Accueil SOLIDARITÉ & FAMILLES Autonomie et handicap L'accompagnement des aidants familiaux

Soulager l'entourage familial

La Maison Loire Autonomie du Département peut soutenir et accompagner les aidants familiaux des personnes handicapées ou âgées.

"L’aidant familial est la personne qui vient en aide, à titre non professionnel, en partie ou totalement, à une personne âgée dépendante ou une personne handicapée de son entourage, pour les activités de la vie quotidienne.
Cette aide régulière est permanente ou non. Elle peut prendre différentes formes comme le « nursing », les soins, l’accompagnement à l’éducation et à la vie sociale, les démarches administratives, la coordination, la vigilance, le soutien psychologique, les activités domestiques… On peut être aidant familial au domicile du proche ou  à son propre domicile si on l’accueille."
 

Définition issue du guide de l’aidant familial éditée par le Ministère du travail des relations sociales et de la solidarité.

 

Soutenir les aidants familiaux

Depuis plusieurs années, soutenir les aidants familiaux est devenu une priorité du Département. La détresse des aidants face à la perte d’autonomie de leurs proches et notamment ceux confrontés aux pathologies telle la maladie d’Alzheimer, ont contribué  à cette prise de conscience collective. Différentes mesures organisées ou renforcées à l’occasion du schéma départemental 2013-2015 en faveur des personnes âgées "Gérontologie : défis 2015" ont été mises en place en faveur des aidants (prestations, services, soutien psychologique).

Pour les aidants familiaux auprès des personnes âgées :

Une enquête auprès de 971 aidants répondants été réalisée en 2013 afin de mieux connaître les aidants familiaux et de repérer les personnes en difficulté. Cette enquête s'est poursuivie en 2014 avec l'entretien de 10 aidants qui ont mis en avant les besoins d'échanges, de partage d'expérience mais aussi de formations/sensibilisations à certains « gestes techniques ».

En 2015, 2 formations à l'attention des aidants ont été mises en oeuvre et sont reconduites sur l'année 2016 (Aider les personnes dans leur déplacement et transfert et Prendre soin de soi pour prendre soin de l'autre).

Pour les aidants familiaux auprès des personnes handicapées :

Une enquête visant à mieux connaître les aidants des personnes en situation de handicap a été conduite début 2016. Cette enquête a aussi pour objectif de recenser les besoins en formation de ces aidants autour de 3 thématiques :

  • les gestes de la vie quotidienne
  • la relation d'aide
  • concilier vie professionnelle et vie d'aidant.

La mise en œuvre de ces formations se fera sur l'année 2016.


Aidant familiaux

8 personnes âgées sur dix reçoivent au moins l’aide de leur entourage et cinq sur dix au moins celle de professionnels.

 

Le recours à une aide est fortement lié à l’âge de la personne aidée et à son degré de dépendance.
La moitié des personnes âgées aidées reçoit l’aide d’un seul aidant, professionnel ou de l’entourage. L’aide de l’entourage combine le plus souvent une aide aux tâches de la vie quotidienne et un soutien moral. L’aide à la vie quotidienne apportée par les professionnels se concentre sur les soins personnels et les tâches ménagères. Celle de l’entourage est plus diversifiée et concerne l’ensemble des activités de la vie quotidienne.


Pourquoi contacter la Maison Loire Autonomie ? 

Le rôle d'aidant peut avoir des répercussions à la fois sur la vie personnelle et l'état de santé.

Vous pouvez tester vos fragilités à l'aide de la mini grille zarit d'autoévaluation.

10 conseils pour "prendre soin de soi pour prendre soin de l'autre" :

  • Interrogez-vous sur vos motivations.
  • Restez attentif à vous même.
    Surveillez les signes comme les insomnies, les douleurs dorsales, l'irritabilité...
  • Accordez-vous du temps de répit. Aider peut s'avérer parfois épuisant, n'hésitez pas à demander de l'aide.
  • Sachez gérer votre stress. Classez vos activités prévues par ordre d'urgence ou d'importance et repoussez au lendemain si besoin est.
  • Partagez les difficultés que vous rencontrez au fur et à mesure.
  • Créez un réseau d'entraide : professionnels, voisins ou amis sur qui vous pouvez vous reposer.
  • Dialoguez avec votre proche, afin que chacun trouve sa place dans la relation aidant/aidé.
  • Restez à son écoute, vous respectez ainsi son autonomie et l'encouragez.
  • Aidez-le à maintenir son autonomie le plus longtemps possible.
  • Adaptez-vous à la maladie ou au handicap pour vous ajuster au jour le jour.

Pour plus d'informations contactez la Maison Loire Autonomie.


 

Besoin d'un service à domicile ou d'une aide ?

Consultez notre annuaire des services


Version imprimable - Nouvelle fenêtre Envoyer à un ami Haut de page :