facebook-logotwitter-logorss-logo

À VOS CÔTÉS
Mai-Juin 2017
COLLÉGIENS

Le bonheur est dans l’assiette

CHAQUE ANNÉE, 2 MILLIONS DE REPAS FRAIS ET SAVOUREUX SONT SERVIS DANS LES COLLÈGES DE LA LOIRE. GÉRÉS PAR LE DÉPARTEMENT, LEURS 38 RESTAURANTS SCOLAIRES MULTIPLIENT LES ACTIONS EN FAVEUR DE L’ÉQUILIBRE ALIMENTAIRE. REPORTAGE À LA TALAUDIÈRE, OÙ LA PAUSE MÉRIDIENNE RIME AVEC PLAISIR.

Finis les plats industriels sans saveur et les assiettes pas terminées ! À La Talaudière, les élèves du collège Pierre-et-Marie-Curie se régalent chaque midi. Dès 11h30, les premiers adolescents affamés arrivent au restaurant scolaire, commandent leur plat chaud, prennent leur laitage, dessert et pain sur la ligne de self avant de s’arrêter au buffet-bar. Entre diversité, plaisir et partage, les enfants acquièrent ici de bonnes pratiques alimentaires qu’ils reproduiront à la maison !

DES PRODUITS BIO ET LOCAUX 

« Le goût et la qualité sont nos préoccupations quotidiennes », explique le chef Hervé Maurin, qui privilégie la proximité. « Nous nous approvisionnons en majorité en produits bio et locaux, chez une quinzaine de producteurs. » Son équipe sert quotidiennement environ 500 repas sains et équilibrés. Depuis cinq ans, un buffet-bar permet de proposer un assortiment qui change tous les jours : entrées, fruits ou desserts, selon l’humeur du chef. « Les enfants choisissent ce qui leur plaît et peuvent se resservir plusieurs fois. C’est un excellent moyen de les responsabiliser et réduire le gaspillage. » Désormais, les 38 restaurants scolaires des collèges publics de la Loire utilisent des produits issus de circuits courts et de l’agriculture biologique. Dans le cadre de sa politique en faveur de l’équilibre alimentaire, le Département sensibilise aussi les collégiens au développement durable.

DES ÉCO-DÉLÉGUÉS ENGAGÉS

Tri, pesée des déchets… Les initiatives ingénieuses fleurissent. À La Talaudière, des « éco-délégués » ont repensé le conditionnement du pain, fabriqué par une boulangerie locale. « On peut choisir entre le petit pain de 25 g et celui de 50 g. Si on a encore faim, on en prend un autre », explique Lucas, en 3e , qui a participé au projet.

Encadrés par deux enseignantes, ces élèves élus par leurs camarades ont par ailleurs expérimenté des repas « zéro déchet », des dégustations à l’aveugle ou des desserts à base de légumes. « Et avec deux classes, on a visité la ferme du Perrier, notre fournisseur en maraîchage bio et viande bovine. Un franc succès ! », notent Christine Granjon et Isabelle Hanicotte-Dufix. Pour elles, ces actions reposent sur l’engagement de tous les acteurs : équipe de restauration, élèves et corps enseignant. La prochaine, intitulée « Des lauriers pour le cuisinier », a obtenu un financement du Département. « Nous allons créer un jardin aromatique de 30 m2 qui comprendra une douzaine de plantes », se réjouissent Flore et Jérémy, en 5e. De quoi valoriser le compost du collège et ajouter de nouvelles saveurs dans les assiettes.

Bonus WebBIEN MANGER, ÊTRE EN FORME, MIEUX APPRENDRE

Fin 2015, le Département de la Loire a signé avec les services de l’État une Charte de qualité en restauration scolaire intitulée « Bien manger, être en forme, mieux apprendre ». Fruit d’un travail de concertation entre le rectorat, les équipes des collèges et du Département, elle comporte quatre piliers :  

  • Proposer des repas dans un cadre à la fois convivial et éducatif
  • Offrir aux collégiens une alimentation saine et de qualité
  • Engager une démarche Agenda 21
  • Promouvoir et accompagner les missions des agents départementaux

Collège La TalaudièreVOUS AVEZ DIT E3D ?

Dix-sept collèges de la Loire ont été labellisés Établissement en démarche de développement durable (E3D) par le rectorat. Ce projet d'envergure intègre un large volet "gaspillage alimentaire". Des médiateurs E3D, interface entre l'équipe pédagogique, l'équipe de direction et l'équipe technique, travaillent ainsi avec les collégiens sur des projets liés au développement durable.

On peut citer par exemple la mise en place d’ateliers goût (dégustation à l’aveugle, découverte de la cuisine…), les actions de réduction des déchets alimentaires ou encore la création de mares pédagogiques pour observer la biodiversité.

Emeline Forest, diététicienne du Département de la Loire

« Je travaille en lien avec les enseignants et infirmiers des collèges pour sensibiliser les élèves à une alimentation plus saine. Nous organisons par exemple des ateliers pour leur apprendre à repérer différents groupes d'aliments : c’est essentiel pour comprendre ce qu’est un menu équilibré et cela les incite à prendre plaisir à manger de tout. »

Crédit photos : Hubert Genouilhac/PhotUpDesign

sonsPodcast - Version sonore

Version imprimable - Nouvelle fenêtre Envoyer à un ami Haut de page :
Actualités
COLLÉGIENS
Révisez autrement le brevet !

Le service de soutien scolaire en ligne #JeRévise, lancé l’an dernier par le Département de la Loire, en lien avec l’Inspection académique, permet aux collégiens de réviser en s’amusant. Un outil particulièrement utile à l’approche du brevet !

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de "cookies" et autres traceurs. En savoir +