INITIATIVES
Mai-Juin 2019
CORNAND

Les pâtes, une histoire de famille

La Maison Cornand fête ses 100 ans. Fondée en 1919 rue Pointe Cadet à Saint-Étienne, elle a construit sa renommée autour de ses pâtes « haute couture ». Histoire d’une saga familiale.

Dans la famille Cornand, je voudrais le grand-père, Étienne, 84 ans, la mère, Luce, 53 ans, et le fils, Hugo, 25 ans... Chez les Cornand, on aime les pâtes à tout âge, et pas seulement à l'heure du repas. Cette épicerie fine, devenue une institution à Saint-Étienne, a transformé ce produit de consommation courante en mets raffiné. « Nous produisons 45 tonnes de pâtes fraîches et sèches par an, à l'ancienne, dans notre atelier stéphanois. Elles sont fabriquées à la main et avec des laminoirs, à partir de produits pour la plupart locaux. » Un savoir-faire devenu rare. « Il devait y avoir 3 000 fabricants en France au début du siècle. Nous ne sommes plus qu'une dizaine. » La gamme comprend 35 déclinaisons, des plus classiques – aux oeufs, cèpes, etc. – aux plus inattendues : vanille, pain d'épices ou curaçao. Une expertise et des saveurs qui ont fait sa réputation bien au-delà de l'Hexagone, puisque les pâtes Cornand s'exportent au Canada, en Belgique, en Suisse et même en Italie ! Pour célébrer son centenaire, la maison propose une nouvelle recette de tagliatelles à base de semoule de blé et d'épeautre. À consommer « le plus naturellement possible, avec de l'huile d'olive ou du beurre ».

Crédit photos : Fabrice Roure

Version imprimable - Nouvelle fenêtre Envoyer à un ami Haut de page :
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de "cookies" et autres traceurs. En savoir +