null

Ambierle

Les armoiries sont omniprésentes dans le décor de l’église Saint Martin d’Ambierle. De style gothique ce bâtiment a été construit au XVe siècle pour remplacer la chapelle incendiée d’un prieuré clunisien. Antoine de Balzac d’Entragues en est alors le prieur. Il fait représenter ses armoiries dans tout l’édifice : sur les vitraux, les clés de voûtes et les chapiteaux. D’autres blasons sont aussi à découvrir dans ce site ouvert au public.

Armoiries du cardinal de La Grange
Armoiries du cardinal de La Grange

 

 

 

Armoiries du cardinal de La Grange à l’extérieur de l’église

 

Localisation : armoiries sculptées à l’extérieur de l’église, du côté nord, sur le mur de la chapelle de Pierrefitte ou de La Grange.

 

Blasonnement : [de gueules] à trois merlettes [d’argent] au franc quartier d’hermine.

 

Commentaire : Jean de La Grange (1325-1402) est évêque d’Amiens en 1373 et cardinal en 1375. Il fait partie du Conseil du roi Charles V. Il est né au château de Pierrefitte près d’Ambierle dont sa mère est l’héritière. Il a fait réparer l’église d’Ambierle et construire une chapelle avant 1402. Il y fait transporter les corps des défunts de sa famille. Cette chapelle n’a pas été détruite par l’incendie de 1441 et a été intégrée dans la nouvelle église.


Haut de page :Haut de page :
Armoiries du cardinal de La Grange
Armoiries du cardinal de La Grange

Armoiries du cardinal de La Grange repésentées sur les vitraux de la chapelle de Pierrefitte

 

Localisation : armoiries représentées sur les vitraux du XVe siècle de la chapelle de Pierrefitte ou de La Grange, côté nord de l’église.

 

Blasonnement : de gueules à trois merlettes d’argent au franc quartier d’hermine.

 


Haut de page :Haut de page :
Armoiries d’Antoine de Balzac d’Entragues
Armoiries d’Antoine de Balzac d’Entragues

Armoiries d’Antoine de Balzac d’Entragues représentées sur les vitraux de saint Vincent, saint Blaise et saint Nizier.

 

Localisation : vitraux du XVe siècle du bas-côté nord du chœur.

 

Blasonnement : d'azur à trois flanchis d'argent, accompagné en abîme d'un écusson de gueules à la croix d'argent et au chef d'or chargé de trois flanchis du champ.

 

Commentaire : Antoine de Balzac d’Entragues (1435-1491) appartient à une vieille famille d’Auvergne. Il est encore mineur lorsqu’il est nommé prieur d’Ambierle. Il consacre ses revenus accumulés jusqu’à sa majorité à la reconstruction du monastère. Il devient évêque de Die et de Valence en 1474. 


Haut de page :Haut de page :
Armoiries d’Antoine de Balzac d’Entragues
Armoiries d’Antoine de Balzac d’Entragues

Armoiries d’Antoine de Balzac d’Entragues représentées sur les vitraux de saint Vincent, saint Blaise et saint Nizier.

 

Localisation : armoiries représentées sur les vitraux du XVe siècle du bas-côté nord du chœur.

 

Blasonnement : d'azur à trois flanchis d'argent, accompagné en abîme d'un écusson de gueules à la croix d'argent et au chef d'or chargé de trois flanchis du champ.


Haut de page :Haut de page :
Armoiries d’Antoine de Balzac d’Entragues
Armoiries d’Antoine de Balzac d’Entragues

Armoiries d’Antoine de Balzac d’Entragues sculptées sur une clé de voûte du collatéral sud

 

Localisation : armoiries sculptées sur une clé de voûte du collatéral sud devant l’ancienne sacristie.

 

Blasonnement : [d'azur] à trois flanchis [d'argent], et au chef [d'or] chargé de trois flanchis [du champ].

 

Commentaire : il ne reste aucune trace de polychromie sur ces armoiries. Le blason placé au centre des armoiries n’a pas été représenté.


Haut de page :Haut de page :
Armoiries d’Antoine de Balzac d’Entragues
Armoiries d’Antoine de Balzac d’Entragues

Armoiries d’Antoine de Balzac d’Entragues sculptées sur une clé de voûte de la chapelle sud

 

Localisation : armoiries sculptées sur la clé de voûte de la chapelle sud dite de la Vierge.

 

Blasonnement : [d'azur] à trois flanchis [d'argent], [accompagné en abîme d'un écusson de gueules à la croix d'argent] et au chef [d'or] chargé de trois flanchis [du champ].

 

Commentaire : des traces de polychromie sont visibles sur ces armoiries. Tous les éléments semblent avoir été représentés mais ils ont été mutilés.


Haut de page :Haut de page :
Armoiries d’Antoine de Balzac d’Entragues
Armoiries d’Antoine de Balzac d’Entragues

Armoiries d’Antoine de Balzac d’Entragues sculptées sur un chapiteau

 

Localisation : armoiries sculptées sur un chapiteau d’une colonne entre le collatéral sud et la nef, à proximité de la chapelle sud dite de la Vierge.

