PORTRAIT
Mars-Avril 2018
RENCONTRE

Ladislas Chollat entre en scène

C’EST L’UN DES METTEURS EN SCÈNE FRANÇAIS LES PLUS EN VUE. À 42 ANS, LE STÉPHANOIS LADISLAS CHOLLAT DIRIGE AVEC BRIO DES CADORS SUR LES PLANCHES. SUR TOUS LES FRONTS, IL SIGNE AUSSI BIEN DES PIÈCES DE THÉÂTRE QUE DES COMÉDIES MUSICALES, COMME RÉSISTE DE FRANCE GALL.

Il a ce je ne sais quoi, que d'autres n'ont pas... Ladislas Chollat est un metteur en scène hors du commun. Aussi doux qu'hyperactif, cet homme avide de challenges aime faire ce qu'il ne sait pas faire. Et transforme tout ce qu'il entreprend en chef-d'oeuvre. Son moteur : la peur. « Elle peut devenir votre amie. Quand on la vainc, elle fait avancer et aller au-delà même de vos espérances. » Et du chemin, ce Stéphanois en a fait depuis ses premiers pas dans le métier. En 2015, il a déjà vingt-cinq créations théâtrales à son palmarès quand il monte sa première comédie musicale, Résiste, pour France Gall. Leur collaboration se poursuivra quasiment jusqu'au dernier souffle de la chanteuse « au grand coeur ».

Pour ce passionné de lettres aux goûts éclectiques, « chaque pièce est un voyage ». Il découvre sa vocation dès l'adolescence : alors qu'il pratique le théâtre en amateur, mal à l'aise sur les planches, il prend conscience de son regard critique sur le travail des comédiens. « À cet instant, j'ai su que ma place n'était pas sur scène, mais dans la salle », confie-t-il. Le jeune homme fait pourtant ses armes à Marseille en jouant dans ses propres mises en scène : Le Roi se meurt, Orphée, Macbeth...

En 1998, il fonde sa compagnie, le Théâtre de l'Héliotrope, et rencontre le dramaturge et directeur de théâtre Gildas Bourdet. Un tournant. Il l'assiste alors sur de nombreux spectacles, tout en menant ses propres projets. Bouillonnant de créativité, il est vite remarqué pour la qualité de son travail. En 2008, il est associé à la Comédie de Picardie. Puis les sollicitations affluent : L'Ouest solitaire de Martin McDonagh au théâtre Marigny, Harold et Maude au théâtre Antoine avec Line Renaud...

 

"À Saint-Étienne,
il y a une bienveillance
qu’on ne trouve nulle part ailleurs"

 

En 2012, Ladislas Chollat monte Le Père de Florian Zeller, avec Robert Hirsch : un triomphe, qui sera couronné de trois Molières. Il enchaîne avec Fabrice Luchini dans Une heure de tranquillité. Dans la foulée, sa pièce La Station Champbaudet de Labiche est diffusée en direct par France 2. Insatiable, Ladislas Chollat enchaîne les  succès à raison de trois mises en scène par an. Sa particularité ? « Je fais tout le temps le grand écart ! » D'une tragédie comme Le Fils avec Yvan Attal à la comédie Les Inséparables avec Didier Bourdon, en passant par le nouveau spectacle de Julien Clerc, il jongle avec aisance d'un genre à l'autre.

Textes, jeu des acteurs, décors, costumes, éclairage, musique... Guidé par son instinct, le talentueux créateur réunit et dirige les plus grands talents, en mêlant habilement contrainte et liberté. « Changer, échanger, oser changer. C'est là que je trouve mon bonheur de metteur en scène. » Fin psychologue, Ladislas Chollat manie l'âme humaine avec subtilité, et garde son calme en toutes circonstances, même face à de fortes personnalités. « Je dois gueuler pas plus d'une fois tous les cinq ans », s'amuse-t-il.

D'un sourire, ce charismatique quadragénaire installe une atmosphère positive. « Je suis un vrai Stéphanois ! À Saint-Étienne, il y a une bienveillance naturelle qu'on ne trouve nulle part ailleurs... » Issu d'une fratrie  nombreuse et papa de jumeaux, Ladislas apprécie aussi la vie de troupe et son côté « famille temporaire ». Cette année, son agenda se remplit de nouveautés : il sort son premier film, monte Le Père à Tokyo... Une scène florissante en perspective.

>> En 5 dates

1975
Naissance à Saint-Étienne

1998
Création de la compagnie Théâtre de l'Héliotrope

2014
Trois Molières pour Le Père

2015
Direction de la comédie musicale Résiste

2017
Tournage du film Quand tu danses (nom provisoire)


chollat-gall

LE METTEUR EN SCÈNE STÉPHANOIS TRAVAILLAIT SUR LE SPECTACLE RÉSISTE AVEC FRANCE GALL DEPUIS 2015. TROIS ANS DE COLLABORATION...

« France souhaitait faire une comédie musicale à part, unique. Un spectacle qui lui ressemble en somme ! C'était une personne dotée d'une grande force de caractère et d'un cœur généreux. Elle savait ce qu'elle voulait, sans avoir des idées arrêtées. Elle restait ouverte à la discussion et prenait toutes les situations de manière positive. C'était une vraie artiste pour qui j'avais une grande admiration. » Ladislas Chollat

Bonus Web

Crédit photo : Céline Nieszawer 

Version imprimable - Nouvelle fenêtre Envoyer à un ami Haut de page :
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de "cookies" et autres traceurs. En savoir +