Accueil CULTURE, SPORT & TOURISME Archives départementales Héraldique, blasons et armoiries Héraldique, blasons et armoiries

Saint-Etienne-le-Molard : La Bâtie d’Urfé

La Bâtie d’Urfé est exceptionnelle à plusieurs titres. Cette demeure renferme la seule grotte du XVIe siècle subsistante en France. Honoré d’Urfé auteur de L’Astrée a vécu dans ce lieu qui l’a inspiré. Les armoiries de la famille d’Urfé sont présentes sous de multiples formes dans le décor de ce château Renaissance. La visite de La Bâtie d’Urfé est payante.

Armoiries de la famille d’Urfé sculptées sur la galerie ouest
Armoiries de la famille d’Urfé sculptées sur la galerie ouest

 

 

 

Armoiries de la famille d’Urfé sculptées sur la galerie ouest

 

Localisation : armoiries sculptées sur la galerie ouest, visibles depuis la cour d’honneur.

 

Blasonnement : de vair au chef [de gueules].

 

Commentaire : Claude d’Urfé (1501-1558) est à l’origine de la transformation du château médiéval de La Bâtie d’Urfé en une demeure Renaissance. Originaire du Forez, ce grand seigneur exerce des fonctions locales : il est gouverneur et bailli du Forez. Mais il est surtout un personnage influent de la cour du roi : il  est notamment gentilhomme de la Chambre du roi, son conseiller et gouverneur du dauphin. Il voyage en Italie lors de missions officielles. Il représente la France au concile de Trente en 1546 et il est nommé ambassadeur auprès du Saint Siège.

 

Claude d’Urfé s’inspire de l’architecture italienne pour aménager son château forézien. Il fait réaliser une double galerie le long de l’aile occidentale. Ses armoiries sont représentées au sommet des arcades de la galerie du rez-de-chaussée, visibles par tous ses hôtes depuis la cour d’honneur.


Armoiries de la famille d’Urfé
Armoiries de la famille d’Urfé

Armoiries de la famille d’Urfé peintes dans la chambre d’apparat

 

Localisation : armoiries peintes sur une poutre de la chambre d’apparat.

 

Blasonnement : de vair au chef de gueules.

 

Commentaire : Charles Emmanuel de Lascaris d’Urfé a fait réaliser un décor, peint sur les poutres de la chambre d’apparat, au premier étage du logis principal, après son mariage avec Marguerite de Tourzel en 1633. Charles Emmanuel est l’arrière petit-fils de Claude et le neveu d’Honoré d’Urfé.


Armoiries de la famille de Tourzel d’Allègre
Armoiries de la famille de Tourzel d’Allègre

Armoiries de la famille de Tourzel d’Allègre

 

Localisation : armoiries peintes sur une poutre de la chambre d’apparat.

 

Blasonnement : de gueules à la tour crénelée d'argent, ajourée maçonnée de sable, accompagnée de six fleurs de lys d'or, posées en orle.

 

Commentaire : il s’agit des armoiries de la famille de Marguerite de Tourzel fille de Christophe de Tourzel marquis d’Allègre et de Louise de Flageac.  Elle est la femme de Charles Emmanuel marquis d’Urfé. La famille de Tourzel, originaire d’Auvergne, s’est implantée à Allègre (Haute-Loire) au XIVe siècle.


Armoiries de Charles Emmanuel de Lascaris d’Urfé et de Marguerite Tourzel d’Allègre
Armoiries de Charles Emmanuel de Lascaris d’Urfé et de Marguerite Tourzel d’Allègre

Armoiries de Charles Emmanuel de Lascaris d’Urfé et de Marguerite Tourzel d’Allègre

 

Localisation : armoiries peintes sur une poutre de la chambre d’apparat.

 

Blasonnement :

Armoiries de Charles Emmanuel de Lascaris d’Urfé à gauche : écartelé au 1 de gueules à la croix d’argent, au 2 de gueules à l’aigle bicéphale d’or, au 3 de gueules au chef d’or, au 4 de gueules, au lion d'hermine, lampassé, armé et couronné d'or, le tout chargé d’un écu de vair au chef de gueules.

 

Armoiries de la famille de Tourzel à droite : de gueules à la tour crénelée d'argent, ajourée maçonnée de sable, accompagnée de six fleurs de lys d'or, posées en orle.

