TRIBUNES LIBRES

Novembre-Décembre 2017

 

GROUPE UNION POUR LA LOIRE

L'UNION POUR LA LOIRE, UNE ÉQUIPE UNIE AU SERVICE DE L'INTÉRÊT DÉPARTEMENTAL

Depuis sa création, la majorité départementale est fondée sur un rassemblement plus large que les appartenances politiques. Certes, ses valeurs sont sous-tendues par les thématiques républicaines de la droite et du centre.

Le Groupe UPL a construit son identité politique autour d'une gestion pragmatique, responsable et ambitieuse de l'institution départementale. Notre volonté est de rester dans un positionnement ouvert, humaniste et surtout ancré dans la proximité de notre territoire.

Nos préoccupations liées aux enjeux des territoires, à un département uni dans le bien vivre ensemble, à un rassemblement de toutes les bonnes volontés nous permettent d'agir dans un esprit d'ouverture et de sens pratique. Notre cap est clair, ancré sur des principes de gestion efficaces et partagés.

La majorité départementale a choisi un Président expérimenté. En effet, Georges ZIEGLER, élu et réélu depuis 1994 dans son canton de Saint-Étienne, est parfaitement imprégné de l'état d'esprit que j'ai décrit.

C'est un élu de terrain en phase avec les réalités quotidiennes. Son caractère engagé lui donne la force
de choisir. En outre, et c'est une qualité fondamentale à laquelle nous sommes tous profondément attachés, Georges ZIEGLER aime passionnément la Loire et ses habitants.

Autour de lui, nous formerons une équipe soudée, prête à assurer les missions qui font la raison d'être du Département. De la même manière, nous serons, aux côtés des équipes municipales pour faire aboutir leurs projets.

Le Département a toujours été un partenaire de confiance et entend le rester.

Les difficultés qui s'annoncent ne nous sont pas inconnues.

Le désengagement de l'État n'est pas nouveau. Cela dit, depuis 2012, son ampleur est sans précédent. Notre institution est prise dans une tenaille financière redoutable. Les charges s'alourdissent alors que les moyens s'amenuisent.

Le défi qui s'annonce galvanise notre envie de servir notre Département.

Ainsi, le Département assurera, comme il l'a toujours fait, cohésion, coordination et rassemblement sur l'ensemble du territoire, sans être aveugle au monde qui change.

La mutation est une nécessité. Mais la mutation, ce n'est pas la révolution.

Elle s'inscrit dans le passé en gardant le meilleur et se projette dans l'avenir pour faire mieux encore.

Au-delà des grandes difficultés matérielles qui seront surmontées, le Département demeure une collectivité porteuse d'ambitions et de projets communs, d'engagements réciproques, d'innovation, de lien social.

 

Les élus du Groupe Union pour la Loire
www.unionpourlaloire.fr
 

Canton d'Andrézieux-Bouthéon : Michèle Maras et Sylvain Dardoullier
Canton de Boën-sur-Lignon
: Chantal Brosse
Canton de Charlieu
: Clotilde Robin et Jérémie Lacroix
Canton du Coteau
: Véronique Chaverot et Daniel Fréchet
Canton de Feurs
: Marianne Darfeuille et Pierre Véricel
Canton de Montbrison
: Annick Brunel et Jean-Yves Bonnefoy
Canton du Pilat
: Valérie Peysselon et Bernard Bonne
Canton de Rive-de-Gier
: Séverine Reynaud et Jean-Claude Charvin
Canton de Saint-Chamond
: Solange Berlier et Hervé Reynaud
Canton de Saint-Étienne 1
: Fabienne Perrin et Georges Ziegler
Canton de Saint-Étienne 2
: Alexandra Ribeiro Custodio et Jean-François Barnier
Canton de Saint-Étienne 4
: Christiane Jodar et Paul Celle
Canton de Saint-Just Saint-Rambert
: Colette Ferrand et Alain Laurendon
Canton de Sorbiers
: Corinne Besson-Fayolle et Bernard Philibert

GROUPE GAUCHE RÉPUBLICAINE ET CITOYENNE

UN RENDEZ VOUS RATÉ AUTOUR D'UN ENJEU VITAL POUR NOS TERRITOIRES ET NOS CITOYENS !

