Accueil TERRITOIRE & ENVIRONNEMENT Paysages, milieux naturels, rivières Les espaces naturels Mammifères remarquables de la Loire

FAUNE

Mammifères remarquables des espaces naturels sensibles de la Loire

Couverture de la plaquette "Mammifères remarquables des espaces naturels sensibles de la Loire"

Les paysages du département de la Loire se composent de diverses unités géographiques que sont les bocages Roannais, la plaine du Forez, les monts de la Madeleine et du Forez, les monts du Beaujolais et du Lyonnais, le massif du Pilat et la vallée du Rhône. C'est dans ces grands ensembles que l'on rencontre des espaces naturels : déterminés par la combinaison complexe de différents facteurs (le sol, le climat, l’homme, etc.), ils évoluent au fil des saisons sur un territoire. Le type de végétation s'installant sur de tels milieux conditionnera en partie les espèces animales amenées à vivre dans l'écosystème.

 

Un espace naturel, tel qu'il a été défini, est qualifié de "sensible" lorsqu'il s'avère rare (de l'échelle départementale à européenne), menacé (urbanisation, agriculture intensive, évolution naturelle) et présentant un intérêt pour la collectivité (ressource en eau, réservoir de biodiversité, potentialité pédagogique et touristique). Un Espace Naturel Sensible est donc par définition un patrimoine à préserver possédant une faune et une flore spécifique.

 

Le Département de la Loire a identifié comme prioritaires cinq grands types d’Espaces Naturels Sensibles répartis sur l’ensemble de son territoire :

 

 Mammifères remarquables : les tourbières et zones humides d'altitude  


>>> Qui vit dans les tourbières et zones humides d'altitude :


la tourbe, substrat organique saturé en eau, se développe dans des zones où règnent des conditions climatiques extrêmes : humidité importante, froid, acidité des sols et faible richesse minérale des eaux.

 Mammifères remarquables : les hautes chaumes du Forez  

>>> Qui vit dans les hautes chaumes du Forez :

 

constituées par des landes et des prairies d’altitude, il s’agit de milieux naturels ouverts (sans forêt) au climat plutôt rude.

 Mammifères remarquables : les bords du fleuve Loire  

>>> Qui vit sur les bords du fleuve Loire :

avec ces gorges, ces bancs de graviers, ces ripisylves de bois tendres, ces « gours », ces prairies inondables, le fleuve fournit refuges et liberté à ses occupants.

 Mammifère remarquable : les étangs de la Loire  

>>> Qui vit dans les étangs de la Loire :

composés par une mosaïque de milieux, les étangs abritent une faune et une flore diversifiées et souvent protégées.

 Mammifères remarquables : les hêtraies du Pilat et les forêts départementales  

>>> Qui vit dans les hêtraies du Pilat et les forêts départementales :

support d’une diversité biologique essentielle, les hêtraies et autres forêts de feuillus constituent un atout paysager fort.



Version imprimable - Nouvelle fenêtre Envoyer à un ami Haut de page :

À lire aussi

La Barbastelle commune

[ Barbastella barbastellus ]

C’est une chauve-souris de taille moyenne (4 à 6 cm), au pelage long et sombre. L'extrémité des poils est dorée ou argentée sur le dos. La face noirâtre est caractéristique avec un museau court et des oreilles larges aux bords internes soudés sur le front. Elle ressemble à une gargouille. Avec 26 à 29 cm d'envergure, elle pèse de 6 à 13 g. Elle émet des ultrasons de 30 à 35 kHz FM, au rythme irrégulier.