DOSSIER
Stefania. Les élèves de l’École supérieure d’art et de design de Saint-Étienne (ESADSE) vous invitent à découvrir leur vision de la ville du XXIe siècle.
Mars-Avril 2019
BIENNALE

Les étudiants réinventent l’avenir

Pour cette édition anniversaire, vingt ans après la création de la biennale du design stéphanoise, les élèves de l’ESADSE sont au coeur de l’événement. Ils présentent des projets futuristes, à expérimenter par vous-mêmes.

C'est l'une des expositions phares de cette biennale, et elle répond à une question majeure : à quoi ressemblera la ville demain ? Baptisée Stefania, la cité « idéale » imaginée par les étudiants de l'ESADSE propose un terrain d'entente entre l'Occident et l'Orient. Ici, la temporalité est insolite : un jour correspond à une année. Les visiteurs s'immergent ainsi dans un espace vivant, qui pendant un mois change de visage quotidiennement, pour explorer trente ans de mutations urbaines. Cette ville intra-biennale sert aussi d'écrin aux projets présentés par 28 écoles européennes et chinoises, en écho aux problématiques d'urbanisation intense. Une expérience autant qu'une exposition !

VOIR, PARTICIPER, PENSER

À L'Antenne, la galerie de l'ESADSE située en centre-ville, deux expos vous familiariseront avec la nouvelle génération de designers : Dahu (sculptures) et Concours Révélateur de Talents. Les élèves-chercheurs du Cycle de recherche design dévoilent, eux, La table des négociations. À partir d'une réflexion sur cette pratique universelle (diplomatique, politique, commerciale, associative...), leur installation accueillera tout au long de la biennale des conférences, débats, tables rondes et performances sur le site de la Manufacture. Plusieurs autres projets portés par l'école inviteront chacun à expérimenter le design, y compris les plus jeunes, grâce à l'atelier ludique Couleurs System, construit autour des couleurs et du ruban. Un dispositif futuriste sera également consacré à la presse écrite (voir encadré ci-dessous)). Sans oublier un travail sur l'optimisation des déchets du fast food qui sera installé à la Cité du design pour l'occasion.

DOSSIER-JOURNALDÉCOUVREZ LE JOURNAL DU FUTUR

Non, la presse écrite n'est pas morte ! À l'occasion de cette biennale du design, l'hebdomadaire économique L'Essor Affiches a lancé un défi aux étudiants de l'ESADSE : imaginer le journal de demain, en s'adaptant aux nouvelles habitudes de lecture. Quitte à révolutionner l'information papier. Soutenu par le Département, ce concours a été remporté par Léa Belzunces, Esther Bouquet et Déborah- Loïs Séry, élèves de 4e année. En travaillant sur la notion de flux, celles-ci ont conçu un dispositif innovant, l'Opérateur dynamique d'information locale (ODIL). Cet espace d'échanges et de médiation sera installé au coeur du Living Lab de la Platine, à la Cité du design. Son « bar à brèves » doté d'imprimantes thermiques propose aux visiteurs des « tickets » d'information, mis en page automatiquement à partir d'articles de L'Essor. En complément de cette info instantanée, le magazine hebdomadaire est revisité à travers un numéro expérimental, offrant une nouvelle approche de lecture. À découvrir sur place.

Crédits photos : Hubert Genouilhac / PhotoUpDesign

Version imprimable - Nouvelle fenêtre Envoyer à un ami Haut de page :
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de "cookies" et autres traceurs. En savoir +