INITIATIVES
Mai-Juin 2019
Cap Musique

Le pouvoir de la musicothérapie

La musique adoucit les moeurs… et a même des vertus thérapeutiques. Ce n’est plus un secret pour Pauline Jodar, qui dispense à des enfants un enseignement musical adapté au centre académique et populaire Cap Musique à Sorbiers.

Claire, 7 ans, court rejoindre la salle de musicothérapie, où l'attend Pauline Jodar. Chaque mardi et mercredi, cette ancienne élève de la Maîtrise de la Loire accompagne des enfants ayant un trouble ou une pathologie. Le cours individuel de trente minutes démarre sur une note de bienvenue à la guitare. Il se poursuit par un moment ludique et créatif, puis par un temps de liberté. C'est le chant qui canalise Claire. Elle termine la séance détendue. « La musicothérapie recentre l'attention et facilite les interactions sociales, souligne Pauline. Ici, il n'y a pas d'enfants avec des problèmes, il n'y a que des enfants qui excellent. » Adaptés et personnalisés, ces cours sont construits en lien avec la famille. Parfois aussi avec le corps enseignant ou médical. « L'objectif est de valoriser et soutenir les enfants. C'est leur moment à eux, sans examen ni concours », précise la directrice de Cap Musique, Marie-Christine Larue. Hyperactivité, autisme, faible estime de soi... La musique améliore la connectivité des régions cérébrales, notamment celles qui sont impliquées dans les échanges. Être musicothérapeute a toujours été une évidence pour Pauline. « Plus jeune, j'ai fait la connaissance d'un enfant autiste et nous sommes entrés en communication. Depuis ce jour, je connais le pouvoir de la musique. »

Crédit photos : Fabrice Roure

Version imprimable - Nouvelle fenêtre Envoyer à un ami Haut de page :
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de "cookies" et autres traceurs. En savoir +