En cette période où les fractures sociales et territoriales s'aggravent, l'avenir des Solidarités départementales est pourtant menacé ! En cette période cruciale, le temps consacré à l'élection du nouveau président de l'assemblée départementale, aura donc été un Rendez Vous raté ! Les conditions de cette élection n'auront vraiment pas été à la hauteur de l'enjeu, et l'habituel jeu de l'accès au pouvoir pour le pouvoir se sera à nouveau imposé ! Au lieu de ce jeu infantile, c'est une réflexion partagée sur la raison d'être de notre Institution et sa façon d'agir qui aurait du s'imposer à cette occasion... La priorité en cette période critique est bien de renforcer la cohésion de notre Assemblée pour que « tous ensemble » nous puissions défendre l'avenir de notre Institution et assurer la survie des solidarités humaines et territoriales, si nécessaires aujourd'hui ! S'il avait organisé cette réflexion pour « un passage de relais » à la hauteur de l'enjeu, notre ex Président aurait ainsi marqué la sincérité de son attachement à notre Institution des Solidarités, qu'il dit vouloir défendre désormais en haut lieu... Notre nouveau Président doit admettre que la vraie force capable de défendre l'Institution des solidarités réside d'abord dans l'engagement sincère de ses élus pour décliner dans l'action le sens humain qu'elle recouvre. Animer et créer les conditions du dialogue républicain pour donner aux élus départementaux cette capacité à se retrouver sur l'ESSENTIEL, relève de sa mission... au risque sinon que la politique devenue politicienne soit l'instrument de la dévitalisation de notre Institution ! Face à ce Rendez Vous raté dont la légèreté était affligeante, notre groupe poursuivra son engagement citoyen, avec sa ligne de conduite dictée par sa volonté d'oeuvrer à la réhabilitation de la Politique... Nous continuerons de réfléchir et d'agir au contact de la vie de notre société et de nos territoires ; nous continuerons de promouvoir le dialogue au sein de notre Assemblée pour que l'approfondissement de la démocratie permette à notre Institution de donner le meilleur d'elle-même... C'est ainsi que sa raison d'être pour organiser et faire vivre les solidarités s'imposera enfin au grand jour !

 

Jean Bartholin, Violette Auberger, Pascale Vialle Dutel

GROUPE LOIRE SOLIDAIRE

CONSEIL DÉPARTEMENTAL : N'OCCULTONS PAS LES VRAIS ENJEUX

Notre Collectivité vient d'élire un nouveau Président en la personne de Georges Ziegler. Nous adressons nos félicitations républicaines à celui qui pilotera désormais le Département de la Loire.

Cette élection aura été marquée par le psychodrame des fortes divisions de la majorité départementale, qui auront profondément discrédité l'Institution, d'autant plus que jamais les projets et l'ambition pour la Loire et les Ligériens des uns et des autres n'auront été clairement présentés.

Le scrutin aura toutefois au moins permis de mettre sur la place publique l'un des principaux enjeux de la fin de notre mandat départemental : quel avenir pour le Département, et plus spécifiquement, quelle relation à construire, demain, entre le Département et la Métropole de Saint-Étienne, officiellement créée au 1er janvier prochain ? En d'autres termes, le nouveau Président mettra-t-il toute son énergie à défendre l'échelon départemental, comme nous l'espérons, ou entend-il « éteindre progressivement la lumière », comme le craignent certains ?

Cette question fondamentale transcende les clivages politiques et mérite un véritable débat de fond. Nous l'avons demandé à plusieurs reprises à Bernard Bonne, qui l'a toujours refusé. Espérons que le nouvel exécutif prendra la mesure de l'importance de la tenue de ce débat collectif et démocratique, dans l'intérêt de tous.

Il s'agit d'envoyer rapidement, et très clairement, des signaux positifs en ce sens, car de toute évidence, la « fracture territoriale » engendrée par la création de la Métropole de Saint-Étienne a été insuffisamment appréhendée et anticipée. Elle suscite de nombreuses craintes, plus ou moins fondées, chez les élus de tous les territoires.

Pour nous, élus du groupe Loire Solidaire, quel que soit le degré de scepticisme et de méfiance que nous pouvons avoir vis-à-vis du « fait métropolitain », il ne s'agit pas d'opposer la Métropole au reste du Département.

Nous sommes départementalistes. Nous croyons en la pertinence et en l'utilité des Départements pour faire vivre au quotidien, pour tous et sur tous les territoires, les solidarités humaines et territoriales qui sont plus que jamais nécessaires. Mais, la Métropole s'impose à nous. Aussi, il convient, loin des positions butées, surjouées et dogmatiques de certains, de faire preuve d'intelligence dans la construction de la relation entre celle-ci et notre Collectivité.

Nous défendons l'idée d'une Métropole ambitieuse au sein d'un Département fort et innovant. En responsabilité, nous oeuvrerons en ce sens jusqu'à la fin de notre mandat.

 

Le Président, Pierrick Courbon, et ses collègues Arlette Bernard, Brigitte Dumoulin, Régis Juanico, Jean-Jacques Ladet, Eric Michaud, Nadia Semache, Marie-Michelle Vialleton, Nathalie Desa-Ferriol

Groupe « Loire Solidaire », Socialistes, Écologistes et Apparentés
9, rue Charles de Gaulle – 42000 Saint-Étienne
Tél. 04 77 59 32 03

Version imprimable - Nouvelle fenêtre Envoyer à un ami Haut de page :
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de "cookies" et autres traceurs. En savoir +