 

Blasonnement : d'azur à trois flanchis [d'argent], [accompagné en abîme d'un écusson de gueules à la croix d'argent] et au chef de gueules chargé de trois flanchis [du champ].

 

Commentaire : les couleurs bleu (azur) et rouge (gueules) sont visibles. Cependant le tiers supérieur du blason (chef) ne devrait pas être rouge mais jaune (or). Tous les autres éléments ont été bûchés.

 


Haut de page :Haut de page :
Retable de la Passion
Retable de la Passion

Retable de la Passion

 

Le retable de la Passion a été placé dans le chœur de l’église. Il a été offert par Michel de Chaugy à l’église d’Ambierle par testament en 1476. Ses prédécesseurs sont inhumés dans cette église. Michel de Chaugy est un grand seigneur de la cour du duc de Bourgogne. Il est conseiller, chambellan et premier maître d’hôtel de Philippe le Bon. Le fief de Chaugy se situe à Sail-les-Bains.

 

Le retable a été transporté depuis Beaune après sa mort. Certains historiens de l’art ont attribué ces peintures à Rogier van der Weyden. Les armoiries des membres de la famille du donateur sont représentées sur ce retable.

 


Haut de page :Haut de page :
Armoiries de Michel de Chaugy
Armoiries de Michel de Chaugy

Armoiries de Michel de Chaugy

 

Localisation : sur le volet supérieur de droite du retable.

 

Blasonnement : écartelé au 1 et 4 contre-écartelé d’or et de gueules, au 2 et 3 de sinople à la croix en filet d'or cantonnée de vingt croisettes du même, ordonnées en sautoir dans chaque canton.

 

Commentaire : ces armoiries sont composées à partir des blasons des parents de Michel de Chaugy, Jean de Chaugy  (écartelé d’or et de gueules) et  Guillemette de Montagu (de sinople à la croix en filet cantonnée de vingt croisettes).

 


Haut de page :Haut de page :
Armoiries de Laurette de Jaucourt
Armoiries de Laurette de Jaucourt

Armoiries de Laurette de Jaucourt

 

Localisation : sur le volet supérieur de gauche du retable.

 

Blasonnement : parti au 1 écartelé au 1 et 4 contre-écartelé d’or et de gueules, au 2 et 3 de sinople à la croix en filet d'or cantonnée de vingt croisettes du même, ordonnées en sautoir dans chaque canton, au 2 du parti d’or à deux lions de sables léopardés armés et lampassés de gueules l’un sur l’autre.

 

Commentaire : Les armoiries de Laurette de Jaucourt sont composées à partir de celles de son mari à dextre et celles de la famille de Jaucourt à senestre (d’or à deux lions de sables léopardés et armés et lampassés de gueules l’un sur l’autre).


Haut de page :Haut de page :
Armoiries de Jean de Chaugy et Guillemette de Montagu
Armoiries de Jean de Chaugy et Guillemette de Montagu

Armoiries de Jean de Chaugy et Guillemette de Montagu

 

Localisation : sur les volets inférieurs de gauche du retable.

 

Blasonnement :

Armoiries de Guillemette de Montagu à gauche : parti au 1 écartelé d’or et de gueules, au 2 de sinople à la croix en filet cantonnée d'or de vingt croisettes du même, ordonnées en sautoir dans chaque canton.

 

Armoiries de Jean de Chaugy à droite : écartelé d’or et de gueules.

 

Commentaire : les parents de Michel de Chaugy, Guillemette de Montagu et Jean de Chaugy ont été représentés sous la protection de saint Guillaume et saint Jean-Baptiste.

 

Leurs armoiries sont représentées sur les velours recouvrant les prie-Dieu. Les couleurs du blason de Jean sont répétées sur son habit. Les armoiries de Guillemette de Chaugy sont construites à partir de celles de son mari et celles de la famille de Montagu (de sinople à la croix en filet cantonnée d'or de vingt croisettes du même, ordonnées en sautoir dans chaque canton). Guillemette de Chaugy est la fille de Jean, seigneur de Montaigu-le-Blin (Allier) et Béatrix de Châteaumorand.


Haut de page :Haut de page :
Armoiries de Michel de Chaugy et Laurette de Jaucourt
Armoiries de Michel de Chaugy et Laurette de Jaucourt

Armoiries de Michel de Chaugy et Laurette de Jaucourt

 

Localisation : sur les volets inférieurs de droite du retable.

 

Blasonnement : voir ci-dessus.

 

Commentaire : Michel de Chaugy et sa femme Laurette de Jaucourt sont peints sous la protection de saint Michel et de saint Laurent dans la même attitude que celle de leurs parents et beaux-parents.


Haut de page :Haut de page :
Armoiries des familles Bouquet d’Espagny et Michon du Marais
Armoiries des familles Bouquet d’Espagny et Michon du Marais

Armoiries des familles Bouquet d’Espagny et Michon du Marais

 

Des vitraux du collatéral sud ont été offerts par le comte Jules Bouquet d’Espagny propriétaire du château de La Grye en 1867. Ses armoiries et celles de la famille de sa femme y ont été représentées.

