PORTRAIT
Mai-Juin 2019
Maurice Ronat

Mutuellement vôtre

Stéphanois et fier de l’être, Maurice Ronat s’est hissé sans tambour ni trompette à la tête du 2e groupe mutualiste de France. Le président d’Aésio, qui prépare aujourd’hui sa succession, a largement contribué à réinventer le modèle de ce secteur. Son laboratoire d’expérimentation ? La Loire.

Cartésien. Engagé. Responsable. C'est ainsi que les collaborateurs de Maurice Ronat décrivent cet homme au parcours étonnant. Né en 1947 d'un père ouvrier d'État à la manufacture d'armes et d'une mère aide à domicile, ce Stéphanois grandit avec sa soeur autour de la place Jacquard. La vie de famille est marquée par les sorties du dimanche au stade. Maurice est fan du ballon rond et des Verts : une passion qui ne le quittera jamais. Le reste du temps, une éducation plutôt stricte règne à la maison, d'où peut-être une rigueur et une ponctualité sans faille. Le jeune homme est vif d'esprit, mais peu habile de ses mains. « J'ai toujours été très maladroit, incapable de me servir d'un marteau... je préférais les chiffres, confie le président du groupe Aésio. Je me suis donc orienté vers un diplôme de comptable ». Il décroche un premier poste chez EDF, puis rejoint le Crédit Immobilier de France, où il fera toute sa carrière de salarié, d'abord dans sa ville natale, puis en tant que directeur de l'agence de Saint-Chamond jusqu'en 1996. En parallèle, il devient très tôt militant mutualiste. « En 1975, j'étais devenu cadre et bénéficiais d'un contrat collectif obligatoire à la Mutuelle chirurgicale et médicale de la Loire. Comme j'aimais mettre mon nez dans les chiffres, j'ai étudié le tableau des garanties... » Voyant qu'il ne s'agit que de garanties minimum, Maurice Ronat décide d'aller se plaindre à la mutuelle. La guichetière renvoie cet adhérent tatillon vers sa chef de service, qui le redirige vers le directeur. « Il m'a dit : plutôt que de râler, venez donc rejoindre notre conseil d'administration ! »

"J'ai toujours été très maladroit... je préférais les chiffres."

C'est ainsi qu'à 28 ans, notre fort en maths décroche son premier mandat d'administrateur. Dans la lancée, il aide la mutuelle à créer une « surcomplémentaire santé », et cinq ans plus tard, il est élu président. Cet engagement mutualiste, Maurice Ronat ne le lâchera plus. S'ensuit un parcours marqué par une série de fusions, qui le mènera à la tête de la Mutualité française Loire, puis d'Eovi MCD Mutuelle, jusqu'à la création du groupe Aésio, né en 2016 du rapprochement des mutuelles Eovi, Adréa et Apréva. « C'est aujourd'hui le 2e assureur mutualiste de France, avec 3 millions de personnes protégées », se réjouit son président, également porte-voix national des organismes d'assurance maladie complémentaire. Pour lui, changer d'échelle était une nécessité. « Les actifs sont devenus mobiles et veulent conserver leur mutuelle sur tout le territoire. De plus, la gestion du tiers-payant est lourde, il faut donc mutualiser les moyens. » Son autre cheval de bataille : transformer les mutuelles en offreurs de soins. « La Loire est un laboratoire d'innovation à cet égard, avec une clinique mutualiste de haut niveau, onze Ehpad, de nombreux centres de santé dentaire, optique, etc., sans oublier la Cité des aînés à Saint-Étienne, qui sera une première en France. » En 2020, Maurice Ronat passera le flambeau. En homme prévoyant, il a préparé sa succession : chez Aésio, il cèdera son fauteuil au président d'Adréa Patrick Brothier, un autre Stéphanois. Après avoir dû s'exiler à Paris « trois à quatre jours par semaine » pendant tant d'années pour assumer ses obligations, il ne sera sans doute pas mécontent de regagner ses pénates. Ses prochains défis ? Assouvir sa passion pour l'Italie, cuisiner des râpées pour ses petits-enfants... et oublier un peu les chiffres !

>> En dates

1947 Naissance à Saint-Étienne

1975 Administrateur de la Mutuelle chirurgicale et médicale de la Loire

1999 Président de la Mutualité française Loire

2013 Président d’Eovi MCD Mutuelle

2016 Président du groupe Aésio et de l’Unocam

Bonus WebUN SUCCESSEUR STÉPHANOIS

patrick-brothierPatrick Brothier est président d'Adréa Mutuelle depuis 2013. Il est par ailleurs vice-président du Groupe Aésio et de la Mutualité Française.

Agé de 56 ans, Il a exercé des fonctions opérationnelles à la tête de structures mutualistes (Assurances de personnes et Services de Soins et d'Accompagnement Mutualistes) avant de s'impliquer dans la gouvernance de la mutuelle Adréa et du Groupe Aésio.

Il est né à Chazelles-sur-Lyon, a passé son enfance à Saint-Étienne et est supporter des Verts, tout comme Maurice Ronat, auquel il succédera en 2020 à la présidence du Groupe Aésio.

 

Version imprimable - Nouvelle fenêtre Envoyer à un ami Haut de page :
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de "cookies" et autres traceurs. En savoir +