'Europe. À travers plus de 5 000 pages, il raconte l'histoire d'amour contrariée entre la bergère Astrée et le berger Céladon, sur les bords du Lignon. Aujourd'hui, il est un peu tombé dans l'oubli, comme l'a été le château après l'extinction de la famille d'Urfé au 18e siècle.

 

Un domaine sauvé de la ruine

La Révolution française n'est pas une période faste pour la Bâtie forézienne. Le château est laissé à l'abandon à la fin du 19e siècle. La Diana, Société Historique et Archéologique du Forez, le rachète en 1909 pour le sauver et il est finalement classé Monument historique en 1912.

Depuis, le Département de la Loire a engagé de nombreuses campagnes de restauration afin de redonner au château ses lettres de noblesse. Il en assure la gestion et l'animation depuis janvier 2007.


Version imprimable - Nouvelle fenêtre Envoyer à un ami Haut de page :