DOSSIER
Mai-Juin 2017
MOBILITÉ

Prenez la route…

départementale

NOS 3 800 KM DE ROUTES DÉPARTEMENTALES PERMETTENT DE SE DÉPLACER AU QUOTIDIEN, MAIS AUSSI D’EXPLORER LA LOIRE DANS SES MOINDRES RECOINS. LE DÉPARTEMENT GÈRE CE PATRIMOINE ROUTIER EN CONJUGUANT PLUSIEURS PRIORITÉS : SÉCURITÉ, DÉVELOPPEMENT DURABLE, AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE ET POLITIQUE CYCLISTE.

Vital pour la mobilité des Ligériens, mais aussi le développement économique et l’attractivité touristique, le réseau routier départemental dessert harmonieusement l’ensemble du territoire. Il est composé à la fois d’axes très fréquentés et de petites routes de campagne ou de montagne, idéales pour découvrir la Loire en voiture, à moto ou à vélo. Tout au long de l’année, les agents du Département entretiennent ses chaussées, accotements et ouvrages d’art. Leur mission : veiller à la sécurité et au confort des usagers, tout en respectant l’environnement. Renouvellement des revêtements, entretien de la signalisation, fauchage, déneigement… Été comme hiver, ils maintiennent les routes en bon état pour diminuer les risques d’accidents et garantir des temps de parcours fiables. Dans certaines zones dangereuses, des solutions sont identifiées et mises en oeuvre : rectification de la courbe d’un virage, construction d’un giratoire, etc.

7,6 millions c'est le nombre moyen de kilomètres parcourus chaque jour sur les routes départementales de la LoireDE NOUVELLES INFRASTRUCTURES

En parallèle, la collectivité améliore le réseau dans le cadre de sa stratégie d’aménagement du territoire. Dans les secteurs en expansion démographique, de nouvelles infrastructures sont créées pour diminuer les temps de trajet, en évitant les centres-villes. À Saint-Just Saint-Rambert, le Grand pont suspendu sur la Loire, inauguré il y a près de dix ans, voit passer 25 000 véhicules par jour. Dans la continuité de ce projet majeur, le contournement de Saint-Marcellin-en-Forez et le contournement sud de Bonson ont été ouverts en 2015, et les travaux se poursuivent jusqu’à la dernière étape du chantier à Sury-le-Comtal en 2018. D’autres projets visent à résorber des points de congestion du trafic. L’échangeur A 72/RD 498 sera notamment aménagé au niveau de La Fouillouse et Andrézieux-Bouthéon.

VERS UNE VOIRIE PARTAGÉE

Utilisées à la fois par les automobilistes, les poids lourds, les transports en commun et les deux-roues, les routes départementales nécessitent par ailleurs la mise en place d’une gestion partagée et durable de la voirie. Pour encourager les modes de transport doux, le Département déploie une politique cycliste ambitieuse qui permet de valoriser son patrimoine routier, tout en encourageant la pratique du vélo. Conformément au schéma de développement du vélo dans la Loire, une véloroute voie verte de 21 km est en cours de réalisation dans le Roannais. Cette nouvelle infrastructure offrira une liaison avec l’Eurovélo 6, qui relie l’Atlantique à la mer Noire.

Principaux chantiers 2017

Une démarche éco-responsable

Chantiers, entretien des routes, assainissement... Des pratiques durables ont été mises en place pour limiter l'impact de ces interventions sur l'environnement. Objectif : un territoire toujours plus vert.

Fortement mobilisé en faveur du développement durable et de la préservation des ressources naturelles, le Département de la Loire se doit de donner l’exemple. Il a donc mis en place une gestion durable des routes, qui concerne aussi bien les projets de construction ou de rénovation que les opérations courantes d’entretien.
Signataire d’une convention avec les professionnels des travaux publics, la collectivité veille ainsi au respect des règles environnementales sur les chantiers. Elles sont intégrées dans tous les appels d’offres et les techniques à faible émission de gaz à effet de serre sont mises en avant. Cela se traduit par le recyclage des déchets, l’utilisation d’enrobés tièdes sur les chaussées, de peinture à l’eau pour la signalisation au sol, etc.

S'ADAPTER AU MILIEU

Pour l’entretien des routes, les agents départementaux adoptent des pratiques de plus en plus éco-responsables. « L’objectif est de trouver le meilleur compromis entre sécurité et écologie, avec un traitement différencié suivant les milieux », explique Roland Duchamp, directeur des agences territoriales. En hiver, la consommation de sel est optimisée grâce à la saumure, un mélange très efficace contre le verglas. Sur les routes enneigées, la pouzzolane, une roche volcanique naturelle, permet de gagner en adhérence. Et aux beaux jours, le fauchage raisonné, mis en place depuis plusieurs années, s’adapte au cycle des plantes et favorise la biodiversité en bord de route. Certains secteurs, comme les zones maraîchères de la plaine du Forez ou les zones de protection incendie du Pilat, nécessitent néanmoins un entretien spécifique. Le tout sans aucune utilisation de pesticides, et en luttant contre les plantes invasives allergisantes comme l’ambroisie, qui constituent également un enjeu de santé publique.

