INITIATIVES
Juillet-Août 2017
CHU de Saint-Étienne

UN ROBOT UNIQUE EN FRANCE

L'établissement hospitalier stéphanois est le premier en France à disposer du système ultramoderne de coelioscopie 3D télé-assisté SenHance®. Il permet depuis quelques mois à l'équipe de gynécologie du Pr. Céline Chauleur de réaliser des interventions plus sûres et plus rapides, y compris pour des prises en charge complexes. Le praticien peut en effet « sentir » la résistance des tissus grâce à un retour de force dans les manettes, tout en guidant la caméra avec ses yeux. D'autres équipes du CHU se préparent à utiliser cet outil et des chirurgiens sont déjà venus de plusieurs pays d'Europe pour observer leurs confrères ligériens à l'oeuvre.

okProfesseur Céline Chauleur, chef du service gynécologie-obstétrique au CHU de Saint-Étienne

"J'ai opéré ma première patiente avec cet équipement début février. C'était une première en France. Il nous offre des conditions optimales : on travaille avec une vision 3D, bien installé dans un fauteuil. Le contrôle du mouvement permet de corriger d'éventuels tremblements. Les caméras, elles, se déplacent en suivant le mouvement de nos yeux : ça fonctionne très bien, c'est assez bluffant ! Et contrairement à d'autres robots, celui-ci est doté d'instruments permettant une taille minimale d'incision. Il permet donc de gagner en précision et en sécurité pour des gestes complexes. Pour l'instant, on a déjà fait une trentaine d'interventions avec ce robot. Depuis le mois d'avril, d'autres équipes du CHU l'utilisent : celle du Pr. Tiffet pour la chirurgie thoracique et celle du Dr. Barabino pour la chirurgie digestive. Des chirurgiens américains et italiens sont aussi venus récemment à Saint-Étienne pour le voir fonctionner. La chirurgie robotique va continuer à se développer et à se perfectionner. C'est une nouvelle révolution qui est en cours, comparable à ce qu'avait été la coelioscopie* lorsque celle-ci est venue remplacer la voie ouverte." 

* Technique chirurgicale mini-invasive permettant d'opérer à l'intérieur du ventre en ne faisant que des petites incisions. 

Version imprimable - Nouvelle fenêtre Envoyer à un ami Haut de page :
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de "cookies" et autres traceurs. En savoir +