Accueil CULTURE, SPORT & TOURISME Archives départementales Actualités

ÉPISODE 14

La politique commerciale de la SCOPD : Les services «Collectivités» et «Foires-salons-expositions»

Le classement des archives de Manufrance (1885-1980) est terminé, celui de la SCOPD-Manufrance (1980-1985) est en cours et devrait se terminer en janvier 2013. Dès 1981, la stratégie commerciale de la SCOPD s’appuie sur le démarchage auprès des comités d’entreprise, collectivités et sections syndicales CGT ainsi que sur la présence d’un stand de vente dans de nombreuses foires, fêtes et expositions.

Magasin 201

Fin du classement

 

Après 3 ans de travail soutenu, le classement des archives de Manufrance se termine.

Sur les 2000 mètres linéaires de départ, 800 mètres linéaires des archives Manufrance ont été classés, analysés et conditionnés dans plus de 8 000 boites d’archives.

De septembre à novembre 2012, ces boites ont été rapatriées de l’Ediacat vers un des magasins de conservation des Archives départementales.


Boîtes avec cotation

Sur ces boîtes, nous pouvons y lire la cotation provisoire et la cotation de transport.


Notre installation à l’Ediacat se termine enfin. Après déménagement des ordinateurs, du mobilier de bureau et des étagères, nous avons remis les clés des locaux à l’EPASE mi-décembre.

Cependant, il reste encore beaucoup à faire sur ces archives : la cotation définitive, la relecture des analyses. Une première mise en forme de l’inventaire sera disponible pour le public en avril 2013 ; la publication proprement dite de l’inventaire est prévue pour 2014.


Expo-vente au Vinatier

Traces d’archives

Le démarrage officiel de la SCOPD-Manufrance commence le 1er juillet 1981.

N’ayant, d’après le contrat de location-gérance, que la cession des droits pour la production des armes, cycles et machines à coudre, la SCOPD a cependant du mal à vendre ses marchandises. La SCOPD entreprend alors une politique de démarchage auprès des comités d’entreprise, collectivités et sections syndicales CGT.

Un des objectifs de la politique commerciale de la SCOPD est de s’appuyer sur ces collectivités, généralement solidaires du mouvement coopératif : on fait ainsi appel à leur soutien en organisant dans leurs locaux des expositions-ventes.

 

(cf. photo Expo-vente au Vinatier)


À côté du service « Collectivités, est créé aussi un service « Foires-salons-expositions ». La SCOPD est ainsi, dès 1981, présente dans de nombreuses foires, fêtes et expositions nationales et étrangères, comme, par exemple la Fête de l’Humanité et le Salon des Arts ménagers à Paris.

 

(cf. photos : bilan ventes Fête de l’Huma et adhésion au Salon des Arts Ménagers)

 

 

 

Bilan ventes Fête de l’Humanité               Adhésion au Salon des Arts Ménagers


La SCOPD tient aussi des stands d’exposition lors des congrès départementaux et nationaux de la CGT.

 

Mais ces actions ne suffisent pas, les commandes ne décollent pas. Malgré la création de la société Manumag, en fin 1982, qui se caractérise par la relance de la vente par correspondance et l’ouverture de magasins, dont celui du cours Fauriel à Saint-Étienne,

les objectifs ne sont pas atteints. Les ventes diminuent, et le marché est gagné par la concurrence européenne et internationale.

 

Aussi, le 10 avril 1985 le tribunal de commerce de Saint-Étienne déclare la SCOPD Manufrance en état de liquidation de biens.

 

La SCOPD a duré cinq ans, du 31 décembre 1980 au 25 avril 1985. Sa cessation emporte avec elle des hommes et des femmes qui avaient donné leurs derniers espoirs pour maintenir en vie « la vieille dame de Saint-Étienne ».


Version imprimable - Nouvelle fenêtre Envoyer à un ami Haut de page :

Salle de lecture

La salle de lecture ouvre le 1er lundi de chaque mois à 10h et ferme entre 12h et 13h pendant les vacances scolaires.


Règlement
de la salle de lecture.

Tarifs de reproduction

 

 

ANNEXE DE MONTBRISON

Horaires 2016 - 2017