INITIATIVES
Juillet-Août 2019
Matthieu et Antoine Brivet

UN TRÉSOR DE BD

Publiée par deux frères ligériens, Matthieu à la plume et Antoine aux pinceaux, Harald et le trésor d’Ignir est une bande dessinée alliant magie runique et légendes scandinaves.

Illustrateur de romans jeunesse installé à Lentigny, Antoine avait envie de conter la bravoure des Vikings. Matthieu, professeur de physique/chimie à Montbrison et amateur du neuvième art, s'est lancé avec lui dans l'aventure. « Je me suis documenté sur ce peuple, souligne-t-il. Nous avons pris quelques libertés mais l'histoire respecte au maximum des faits avérés. » Le fils d'un roi, un dragon, des trésors, une sorcière, des maléfices, le tout dans une BD « sans violence » : illustré de couleurs d'or et de feu, ce premier tome est disponible en librairie. Suite et fin dans le tome 2 en début d'année prochaine !

LE SAVIEZ-VOUS ?Bonus Web
5 infos sur les Vikings...

  1. La place de la femme dans la société viking était beaucoup plus enviable que celle des autres femmes de l'époque. En effet, il était impossible pour elles d'être mariées de force et elles pouvaient même demander le divorce !
  2. Les Vikings étaient en réalité très coquets, ils prenaient soin de leur corps ! S'ils se rasaient la nuque pour que leurs cheveux ne se prennent pas dans leurs casques, ils se rasaient et se taillaient la barbe pour plaire à la gente féminine !
  3. Pour pouvoir naviguer durant des se­maines et conserver leurs denrées alimen­taires face à un climat hostile, le secret des Vikings étaient de se nourrir presque ex­clusivement de morue séchée. Un aliment à haute teneur en protéine et qui peut se conserver jusqu'à 10 ans !
  4. L'ours était un animal de compagnie tout à fait commun dans la société viking. Il Harald Tome1 p20a même été considéré comme un « cadeau di­plomatique ». C'est pourquoi les ours bruns étaient d'ailleurs surnommés « ours de mai­son ».
  5. Les Vikings ne prenaient jamais la mer sans emporter des corbeaux à bord de leurs drakkars !
    Ils les relâchaient ensuite en pleine mer et ne leur res­taient plus qu'à suivre le vol des oiseaux qui se dirigeaient naturellement vers la Terre la plus proche !
+ d'infos
Version imprimable - Nouvelle fenêtre Envoyer à un ami Haut de page :
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de "cookies" et autres traceurs. En savoir +