FOCUS
Mars-Avril 2019
MÉTHANISATION

De l’énergie à revendre

Se chauffer grâce au purin du fermier voisin ? L’énergie verte monte en puissance... Dans les monts du Lyonnais, un nouveau site produit du biogaz à partir de déchets agricoles, mais aussi industriels. Une première dans la Loire.

Ils lancent littéralement une usine à gaz. Douze agriculteurs se sont réunis autour du projet de Méthamoly à Saint-Denis-sur-Coise afin de valoriser leurs déchets grâce à la méthanisation. « Ce procédé permet de digérer de la matière organique pour produire du gaz à partir de bactéries », explique Aloïs Klein, qui pilote cette initiative depuis 2012. « Dès mars, notre biogaz sera réinjecté dans le réseau de GRDF. » Le site traite le fumier et l'épandage de six exploitations des monts du Lyonnais mais aussi, pour la première fois dans la Loire, des restes de repas issus de la restauration collective et des biodéchets d'industries agroalimentaires, provenant d'un rayon de 50 km. Plusieurs unités de méthanisation s'étaient déjà implantées dans le département depuis 2015, mais leur activité concerne uniquement les effluents d'élevage.

DU GAZ DANS LE FUMIER

Avec trois cuves de méthanisation et une cuve de stockage de 3 400 m3, Méthamoly devrait pouvoir alimenter une part importante des besoins en gaz des particuliers et entreprises du secteur. « Les déchets sont souvent traités très loin. C'est une vraie opportunité de relocaliser cette économie pour créer de l'emploi et apporter des réponses aux problèmes climatiques », observe Aloïs Klein. Une énergie vertueuse à tous points de vue : elle offrira en plus aux exploitants agricoles du « digestat », un engrais pour leurs cultures. Quant aux nuisances, elles seront minimes, avec un « trafic limité à quatre camions par jour en moyenne, et des déchets confinés dans un bâtiment bénéficiant d'un traitement de l'air pour les odeurs. » Générant au total douze emplois, cette unité traitera chaque année 17 000 tonnes de déchets.

Bonus WebDe l’énergie à l’emploi

« Nous travaillons énormément dans la filière pour promouvoir cette nouvelle énergie parce qu’elle est vertueuse. On apporte un plus pour l’agriculture : aujourd’hui les déchets sont souvent traités très loin, nous on traite les déchets localement. On crée de l’emploi : la plupart des entreprises qui sont intervenues pour la création de ce site viennent de Rhône-Alpes. Certaines vont effectuer de la maintenance. Douze emplois, directs et indirects, vont être créés grâce à l’écosystème qui gravite autour de Méthamoly. Il y a les employés du site, ceux qui collectent les fumiers, les lisiers, les biodéchets, ceux qui viennent réaliser la maintenance. La méthanisation, c’est une production d’énergie, mais aussi une vraie opportunité pour nos territoires de relocaliser de l’économie. »

Aloïs Klein, président de Méthamoly

Crédits photos : Frédéric Chambert

Version imprimable - Nouvelle fenêtre Envoyer à un ami Haut de page :
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de "cookies" et autres traceurs. En savoir +