DOSSIER
Novembre-Décembre 2018
PREMIÈRE GUERRE MONDIALE

1918,

un siècle déjà

La Première Guerre mondiale a marqué une profonde rupture dans l’histoire du XXe siècle. En France, elle a touché chaque foyer, chaque famille. Ce 11 novembre, la Loire, comme tout le pays, célébrera avec émotion le centenaire de l’armistice, pour rendre hommage à nos poilus et commémorer la paix.

Dix millions de morts, vingt millions de blessés. La Grande Guerre a provoqué plus de destructions et de dégâts humains - civils et militaires - que tout autre conflit antérieur. En France, près de 20 % des soldats mobilisés ont péri sur les champs de bataille. Et parmi ceux qui sont rentrés du front, les mutilés et « gueules cassées » ont continué à porter jusqu'à la fin de leur vie les stigmates de la guerre. L'armistice qui a marqué la fin des combats est signé le 11 novembre 1918 par les forces alliées et l'Allemagne, à 5 h 15 du matin, dans un train à Rethondes (Oise). À 11 heures, le cessez-le-feu entre en vigueur, accompagné par des volées de cloches à travers tout l'Hexagone, et des sonneries de clairon sur le front. C'est ensuite le Traité de Versailles qui mettra réellement fin à l'état de guerre en juin 1919.

36 000 MONUMENTS AUX MORTS

Malgré le soulagement immense du retour à la paix, les années de reconstruction sont marquées par le deuil national et la mémoire collective. La France, traumatisée, compte des millions de veuves et d'orphelins. Chaque commune veut rendre hommage à ses disparus : 36 000 monuments aux morts sortent ainsi de terre sur les places des villages et des villes. Depuis, les Français s'y retrouvent tous les ans pour le « jour du Souvenir ». Alors que le dernier Poilu s'est éteint en 2008, le Centenaire célébré cette année sera empreint d'une vive émotion. Depuis début novembre, des cérémonies sont organisées dans des lieux de mémoire, comme Verdun. À Paris, la commémoration de l'armistice réunira une centaine de chefs d'État et de gouvernement devant l'Arc de Triomphe. La Loire accueillera pour sa part de nombreuses cérémonies, des concerts, des expositions, etc. (voir article Le centenaire dans la Loire). « Des actions avec les scolaires permettront par ailleurs de transmettre la mémoire de la Grande Guerre. Les Archives départementales jouent un rôle clé à cet égard, en mettant à la disposition du public de très nombreux documents relatifs à 1914-1918 », souligne Alexandra Ribeiro Custodio, conseillère départementale déléguée aux Archives départementales et aux anciens combattants (voir article Mémoire de poilus). Des témoignages précieux sur le quotidien des Poilus et de leurs familles... qui nous rappellent aussi l'importance de la paix.

LA GUERRE DES TRANCHÉES. Photographies sur plaque de verre stéréoscopique, issue des archives des familles Goutenoire et Ovize, numérisée par les Archives départementales de la Loire dans le cadre de l'opération nationale « Grande Collecte » liée au centenaire de la guerre 1914-1918.

Photographie ci-dessus : Georges Clemenceau sur le front avec son fils, à Maurepas (Somme), en octobre 1916.

                           

À LIRE AUSSI DANS CE DOSSIER :

Le Centenaire dans la Loire

Mémoires de Poilus

Crédit photos : Archives départementales de la Loire réf. 1NUM65

Version imprimable - Nouvelle fenêtre Envoyer à un ami Haut de page :
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de "cookies" et autres traceurs. En savoir +