facebook-logotwitter-logorss-logo

Pierre Chatagnon : un engagé volontaire devenu aviateur

.

Album de Pierre Chatagnon, cote 1NUM162

Pierre Chatagnon est né le 5 décembre 1897 à Pélussin. Il est le fils d'Etienne Marie, notaire, et de Stéphanie Michon. Il a au moins deux frères, Louis, étudiant puis notaire et Henri, élève au collège Sainte-Marie à Saint-Chamond en 1916.

Pierre Chatagnon réside avec ses parents à Rive-de-Gier, quand il s'engage dans l'armée, le 10 juillet 1915, à 17 ans. Il est d'abord affecté dans des régiments d'infanterie. Il devient sergent en décembre 1916. Il rejoint le 1er groupe d'aviation, comme pilote, en juillet 1917. Il est démobilisé en septembre 1919.

Après la guerre, Pierre Chatagnon devient négociant en soie et voyage en Chine et au Japon jusqu'en 1933. A son retour, il séjourne à Davayé (Saône-et-Loire), sans doute chez des membres de sa famille, propriétaires du Château de Davayé.

Il se marie et s'installe à Saint-Alban-les-Eaux, dans le Roannais.

Les documents conservés par ses descendants éclairent son parcours pendant la guerre.


Album de Pierre Chatagnon, cote 1NUM162

Les archives de Pierre Chatagnon

Tout d'abord, la correspondance de Pierre Chatagnon avec sa famille permet de suivre son parcours. De nombreuses cartes postales concernent son temps de formation dans le Puy-de-Dôme et dans la Loire, de juillet 1915 à mars 1916. Il évoque les marches et les exercices de tirs. En avril 1916, il part en direction du front. En 1917, il est blessé et soigné à Troyes.

Les lacunes de sa correspondance sont en partie comblées par un très bel album de photographies. Quelques clichés concernent sa formation à l'Ecole de Chef de Section (ECS), en Champagne. Mais l'essentiel de l'album est consacré à son service dans l'aviation.


Album de Pierre Chatagnon, cote 1NUM162

Un nouveau type de combattant : l'aviateur

Pierre Chatagnon obtient son brevet d'aviateur militaire le 19 mai 1918.

L'aviation a joué un rôle de plus en important au cours de la guerre. Au départ, les aviateurs sont des observateurs. Ensuite, ils sont utilisés pour le réglage des tirs de l'artillerie.

Plusieurs photographies aériennes ont été conservées par Pierre Chatagnon et illustrent ces missions.

Enfin, les aviateurs interviennent directement dans la bataille. L'album de Pierre Chatagnon montre les dangers du combat. Un article relate ses exploits.


Version imprimable - Nouvelle fenêtre Envoyer à un ami Haut de page :
Actualités
COMMÉMORATIONS
La Loire célèbre le centenaire de l'armistice de 1918

La Grande Guerre a pris fin il y a tout juste un siècle, le 11 novembre 1918. Le Département de la Loire a pris part aux commémorations organisées à Saint-Étienne durant tout ce week-end du souvenir.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de "cookies" et autres traceurs. En savoir +