 

Commentaire : Les armoiries de Charles Emmanuel de Lascaris d’Urfé sont un véritable résumé généalogique. Elles comportent les armoiries des familles :

 

- d’Urfé :  il s'agit de la famille paternelle de Charles Emmanuel.

 

- de Savoie (de gueules à la croix d’argent) : sa grand-mère paternelle est Renée de Savoie (1535-1587) épouse de Jacques d’Urfé, arrière-petite-fille du duc de Savoie Philippe II (1438-1497).

 

- de Chabannes (de gueules, au lion d'hermine, lampassé, armé et couronné d'or) : Marie de Chabannes de la Pallisse est la mère de Renée de Savoie épouse de Claude de Savoie (1507-1566).

 

- de Lascaris (de gueules à l’aigle bicéphale d’or) et de Tende (de gueules au chef d’or) : Claude de Savoie, père de Renée, a hérité de sa mère Anne Lascaris (1487-1554) le comté de Tende. Renée de Savoie vend ses droits sur ce comté au duc de Savoie. En revanche elle transmet le nom de Lascaris à ses enfants.

 

Cette présentation héraldique et généalogique n’est pas anodine. Elle permet d'affirmer les origines prestigieuses des Urfé. Leurs armoiries rappellent qu'ils sont les cousins des ducs de Savoie et du roi François Ier et de ses descendants. Elles indiquent leur lien avec la famille de Lascaris, qui a régné sur l’empire Byzantin.


Armoiries de Marguerite de Tourzel épouse de Charles Emmanuel d’Urfé
Armoiries de Marguerite de Tourzel épouse de Charles Emmanuel d’Urfé

Armoiries de Marguerite de Tourzel épouse de Charles Emmanuel d’Urfé

 

Localisation : armoiries peintes sur une poutre de la chambre d’apparat.

 

Blasonnement : parti au 1 de vair au chef de gueules au 2 de gueules à la tour crénelées d'argent, ajourée maçonnée de sable, accompagnée de six fleurs de lys d'or, posées en orle.

 

Commentaire : ces armoiries sont composées de celles de son mari et de celles de sa famille.


Armoiries de la famille d’Urfé dans la grotte ou salle des rocailles
Armoiries de la famille d’Urfé dans la grotte ou salle des rocailles

Armoiries de la famille d’Urfé dans la grotte ou salle des rocailles

 

Localisation : armoiries représentées à l’aide de galets, coquillages et sables colorés au plafond de la grotte ou salle des rocailles.

 

Blasonnement : de vair au chef de gueules. 

 


Armoiries de la famille d’Urfé dans la Chapelle
Armoiries de la famille d’Urfé dans la Chapelle

Armoiries de la famille d’Urfé dans la Chapelle

 

Localisation : armoiries sculptées et peintes dans la chapelle.

 

Blasonnement : de vair au chef de gueules.


Armoiries de la famille d’Urfé dans la cours au dessus de la porte de la Chapelle
Armoiries de la famille d’Urfé dans la cours au dessus de la porte de la Chapelle

Armoiries de la famille d’Urfé dans la cours au dessus de la porte de la Chapelle

 

Localisation : sculptées dans la cour au dessus de la porte de la chapelle.

 

Blasonnement : de vair au chef [de gueules]

 


Bibliographie

 

BAYON, Jacqueline (sous la direction de). Les Urfé en Forez : une famille, des destins : actes du colloque des 18-19-20 septembre 2002 à Saint-Etienne. Saint-Etienne : Publications de l'Université de Saint-Étienne, 2004. 263 p.

 

DELOMIER, Georges. Le relèvement du monastère de Pommiers-en-Forez par Tristan de Rostaing (1513-1591) et Honorat de Savoie-Villars (1508-1580) après le sac de 1562. In Bulletin de la Diana. 1967-1968, tome  XL. Montbrison : imprimerie Cerisier, 1968. p 340-349.

 

JOURDA DE VAUX, Gaston de. Le nobiliaire du Velay et de l'ancien diocèse du Puy : noms féodaux. Tome 7. Lyon: La Haute-Loire Badiou-Amant, 1933. 247 p.

 

MATHEVOT, Christophe. Château de La Bastie d'Urfé. Montbrison : La Diana, Société Historique et Archéologique du Forez, 1999. 35 p.

 

 

Pour en savoir plus sur La Bâtie d'Urfé, consulter les pages du site Internet du Conseil général de la Loire.

 


Version imprimable - Nouvelle fenêtre Envoyer à un ami Haut de page :