Faune et flore de la Loire

Préservation de la faune patrimoniale du département de la Loire

Un inventaire de la faune du département de la Loire, réalisé en 2011, a permis d’estimer à plus de 2 400 le nombre d’espèces animales présentes sur le territoire. Parmi celles-ci, 273 ont été identifiées comme prioritaires pour la mise en place d’un programme de préservation.

Pourquoi et comment définir des espèces prioritaires ?

Les espèces animales sont menacées à différents degrés, par la modification voire la disparition de leur habitat, la disparition de leurs ressources alimentaires, la compétition avec des espèces invasives... Certaines espèces ont été classées comme prioritaires dans la Loire, lorsqu'elles présentent un ou plusieurs enjeux :

 enjeux

 

Pour consulter la liste des espèces prioritaires de la Loire : Liste des espèces prioritaires au 1er janvier 2017

Appel à projets pour agir en faveur des espèces prioritaire de la Loire

Le Département de la Loire peut soutenir vos actions dans le cadre de sa stratégie de préservation de la faune sauvage. Vous pouvez consulter la liste des appels à projets pour savoir si un appel à projet faune est en cours et si, le cas échéant, votre structure et votre projet sont éligibles.

Exemple de projets soutenus :

AAP17

AAP18

projets soutenus2019

Pour toutes informations concernant l'un de ces projets, vous pouvez contacter directement les structures porteuses :

Communauté de communes Forez-Est (CC Forez Est)

Syndicat Mixte des Gorges de la Loire (SMAGL)

Groupe Sympetrum

CEN Rhône-Alpes

Fédération de Chasse de la Loire

Fédération de Pêche de la Loire

LOGRAMI

ARPN

LPO AurA - DT Loire

FNE Loire

Contacts

Mammifères remarquables des espaces naturels sensibles de la Loire

Les paysages du département de la Loire se composent de diverses unités géographiques que sont les bocages Roannais, la plaine du Forez, les monts de la Madeleine et du Forez, les monts du Beaujolais et du Lyonnais, le massif du Pilat et la vallée du Rhône. C'est dans ces grands ensembles que l'on rencontre des espaces naturels : déterminés par la combinaison complexe de différents facteurs (le sol, le climat, l’homme, etc.), ils évoluent au fil des saisons sur un territoire. Le type de végétation s'installant sur de tels milieux conditionnera en partie les espèces animales amenées à vivre dans l'écosystème. 

Un espace naturel, tel qu'il a été défini, est qualifié de "sensible" lorsqu'il s'avère rare (de l'échelle départementale à européenne), menacé (urbanisation, agriculture intensive, évolution naturelle) et présentant un intérêt pour la collectivité (ressource en eau, réservoir de biodiversité, potentialité pédagogique et touristique). Un Espace Naturel Sensible est donc par définition un patrimoine à préserver possédant une faune et une flore spécifique.

Le Département de la Loire a identifié comme prioritaires cinq grands types d’Espaces Naturels Sensibles répartis sur l’ensemble de son territoire :

Mammifères remarquables : les tourbières et zones humides d'altitude>>> Qui vit dans les tourbières et zones humides d'altitude :

La tourbe, substrat organique saturé en eau, se développe dans des zones où règnent des conditions climatiques extrêmes : humidité importante, froid, acidité des sols et faible richesse minérale des eaux.

Mammifères remarquables : les hautes chaumes du Forez>>> Qui vit dans les hautes chaumes du Forez :

Constituées par des landes et des prairies d’altitude, il s’agit de milieux naturels ouverts (sans forêt) au climat plutôt rude.

Mammifères remarquables : les bords du fleuve Loire>>> Qui vit sur les bords du fleuve Loire : 

Avec ces gorges, ces bancs de graviers, ces ripisylves de bois tendres, ces « gours », ces prairies inondables, le fleuve fournit refuges et liberté à ses occupants.

Mammifère remarquable : les étangs de la Loire>>> Qui vit dans les étangs de la Loire : 

Composés par une mosaïque de milieux, les étangs abritent une faune et une flore diversifiées et souvent protégées.

Mammifères remarquables : les hêtraies du Pilat et les forêts départementales>>> Qui vit dans les hêtraies du Pilat et les forêts départementales :

Support d’une diversité biologique essentielle, les hêtraies et autres forêts de feuillus constituent un atout paysager fort.

Version imprimable - Nouvelle fenêtre Envoyer à un ami Haut de page :