LaurendonAlain Laurendon

Vice-président chargé des infrastructures

« Le réseau routier est au coeur de notre stratégie de développement équilibré du territoire. Grâce à des routes bien entretenues et aménagées, le Département contribue à renforcer la sécurité des automobilistes et des motards, sans oublier les cyclistes. Par ailleurs, nous investissons dans l'amélioration des infrastructures, en construisant par exemple de nouveaux tronçons : cela renforce la qualité de vie des habitants et l'attractivité de la Loire. »

 

 

Lacroix

Jérémie Lacroix

Vice-président chargé du développement durable

« Qu'il s'agisse des travaux sur les chaussées, du fauchage des bords de route ou de la viabilité hivernale, l'entretien des routes départementales s'inscrit dans la préservation de l'environnement et de la biodiversité. Nous veillons aussi à rétablir la continuité écologique des cours d'eau et le passage de la faune, tout en préservant le patrimoine arboré routier. En parallèle, l'aménagement du réseau encourage les modes de circulation doux : transports en commun, covoiturage, vélo... »

Dans le cadre de sa politique cycliste, le Département a équipé quinze cols emblématiques ligériens de bornes kilométriquesÀ vos vélos

C'est le printemps et les cyclotouristes fleurissent... Parce que la pratique du vélo est bien en selle dans la Loire, le Département valorise son patrimoine routier à travers une politique cycliste ambitieuse.

Dans la Loire, terre de cyclisme, les routes départementales ne sont pas réservées aux voitures ! Elles offrent en effet de formidables itinéraires pour découvrir le territoire à vélo. Pour encourager la pratique sportive préférée des Français, le Département a ainsi fait de l’aménagement d’itinéraires cyclables une priorité.

Illustration avec les sommets ligériens : cols de la République ou de la Croix de Chaubouret, montée de Courreau, col de la Loge… Du Roannais au Pilat, en passant par les Monts du Forez, ces ascensions sont reconnues pour leur beauté. Plusieurs ont même été empruntées par les coureurs du Tour de France ou du Critérium du Dauphiné. Achevé au printemps 2016, le jalonnement de quinze cols emblématiques ligériens, sur 220 km au total, est aujourd’hui très apprécié des sportifs. Chaque borne indique la distance à parcourir jusqu’au col, la pente et l’altitude. Cette signalétique alerte également les automobilistes sur la présence de cyclistes.

VÉLOROUTES ET VOIES VERTES

Pour vous permettre de pédaler en toute sécurité, la collectivité prévoit aussi la création de véloroutes, voies vertes et itinéraires cyclables, essentiellement sur des routes départementales. En fonction du trafic, cela peut nécessiter la construction de bandes cyclables, ou la mise en place d'un simple jalonnement.
Ainsi, le chantier de la « 3 V Nord Loire » est en cours : ce tronçon de 21 km reliera la Saône-et-Loire au port de Roanne au printemps 2018. Pour assurer une continuité jusqu'à l'agglomération stéphanoise, une véloroute d'une centaine de kilomètres sera par la suite créée au plus près du fleuve Loire.
Conciliant les contraintes des automobilistes et le confort des cyclistes, le concept de la route partagée est en plein essor dans la Loire... De quoi renforcer l'attractivité du territoire et générer de belles retombées touristiques.

Toute l'info sur www.loire.fr/cyclisme 

benjamin-chenaudÉclairage 
Benjamin Chenaud, responsable du service études - Pôle aménagement et développement durable

Où en est le chantier 3V Nord Loire ? Les travaux sont en cours au niveau du pont sur la Loire entre Pouilly-sous-Charlieu et Briennon.
L'élargissement des trottoirs permettra le passage de la véloroute voie verte en toute sécurité, grâce à l'aménagement de bandes cyclables..

Quelles sont les prochaines étapes ? La réhabilitation de l’ancienne emprise ferroviaire entre Saint-Pierre-la-Noaille et Pouilly-sous-Charlieu, et l’aménagement du chemin de halage entre Briennon et le port de Roanne, via Mably.

Quelles sont les retombées attendues ? Elles seront à la fois touristiques et économiques : un cyclotouriste dépense en moyenne 50 à 70 euros par jour. Bien entendu, cette infrastructure profitera aussi aux habitants, tant pour leurs loisirs que pour leurs déplacements quotidiens.


+ D'INFOS
D’un coût total de 5,5 M€, le projet 3V Nord Loire est soutenu par l’Union européenne (1,56 M€ au titre du Feder) et la Région Auvergne-Rhône-Alpes (0,5 M€) - www.loire.fr/cyclisme

L'ÉTAT DES ROUTES EN DIRECT

Travaux, accidents, gravillonnage, neige, dangers... Suivez en temps réel les conditions de circulation sur le réseau routier départemental sur le site www.inforoute42.fr (accessible depuis votre smartphone) ou en appelant le 04 77 34 46 06 (répondeur).

Crédits photos : Frédéric Chambert, Vincent Poillet, Fabrice Roure, Hubert Genouilhac

sonsPodcast - Version sonore

+ d'infos

www.loire.fr/routes

Version imprimable - Nouvelle fenêtre Envoyer à un ami Haut de page :
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de "cookies" et autres traceurs. En savoir +