DOSSIER
Juillet-Août 2019
FILIÈRE ÉQUINE

La Loire mise sur le cheval

LA LOIRE EST L'UN DES PREMIERS DÉPARTEMENTS FRANÇAIS D’ÉLEVAGE DE TROTTEURS. UNE TRADITION QUI A PERMIS À L’ÉQUITATION SPORTIVE ET AU TOURISME ÉQUESTRE DE SE DÉVELOPPER SUR L’ENSEMBLE DU TERRITOIRE. UN PLAN RÉGIONAL VIENT D’ÊTRE LANCÉ POUR SOUTENIR LA FILIÈRE.

Quel est le point commun entre la Loire et la Normandie ? Les bons herbages ! Et donc les chevaux de course. Mais alors que la filière équine normande s'appuie sur de grosses structures, l'élevage forézien a conservé une dimension familiale. « Ici, c'est une vieille tradition. Tous les paysans avaient une jument trotteuse. C'était leur passion, leur loisir, grâce à la présence de deux hippodromes à Feurs et Saint-Galmier », expliquent ces petits éleveurs de trotteurs.

CHEVAUX DE COURSE ET DE SELLE

Soutenu par le Département, cet écosystème local a favorisé « un élan sensationnel en faveur de l'équitation », observe Jean-Lou Roche, du comité départemental de tourisme équestre. « Puisqu'il y avait beaucoup de trotteurs de réforme, c'était facile d'acheter un cheval pour faire de la balade. » Des itinéraires ont peu à peu été tracés, et dès 1962, le département a accueilli son premier rassemblement national de cavaliers. « Nous avons des parcours magnifiques ici, et aujourd'hui, la randonnée équestre a même sa compétition : le Trec, associant orientation, maniabilité, etc. », souligne Séverine Moulin, présidente de l'Association des cavaliers indépendants foréziens. En parallèle, l'équitation sportive s'est développée à travers les centres équestres, qui maillent désormais tout le territoire ligérien. Cette pratique s'est démocratisée et féminisée. De l'apprentissage à la compétition en passant par les disciplines ludiques émergentes comme le Pony-Games, plus de 6 200 Ligériens ont une licence d'équitation... dont une écrasante majorité de Ligériennes ! La Loire a aussi ses champions, comme Olivier Perreau en saut d'obstacles, Pierre Volla en dressage et Anne-Frédérique Royon en para-dressage.

chiffre-trotteursREDYNAMISER LA FILIÈRE

Si la Loire affiche une solide culture du cheval, ce secteur a souffert ces dernières années de multiples facteurs : hausse de la TVA, baisse du nombre de licenciés liée à la réforme scolaire réintroduisant l'école le mercredi, moindre fréquentation des champs de course, baisse des paris... « Face à ces difficultés, la Région vient de débloquer une aide de 7,4 M€ sur 3 ans en Auvergne- Rhône-Alpes pour soutenir l'investissement dans la filière équine », se réjouit Alain Péré, président du comité départemental d'équitation de la Loire. Adopté fin mars, ce Plan ambition cheval alloue 1,4 M€ aux éleveurs, et 4,5 M€ à l'équitation sportive. « Chaque centre équestre pourra toucher une aide de 1 000 € par an pour l'achat de matériel, et 3 000 € supplémentaires par an pour ceux qui investiront dans les travaux et l'achat de matériel permettant la pratique de l'équitation adaptée. » Dans la Loire, des personnes porteuses de handicap montent déjà à cheval dans de nombreuses structures, mais deux seulement sont labellisées, à Ambierle et à Montbrison. Par ailleurs, le plan régional encourage le développement de l'hébergement de randonnée équestre, tout en soutenant les hippodromes et les activités connexes. Une bonne nouvelle pour l'ensemble de cette filière, qui emploie 2 000 personnes dans la Loire.

Découverte du territoire, proximité avec l'animal et la nature, esprit de liberté... Notre département compte 1 300 cavaliers licenciés en tourisme équestre. Des passionnés viennent aussi de toute la France pour découvrir la Loire à cheval, par exemple à l'occasion des randonnées « Les beaux dimanches ». Prochains rendez-vous le 14 juillet à Violay, le 11 août à Ambierle, le 8 septembre à Vendranges et le 15 septembre à Chambles.

Crédit photos : Elyas Saens, Comité régional de tourisme équestre

Version imprimable - Nouvelle fenêtre Envoyer à un ami Haut de page :
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de "cookies" et autres traceurs. En savoir +