 


Haut de page :Haut de page :
Armoiries de la famille Bouquet d’Espagny
Armoiries de la famille Bouquet d’Espagny

Armoiries de la famille Bouquet d’Espagny

 

Localisation : sur les vitraux du collatéral sud.

 

Blasonnement : d’azur au chevron d’or accompagné de trois roses d’argent.

 

Commentaire : la famille Bouquet est propriétaire du château et de la seigneurie de La Grye depuis le mariage d’Achille Bouquet avec Florence de La Grye en 1669. Le donateur Jules Bouquet d’Esapgny est le fils de Camille, ancien sous-préfet, et de Lucille Michon du Marais.


Haut de page :Haut de page :
Armoiries de la famille Michon du Marais
Armoiries de la famille Michon du Marais

Armoiries de la famille Michon du Marais

 

Localisation : sur les vitraux du collatéral sud.

 

Blasonnement : d’azur au chevron d’or accompagné de trois roses d’argent.

 

Commentaire : le comte Jules Bouquet d’Espagny s’est marié avec Léonie Michon du Marais le 18 janvier 1847 à Roanne. Elle est la fille d’Alphonse Jules Michon du Marais (1784-1870) lieutenant-colonel d’artillerie, député de la Loire et d’Hélène Circaud de Chaumont.

 


Haut de page :Haut de page :
Armoiries d’Antoine de Balzac d’Entragues sculptées sur une clé de voûte du collatéral nord
Armoiries d’Antoine de Balzac d’Entragues sculptées sur une clé de voûte du collatéral nord

Armoiries d’Antoine de Balzac d’Entragues sculptées sur une clé de voûte du collatéral nord

 

Localisation : armoiries sculptées sur la clé de voûte de la première travée du collatéral nord.

 

Blasonnement : [d'azur] à trois flanchis [d'argent], accompagné en abîme d'un écusson de [gueules] à la croix [d'argent] et au chef [d'or] chargé de trois flanchis [du champ].


Haut de page :Haut de page :
Armoiries d’Antoine de Chabannes
Armoiries d’Antoine de Chabannes

Armoiries d’Antoine de Chabannes

 

Localisation : armoiries sculptées au XVIe siècle sur la clé de voûte de la chapelle Vialon, le long du collatéral sud.

 

Blasonnement : [de gueules] au lion d’hermine, armé, lampassé et couronné [d’or], chargé d’une tiercefeuille au canton dextre.

 

Commentaire : Antoine de Chabannes (1494-1523) succède à Antoine de Balzac d’Entragues, son parent, comme prieur. Il devient évêque du Puy en 1514. Ses armoiries sont représentées dans la chapelle fondée au XVIe siècle à la demande des Vialon, famille de notaires royaux d’Ambierle


Haut de page :Haut de page :
Armoiries d’Antoine de Balzac d’Entragues sculptées sur un chapiteau encadrant  le portail d’entrée
Armoiries d’Antoine de Balzac d’Entragues sculptées sur un chapiteau encadrant le portail d’entrée

Armoiries d’Antoine de Balzac d’Entragues sculptées sur un chapiteau encadrant  le portail d’entrée

 

Localisation : armoiries sculptées sur un chapiteau encadrant  le portail d’entrée à l’intérieur de l’église.

 

Blasonnement : d'azur à trois flanchis [d'argent], accompagné en abîme d'un écusson de gueules à la croix [d'argent] et au chef de gueules chargé de trois flanchis [du champ].

 

Commentaire : les couleurs bleu (azur) et rouge (gueules) sont encore visibles.


Haut de page :Haut de page :

Bibliographie :

 

CARCEL, Bernadette. L’église du prieuré Saint-Martin d’Ambierle. Groupe de recherches archéologiques et historiques du Roannais. Dossier n° 6. 117 p

 

REURE, Claude-Odon abbé. Etudes foréziennes : Michel de Chaugy et les autres personnages peints sur les volets du triptyque d'Ambierle. In Bulletin de la Diana. 1897-1898, tome  IX. Montbrison : imprimerie Eleuthère Brassart, 1898. p 223-259.

 

SALOMON, Emile. Les Châteaux historiques (manoirs, maisons-fortes, gentilhommières, anciens fiefs) du Forez et des enclaves du Lyonnais, du Beaujolais et du Mâconnais qui ont formé le département de la Loire.  Tome 2. Le Puy-en-Velay : imprimerie  Peyriller, Roucon et Gamon, 1922. 465 p.

 

SOULTRAIT , Georges de. Armorial du Bourbonnais. Moulins : imprimerie Desrosiers et fils, 1857. 334 p

 

VIVIER, Martine. Le retable de la passion d’Ambierle. Ambierle : Syndicat d'initiative, 1986. 91 p.

 

Pour en savoir plus sur l'église d'Ambierle, consulter le site de la mairie de cette commune.


Partager : Partager sur Facebook   Partager sur Twitter - Nouvelle fenêtre   Imprimer   Envoyer à un ami       Haut de page : Haut de page :

Loire.fr est le site portail du Conseil général de la loire qui vous informe sur l'actualité politique, société, économie, culture et tourisme, de votre département.