Accueil CULTURE, SPORT & TOURISME Patrimoine culturel La Bâtie d'Urfé

Comment visiter ?

Flânerie dans les jardins, visites guidées, adaptées à des publics spécifiques (enfants, scolaires, personnes handicapées)... vous trouverez facilement une offre qui répond à vos envies.

Dans le château


Les visites de la Bâtie d'Urfé s'effectuent uniquement sous la conduite d'un guide francophone. Elles vous conduiront dans les appartements, la grotte et la chapelle.
Visites en anglais possible pour les groupes sur réservation.

Durée de la visite : environ 1h15

Les cuisines et la cour d'honneur sont accessibles librement, de même que l'exposition permanente consacrée au sphinx. 

 

m_batie2À travers les jardins


N'hésitez pas à venir flâner dans les jardins ! Ils sont ouverts librement et gratuitement pendant les horaires d'ouverture du domaine. En été, le week-end vous pouvez même venir y pique-niquer gratuitement ou jouer aux jeux traditionnels de la Renaissance.

 

 


Accessibilité

Le Département de la Loire développe ses propositions culturelles en faveur des personnes mal et non-voyantes. Les médiateurs culturels du château de la Bâtie d'Urfé ont été formés par l'association Braille et Culture afin d'offrir des visites adaptées aux déficients visuels.

Picto handicapPicto handicap
Accessibilité partielle


Des supports d'aide à la visite sont disponibles gratuitement, sur demande, à l'accueil du château.

  • des audioguides pour la visite libre des jardins
  • une maquette tactile du château
  • des documents en braille
  • des carnets de dessins en reliefs et couleurs contrastées, qui restituent la richesse de l'architecture et des jardins

Pour tout renseignements sur l'accueil de groupes ou sur les propositions à destination des publics en situation de handicap : batie-urfe@loire.fr


 

Atelier pour enfants au château de la Bâtie d'Urfé

Public scolaire

Le service éducatif du château propose des visites adaptées à l'ensemble des niveaux scolaires, des classes de maternelle au lycée.

Parmi nos offres :

  • des visites contées pour les maternelles,
  • des parcours-découvertes : "De la maison forte à la demeure Renaissance",
  • des ateliers : "Restaurateur de grotte""Créateurs de jardins".

Version imprimable - Nouvelle fenêtre Envoyer à un ami Haut de page :

À lire aussi

Le sphinx : renaissance du mythe

Le sphinx a été l’objet de toutes les attentions en cette année 2014. Claude d’Urfé, bâtisseur du château Renaissance, a fait réaliser cette statue au 16e siècle. 400 ans passés en extérieur, soumis aux aléas climatiques, l’ont profondément dégradée. Algues, mousses et lichens ont envahi la sculpture. Une restauration était donc nécessaire pour sauver le gardien du château.

La restauration de la grotte du château de la Bâtie d'Urfé

De janvier à décembre 2008. Une année. C’est le temps qu’il a fallu pour redonner à la grotte de la Bâtie d’Urfé son éclat de la Renaissance.

Deux priorités pour la restauration : rénover les lieux et lutter contre l’humidité ambiante.

Une réussite pour Jean-François Grange-Chavanis, maître d’oeuvre et architecte en chef des Monuments historiques : « Je ne m’attendais pas à ce que les travaux aboutissent à une résurrection pareille, en particulier pour le plafond et le nettoyage des rocailles. »

Les jardins de la Bâtie d'Urfé

Envie de voyager au 16e siècle ? Promenez-vous librement dans les jardins du château. Aménagés entre 1546 et 1558, ils offrent une composition originale, raffinée et aboutie. À la Renaissance, cet espace est riche de symboles.

Un château Renaissance unique

C’est une chance, la Bâtie d’Urfé a pu être conservée telle que l’a imaginée son bâtisseur. À l’origine maison fortifiée du Moyen Âge, le bâtiment est progressivement transformé au 16e siècle par Claude d’Urfé, qui s’inspire de ses nombreux voyages, notamment italiens. Le château est un véritable témoignage de cette époque bouillonnante dans de nombreux domaines : artistique, mais aussi scientifique et littéraire.

Découvrez les lauréats primés pour leur « regard neuf sur la Bâtie »

Une cinquantaine de photographes amateurs ligériens ont participé au printemps au concours photo « Créez un regard neuf sur la Bâtie », organisé par le Département de la Loire. Quatre d'entre eux viennent d'être primés pour la qualité de leurs clichés, leur originalité mais aussi leur capacité à proposer un regard contemporain sur le château aménagé à la Renaissance par Claude d'Urfé. Saturation des couleurs, déformation des perspectives et même images 3D... les nouvelles technologies ont été largement représentées.