À VOS CÔTÉS
Mars-Avril 2017
ENVIRONNEMENT

Prendre soin de nos rivières

LES RIVIÈRES ET COURS D’EAU CONSTITUENT UNE RESSOURCE EN EAU ESSENTIELLE ET EMBELLISSENT NOS PAYSAGES. SOUCIEUX DE PRÉSERVER CES ÉCOSYSTEMES FRAGILES, LE DÉPARTEMENT ACCOMPAGNE LES NOMBREUX ACTEURS IMPLIQUÉS SUR LE TERRAIN. EXEMPLE SUR LES BORDS DU LIGNON ET DE SES AFFLUENTS.

Boën-sur-Lignon, 8 heures du matin. Christophe Rigodiat rejoint son équipe d'agents de rivière au Symilav, le Syndicat mixte du bassin-versant du Lignon, de l'Anzon et du Vizézy. Après un point rapide sur le chantier du jour, ils rassemblent leur matériel et se rendent à Champdieu, sur les bords du Ruillat. Longtemps laissé à l'abandon, ce ruisseau est envahi de branchages et d'arbres. Par endroits, il est complètement obstrué. Première mission : abattre un bouleau au milieu du cours d'eau. Bottes aux pieds, tronçonneuse en main, les hommes parviennent à faire tomber l'arbre après plusieurs minutes d'efforts. Christophe remonte sur la rive. « Les conditions sont parfois extrêmes, avec des pentes incroyables, de l'eau jusqu'au cou... il faut s'adapter, c'est un métier atypique ! », commente le chef de chantier.

L'équipe collabore ici avec des forestiers venus avec un tracteur et un broyeur pour éliminer tous les déchets. Les riverains et agriculteurs sont également associés au projet : « Ils nous appellent et viennent souvent nous voir sur le terrain », souligne Xavier de Villele, directeur du Symilav.

Ce syndicat a été créé pour mettre en oeuvre le contrat de rivière Lignon du Forez. Il bénéficie d'un soutien technique et financier du Département, engagé dans plusieurs autres contrats sur l'ensemble du territoire : Gier, Mare-Bonson, Loise, Furan, Ondaine, etc. Leurs objectifs : améliorer la qualité de l'eau, rétablir le bon état écologique des rivières et les mettre en valeur. Restauration de la ripisylve*, assainissement, aménagement des berges... Parfois, des travaux de stabilisation visent aussi à limiter les dégâts en cas de crue. Ainsi, à Sail-sous-Couzan, les berges du Lignon viennent d'être entièrement restaurées, renforcées et transformées en corridor écologique.

Pour le suivi de la qualité de l'eau, les techniciens du bureau d'études Aquabio, mandaté par le Département, prennent le relais. Maniant aussi bien le haveneau (petite épuisette) que le microscope, ces « infirmiers des rivières » prélèvent des centaines d'échantillons, analysent le PH, le taux d'oxygène, etc. Les résultats sont transmis au service départemental Environnement et Forêt ainsi qu'à la Fédération de pêche de la Loire, qui réalise le bilan de la qualité de l'eau en lien avec ses partenaires (syndicats de rivières, agences de l'eau...). Pierre Grès, responsable du service technique, est optimiste. « La qualité de l'eau est plutôt bonne dans la Loire. Les seuls points noirs, comme le Furan, l'Ondaine ou le Gier, ont connu une très nette amélioration ces dernières années avec une restauration efficace de la qualité biologique. » Cela se traduit par de belles rivières à truites, mais aussi des peuplements de brochets, gardons, carpes ou tanches qui font le bonheur des pêcheurs !

* Végétation bordant les milieux aquatiques

Bonus WebCarte des chantiers rivières

En parcourant la carte ci-dessous, vous pourrez accéder à des fiches de présentation d'ouvrages réalisés par le syndicat mixte du bassin versant du Lignon, de l'Anzon et du Vizéry (SYMILAV).

+ d'infos

Nouveau !
Suivez la qualité des rivières de la Loire sur le site http://rivieres.loire.fr 

Version imprimable - Nouvelle fenêtre Envoyer à un ami Haut de page :
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de "cookies" et autres traceurs. En savoir +