Accueil CULTURE, SPORT & TOURISME Archives départementales Héraldique, blasons et armoiries Héraldique, blasons et armoiries

Saint-Nizier-sous-Charlieu

Les Franciscains, appelés également cordeliers, ont installé dans la seconde moitié du XIIIe siècle un couvent à Saint-Nizier-sous-Charlieu. A partir de la fin du XIVe siècle ils reçoivent des dons en grand nombre même si la règle de cet ordre mendiant l’interdit. Les armoiries peintes sur les murs de l’église du couvent sont celles des donateurs qui demandent parfois à être inhumés au sein de cet édifice. La visite du couvent et de son église est payante.

Armoiries de la famille de Damas
Armoiries de la famille de Damas

 

 

Armoiries de la famille de Damas

 

Localisation : armoiries peintes sur une litre funéraire sur le mur de la nef.

 

Blasonnement : d’or à la croix ancrée de gueule.

 

Commentaire : ces armoiries sont celles de la famille de Damas. Une litre funéraire est une bande noire peinte à l’intérieur, parfois à l’extérieur d’une église pour honorer son défunt. Les armoiries du défunt étaient peintes sur la litre funéraire.

 

En 1624, Christophe de Damas, seigneur de Barnay, fonde une grand-messe et cinq messes basses pour lesquelles il verse annuellement trois livres. Par une fondation un particulier s’engage à verser un revenu annuel aux moines. En échange ceux-ci doivent célébrer des messes à son intention.

 

La seigneurie de Barnay se situe à Saint-Martin-de-Lixy (Saône-et-Loire).


Armoiries non identifiées
Armoiries non identifiées

Armoiries non identifiées

 

Localisation : armoiries peintes dans une chapelle sud.

 

Blasonnement : d'argent semé de billettes de sable au lion du même.

 

Commentaire : armoiries non identifiées.


Armoiries de Jean de La Mure et de Catherine d’Arcy
Armoiries de Jean de La Mure et de Catherine d’Arcy

Armoiries de Jean de La Mure et de Catherine d’Arcy

 

Localisation : au-dessus d’une porte du côté sud de la nef.

 

Blasonnement : parti au 1 coupé de sable à trois fasces d’or, au 2 d’azur à trois croissants d’argent, au 2 du parti de gueules à trois arcs d’argent, chargé d'un écu d’argent à la fasce d’or.

 

Commentaire : en 1625, Jean de La Mure, seigneur de la Motte Camp, son épouse Catherine d’Arcy et Antointte de Ronchivol demandent aux cordeliers de célébrer des messes pour leur salut.


Armoiries de Jean de La Mure et de Catherine d’Arcy
Armoiries de Jean de La Mure et de Catherine d’Arcy

Armoiries de Jean de La Mure et de Catherine d’Arcy

 

Localisation : dans une chapelle du coté sud.

 

Blasonnement : parti au 1 coupé de sable à trois fasces d’or, au 2 d’azur à trois croissants d’argent, au 2 du parti de gueules à trois arcs d’argent, chargé d'un écu d’argent à la fasce d’or.

 

Commentaire : cette chapelle n’est pas ouverte au public.


Armoiries de la famille de Lévis de Châteaumorand
Armoiries de la famille de Lévis de Châteaumorand

Armoiries de la famille de Lévis de Châteaumorand  

 

Localisation : armoiries peintes sur une litre funéraire du chœur.

 

Blasonnement : au 1 mi-parti de gueules à trois lions de sable, au 2 mi-parti d’argent à trois chevrons de sable.

 

Commentaire : les membres de la famille de Châtelus seigneurs de Châteaumorand sont les protecteurs du couvent des cordeliers de Charlieu du XIVe au XVIIe siècle. Le premier est Hugues de Châtelus au XIVe siècle. Il aide à la reconstruction du cloître et se fait inhumer dans cette église où se trouve son gisant.

 

Ces liens se poursuivent entre les héritiers des seigneurs de Chateaumorand et les cordeliers. En 1648 Jeans Claude de Levis marquis de Châteaumorand demande à ce qu’une messe anniversaire de son décès soit célébrée par les cordeliers. Sa femme, Catherine de La Baume fonde une messe quotidienne perpétuelle.


Armoiries de la famille de Lévis de Châteaumorand
Armoiries de la famille de Lévis de Châteaumorand

Armoiries de la famille de Lévis de Châteaumorand 

 

Localisation : armoiries peintes sur une litre funéraire du chœur.

 

Blasonnement : au 1 mi-parti de gueules à trois lions de sable, au 2 mi-parti d’argent à trois chevrons de sable.

 


Armoiries de la famille de La Magdelaine
Armoiries de la famille de La Magdelaine

Armoiries de la famille de La Magdelaine

 

Localisation : armoiries peintes en haut du mur de la nef, du côté sud.

 

Blasonnement : d’hermine à trois bandes de gueules, chargées de onze coquilles d’or posées trois, cinq, trois.

 

Commentaire : ces armoiries peuvent être celles de Jean de La Magdelaine, prieur de Charlieu de 1509 à 1523, de Claude son neveu et successeur, jusqu’en 1525 au moins, ou enfin de Claude de La Madeleine de Ragny, évêque d’Autun, prieur seigneur de Charlieu de 1624 à 1652. Si ces armoiries sont de la même époque que les précédentes, elles doivent être attribuées à ce dernier.


Bibliographie

 

FOURNIAL, Etienne. Charlieu. Histoire de la ville et de ses habitants des origines à l’aurore des temps modernes. Charlieu : Association pour la Connaissance de Charlieu, 1985.

 

FOURNIAL, Etienne. Les couvents franciscains de Charlieu (les Cordeliers et les Capucins). Collection sources et documents pour l’Histoire du Pays de Charlieu. Charlieu : Association pour la Connaissance de Charlieu, 2008.

 

Pour en savoir plus sur le couvent des cordeliers, consulter le site du Conseil général de la Loire.


Version imprimable - Nouvelle fenêtre Envoyer à un ami Haut de page :