facebook-logotwitter-logorss-logoinstagram

Trésors d'Archives

Fondation du prieuré de Jourcey, des origines obscures

Notice de plusieurs donations faites en faveur du prieuré de Jourcey (ordre de Fontevraud) et acte d’engagement d’une terre par Robert d’Essertines (1140-1150).

Archives départementales de la Loire, cote H 6_1
Archives départementales de la Loire, cote H 6_1

Cote : H 6/1

Analyse matérielle : documents sur parchemin, non scellés, reliés par un fil disparu, 34 x 16 cm et 32 x 9 cm.

Pour voir les documents en ligne : cliquez ici

 

 

Une notice est un document qui résume plusieurs actes précédents. Elle sert à conserver le nom des donateurs, l'objet de la transaction, les droits perçus, les témoins et les garants... La notice est liée à un acte d'engagement original, d'une terre contre 5 marcs et demi d'argent.

Au XIIe siècle, le notariat n'existe pas en Forez. Le transfert de « propriété » tient plus de la cérémonie que de l'acte écrit. Un seul acte est parvenu, attaché à la notice. La notice ne le reprend d'ailleurs pas. Tous ces actes visent à constituer le patrimoine d'un prieuré qui vient de s'installer à Jourcey (commune de Chambœuf).

La rédaction de la notice est probablement motivée par le début d'exercice des droits du prieuré sur les terres cédées. En effet, les premiers donateurs ont promis de faire partir les personnes qui travaillent la terre qu'ils donnent. Le deuxième acte indique les quatre termes fixés pour le versement d'une somme de 500 sous. Si les actes écrits manquent, la notice donne le nom des témoins à interroger.

On se trouve au tout début du prieuré. Des terres avec des « maisons » ont été données, mais les bâtiments conventuels n'ont pas encore été construits, la conservation des documents est donc très précaire, dans un lieu marécageux, au confluent de deux rivières... La rédaction de la notice correspond à une première prise de conscience de la nécessité de conserver la mémoire de certains actes.

Le sixième acte résumé est particulièrement important, puisqu'il fait état de l'accord donné par l'archevêque de Lyon, le comte de Forez et Hugues, abbé d'Ainay (de 1135 à 1147). Une autre notice, postérieure, reprend le même acte et identifie l'archevêque de Lyon : Amédée (1144-1147 ou 1148). L'acte mentionne clairement les moniales de Fontevraud, ordre auquel va être rattaché le prieuré, qu'elles sont ainsi incitées à créer.

La fondation a dû avoir lieu dans ce laps de temps, 1144-1147, ce qui permet de dater une bonne part des actes repris dans la notice, puisque Robert d'Essertines est témoin de ce sixième acte, et qu'il apparaît comme témoin sur trois autres actes. L'acte d'engagement, attaché à la notice, qu'il prend lui-même en faveur du prieuré (qualifié de « domus » et pas encore de « monasterium »), laisse penser qu'une bonne part des donations sont concomitantes avec la fondation.

L'acte est réalisé par Robert d'Essertines à Saint-Galmier, probablement dans l'église, au cours d'une assemblée où sont passés d'autres actes de donation (un acte mentionne une promesse faite sur un autel). Un témoin de l'acte pris par Robert d'Essertines, est lui-même donateur, cité avec son frère par le premier acte de la notice. Beaucoup de noms se retrouvent en commun, comme témoins ou garants. On peut penser que la fondation est initiée par un petit nombre de seigneurs du lieu, les dons de terres ou d'argent servant à assurer l'existence d'un prieuré où vont entrer leurs filles ou leurs sœurs.

Cette fondation répond à un besoin temporel (assurer la subsistance des filles de la noblesse, sans les marier) et à la demande spirituelle, l'ordre de Fontevraud est assez récent à l'époque, puisqu'il a été créé par Robert d'Arbrissel en 1101. La famille d'Essertines restera liée au prieuré de Jourcey pendant tout le XIIe siècle : des donations seront faites et des femmes de cette famille sont mentionnées comme moniales.



Version imprimable - Nouvelle fenêtre Envoyer à un ami Haut de page :
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de "cookies" et autres traceurs. En savoir +