Les archives départementales de la Loire

Contact et plan d'accès

planArchives départementales de la Loire
6 rue Barrouin - 42000 Saint-Etienne.

Ouverture du  lundi au vendredi de 8h30 à 17h.
Fermeture de 12h à 13h pendant les vacances scolaires de la zone A (académie de Lyon).
Tél : 04 77 93 58 78
Fax : 04 77 74 94 10

Courriel : archives@loire.fr

Comment se rendre aux Archives départementales ?

  • EN TRAIN : 
    TER arrêt Saint-Etienne Carnot, Saint-Etienne Châteaucreux ou Saint-Etienne Terrasse  puis prendre le tramway 5 direction Terrasse ou Hôpital Nord.

  • EN VOITURE :

          > EN PROVENANCE DE CLERMONT-FERRAND ET DE ROANNE : sur l’A72 prendre, la sortie 12. Entrer dans Saint-Etienne.Continuer sur la rue Claude Verney-Carron (700m) puis Boulevard Thiers (500m) jusqu'au passage à niveau sur la droite.Prendre à droite la rue Barrouin.

          > EN PROVENANCE DE LYON : prendre l’A47 en direction de Saint-Etienne puis la N88. Prendre l’A72 direction Roanne - La Terrasse - Bouthéon. Continuer sur l’A72 et prendre la sortie Saint-Priest-en-Jarez - La Terrasse. Entrer dans Saint-Etienne, continuer sur la rue Saint-Exupéry. Tourner à gauche rue Claude Verney-Carron (700m), continuer sur le Boulevard Thiers (500m) jusqu'au passage à niveau sur la droite. Prendre à droite la rue Barrouin.

  • EN TRAMWAY : 
    lignes T1 et T2 arrêt Chaléassière.

Les missions des Archives

Depuis leur création en 1796, les Archives départementales de la Loire s'attachent à constituer, à conserver et à mettre en valeur le patrimoine écrit du département. 

Un peu d'histoire

Les Archives départementales ont été créées par la loi du 5 brumaire an V (26 octobre 1796) qui ordonnait la réunion au chef-lieu du département de tous les titres et papiers acquis à la République. 
Dans la Loire, ce regroupement ne se fit pas sans peine ni sans tribulations : le chef-lieu du département fut d'abord Feurs, puis Montbrison, en 1795, et enfin Saint-Étienne, à partir de 1856. 
Les Archives départementales ont suivi la Préfecture dans ses déplacements, avant d'être transférées, en 1960, dans leur propre bâtiment, cours Fauriel. 

Placées sous l'autorité du Département de la Loire depuis le 1er juillet 1986 en application de la loi de décentralisation du 22 juillet 1983, les Archives départementales sont alors dotées d'un nouveau bâtiment, moderne et fonctionnel, rue Barrouin, à proximité du site de la Manufacture d'armes de Saint-Étienne.

Découvrir les missionsQue sont les archives ?

"Les archives sont l'ensemble des documents, quels que soient leur date, leur lieu de conservation, leur forme et leur support, produits ou reçus par toute personne physique ou morale et par tout service ou organisme public ou privé dans l'exercice de leur activité" (Code du patrimoine, article L211-1).

Les archives départementales en actions

 Les Archives départementales de la Loire ont été créées  à la Révolution pour recueillir les papiers des institutions royales disparues, des établissements ecclésiastiques et des émigrés, ainsi que ceux des institutions nouvellement établies. 

Elles poursuivent aujourd'hui encore ces missions, en accueillant chaque année plusieurs centaines de mètres linéaires de documents, provenant principalement des services de l'État et du Département.

Les activités des Archives départementales se partagent entre quatre grande missions, qui  peuvent être résumées par les "4 C" :

  • 1. collecter,
  • 2. classer,
  • 3. conserver,
  • 4. communiquer.

1. Collecter : recueillir la mémoire de notre département

Les Archives départementales ont vocation à accueillir les archives publiques, produites par les administrations et établissements publics dont le siège est situé dans le département. Ainsi les archives publiques collectées proviennent du Département, de la Préfecture, des services déconcentrés de l’État dans le département, d’établissements publics, d’organismes consulaires, d’entreprises publiques, des notaires, des organismes de droit privé chargés de la gestion de services publics ou d’une mission de service public.

