facebook-logotwitter-logorss-logoinstagram

Trésors d'Archives

Le sport à travers les yeux d’Ennemonde Diard, journaliste

Albums de photographies par Ennemonde Diard (1911-1938).

Archives départementales de la Loire, cote 27 J 5

Cote : 27 J 5

Analyse matérielle : photographie collée sur papier, 36,5 x 25,5 cm (dimensions des planches).

Pour voir le document en ligne : cliquez ici

Pour voir l'album entier : cliquez ici


Archives départementales de la Loire, cote 27 J 33
Archives départementales de la Loire, cote 27 J 33

Cote : 27 J 33

Analyse matérielle : photographie collée sur papier, 36,5 x 25,5 cm (dimensions des planches).

Pour voir les documents en ligne : cliquez ici

Pour voir l'album entier : cliquez ici


Née à Saint-Étienne en 1898, Ennemonde Diard est la fille du fabricant d’armes Jean Diard. Passionnée par l’aviation et le parachutisme, elle rêve, durant la Grande Guerre, de rejoindre les rangs des célèbres combattants du ciel que furent René Fonck et Georges Guynemer. À défaut, elle fut ambulancière pour venir au secours des blessés sur le front.

Dans les années 1920-1930, en tant que journaliste sportive, Ennemonde Diard couvre et photographie de nombreuses compétitions et rencontre des athlètes pour des journaux comme La Loire républicaine ou Le Forez sportif. Elle réfléchit également à l’évolution de la pratique sportive dans un contexte de développement et de démocratisation du sport. Pour elle, il est essentiel que les enfants, garçons comme filles, et tout au long de leur vie, pratiquent des activités physiques, tant pour leur santé que pour leur bien-être. Elle lui voit aussi un rôle social, notamment pour les classes ouvrières. En tant que femme, Ennemonde Diard encourage également la pratique féminine du sport. Il est possible qu’elle ait utilisé un ou plusieurs pseudonymes masculins pour signer ses articles, dans un contexte où il n’était pas toujours accepté qu’une femme puisse prendre la plume, a fortiori pour parler de sport. Toutefois, elle a également signé de son nom, ou bien avec ses initiales « Enn. D. ».

Le fonds Ennemonde Diard constitue un document exceptionnel. Au fil de ses déplacements et de son activité de journaliste, elle compile dans des albums des photographies d’agences ou les siennes, ainsi que des coupures de presse dans des cahiers documentant ainsi le sport de ces deux décennies d’entre-deux-guerres. De nombreuses disciplines sont ainsi représentées : athlétisme, cyclisme, mais aussi boules, tir à l’arc, chasse à courre, boxe, haltérophilie, etc. On trouve également des documents et photographies illustrant la vie politique de l’époque. En effet, Ennemonde Diard adhérait aux idées fascistes et soutenait le Parti populaire français, fondé en 1936 par Jacques Doriot, ainsi que le régime nazi. Les circonstances de sa mort en Allemagne en 1943 restent encore mal documentées.



Version imprimable - Nouvelle fenêtre Envoyer à un ami Haut de page :
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de "cookies" et autres traceurs. En savoir +