Les Archives départementales recueillent également les archives privées particulièrement intéressantes pour l’histoire du département, qu'il s'agisse d'archives personnelles, familiales, d'archives de syndicats, d'associations ou d'entreprises...

La collecte est toujours précédée d’une étape d'évaluation et de sélection des documents assurée par les archivistes en lien avec les services producteurs.

2. Conserver : transmettre nos archives aux générations futures

Le service des Archives départementales est doté d’un bâtiment équipé de magasins de stockage qui doivent assurer les conditions optimales pour protéger les documents des dégradations (eau, feu, humidité, variations de température, rongeurs, manipulations excessives…). 
L'atelier de restauration permet de réparer les documents abîmés. L'atelier de microfilmage et de numérisation contribue à la sauvegarde des archives en mettant des copies photographiques ou numériques des documents à la disposition du public.

La bonne conservation des documents est assurée par :

  • le respect des normes pour les bâtiments d’archives (hygrométrie, température…)
  • l’utilisation de matériaux adaptés pour le conditionnement
  • l’utilisation de supports de substitution pour les documents les plus fragiles
  • la restauration des documents abîmés
  • l’examen régulier de l’état sanitaire des documents
  • la surveillance des communications en salle de lecture
  • le respect des normes lors des expositions

3. Classer : rendre nos archives exploitables

Demandant rigueur et ténacité, le classement est une opération qui consiste à trier, analyser et mettre en ordre (intellectuel et matériel) les documents collectés.


Une fois classés, les documents sont rendus accessibles au public par la rédaction d’instruments de recherche (inventaires, répertoires numériques, bordereaux sommaires…) et facilement repérables dans les magasins grâce à la cote qui leur est attribuée.

4. Communiquer : se mettre au service de tous les publics

La communication est l’aboutissement des trois missions précédentes : 
rendre les archives accessibles.

Les Archives départementales assurent cette mission par le moyen :

  • d’une salle de lecture pour la consultation des documents,
  • d’une politique active de réalisation d’expositions 
  • d’ateliers de formation et de visites 
  • d’un service éducatif
  • d’organisation de conférences et colloques
  • de publication d’instruments de recherche
  • de mise en ligne de documents numérisés

Venir en salle de lecture

La salle de lecture est ouverte gratuitement à toute personne, quelle que soit sa nationalité, dans le respect du règlement intérieur.
L'inscription est obligatoire. 

Venir en salle de lectureConditions d'accès

Lors de la première visite, une carte de lecteur personnelle est établie sur présentation d'une pièce d'identité avec photographie. Cette carte est valable une année civile et renouvelable.

Des casiers individuels, fermant à clé, sont à la disposition de chaque lecteur afin d'y déposer les effets personnels.
Seuls sont autorisés en salle de lecture un crayon de papier et des feuilles pour la prise de note. 
Les sacs à mains, cartable, sacoche (de portable notamment), porte-documents, manteaux et vestes doivent être laissés dans le casier. 

Le règlement intérieur définit  les modalités de communication, de consultation et de reproduction des documents.  

La demande de documents

Les demandes de documents sont regroupées par levée toutes les demi-heures à partir de 8h45. Le lecteur peut demander deux documents par levée et 20 documents maximum par jour. 

  • Horaires des levées : tous les quarts d'heure de 8 h 45 à 11 h 45 et de 13 h 15 à 16 h 15.

Il est possible de prolonger d'une semaine la communication de deux documents demandés. Après 16h15, si vous n'avez pas demandé de documents, la consultation des archives numérisées, les instruments de recherche et les usuels de la bibliothèque restent accessibles. Les lecteurs présents en salle de lecture peuvent également réserver jusqu'à deux documents à l'avance.

Vous pouvez réserver des documents à l'avance (au maximum deux par jour). La demande doit nous parvenir 48 heures avant votre venue en salle de lecture. Les documents seront sortis pour la levée de 8h45.

La consultation des documents originaux

Tous les documents sont fragiles : ils doivent être manipulés avec précaution.

Afin de les préserver des dégradations, les lecteurs doivent respecter les préconisations de consultation décrites dans le petit guide de conservation préventive qui leur est remis lors de l'inscription.

La reproduction des documents

Les lecteurs sont autorisés à procéder eux-mêmes à la photographie des documents, au moyen d’appareils analogiques ou numériques sans flash ni éclairage d'appoint, dans la mesure toutefois où cette opération ne nuit pas à la bonne conservation de ceux-ci. L’usage de scanners ou tout autre numériseur à plat est interdit.

Le président de salle se réserve la possibilité de refuser toute demande de reproduction qui ne serait pas compatible avec le bon fonctionnement du service ou qui serait susceptible de nuire à la conservation des documents.

Une photocopieuse est à la dispostion des lecteurs sur accord préalable du président de salle.

  • 0,15 euros pour un format A4,
  • 0,30 euros pour un format A3.
     

La photocopie est interdite pour tous les périodiques, les documents reliés, scellés, sur parchemin, ou aquarellés et les documents d’un format supérieur au format A3 notamment les affiches, cartes et plans.

La reproduction des documents pour un autre usage que privé nécessite une autorisation du directeur des Archives départementales afin d'établir les droits de réutilisation des données publiques.

L'autorisation n’implique pas la cession des droits de propriété intellectuelle et artistique.

Consultation des documents numérisés

Sont consultables sur ordinateur les documents suivants :

  • Tables décennales (1802-1892 ou 1902) ; 
  • Registres paroissiaux (antérieurs à 1792) ;
  • Registres d'état civil (1792-1898 ou 1914) ;
  • Listes nominatives de dénombrement de la population (1841-1975 pour certaines communes) ;
  • Plans cadastraux napoléoniens (1807-1850) ;
  • Atlas minier dit « Atlas Beaunier » (1810) ;
  • Registres matricules du recrutement militaire ;
  • Inventaires des biens des Églises (1906) ;
  • Fiches individuelles des étrangers de Saint-Étienne (1892-1940) ;
  • Cartes postales ;
  • Photographies des paysages de la Loire et des départements limitrophes ;
  • Documents relatifs à la guerre 1914-1918.

12 postes informatiques sont disponibles en salle de lecture sans réservation.

Consultation des microfilms

Les registres paroissiaux  et d'état civil antérieurs à 1807,  le quotidien de La Tribune Républicaine (1899-1944) sont consultables sur microfilms, en libre accès. 
5 lecteurs de microfilms et 1 lecteur-reproducteur (utilisé uniquement pour les reproductions) sont à votre disposition. 
Seul le lecteur-reproducteur est soumis à réservation préalable.

Prêt des microfilms entre départements

Vous avez la possibilité de consulter les microfilms en provenance d'autres services d'archives. 
Pour obtenir le prêt de bobines de microfilms, il faut prendre contact avec le service d'archives qui vous intéresse pour connaître les modalités et les cotes de microfilms. 
Une fois ces informations connues, notre service se charge de transmettre votre demande. 
Si vous souhaitez  consulter nos microfilms dans un autre service d'archives proche de votre lieu de résidence, il vous suffit de rechercher la cote du microfilm qui vous intéresse dans l'inventaire des microfilms (lien page  inventaire des microfilms) et de nous faire parvenir votre demande par le service où vous consulterez nos microfilms. Pour ce prêt inter-service, il faut fournir :
 

  • deux enveloppes à bulle - format 230 mm x 330 mm affranchies à 3,85 € (une pour l'envoi, une pour le retour)
  • les cotes de microfilms (deux maximum par envoi).

Règles de communicabilité des archives

Les Archives sont soumises à des règles de communicabilité fixées par la loi.

Contact

Archives départementales de la Loire
6 rue Barrouin
42000 Saint-Etienne
Tél : 04 77 93 58 78
Fax : 04 77 74 94 10
Courriel : archives@loire.fr

Version imprimable - Nouvelle fenêtre Envoyer à un ami Haut de page :