facebook-logotwitter-logorss-logoinstagram

Trésors d'Archives

Bienvenue, Monsieur le Président ! (22 octobre 1933)

Menu du banquet offert lors de la visite du président de la République Albert Lebrun à Saint-Étienne (22 octobre 1933)

Archives départementales de la Loire, cote 1 M 592
Archives départementales de la Loire, cote 1 M 592

Cote : 1 M 592

Analyse matérielle : texte dactylographié sur papier, 27 x 21,5 cm.

Pour voir le document en ligne : cliquez ici

 

 

Ce menu de banquet offert en l’honneur de la visite d’un président de la République, est issu du dossier d’organisation de la visite présidentielle supervisée par le préfet de la Loire. À cette occasion, les autorités locales saluent la venue du plus haut représentant de l’Etat en lui offrant un repas composé de mets tous plus ligériens les uns que les autres.

Le président Albert Lebrun est élu depuis près de 18 mois quand il se rend à Saint-Étienne, le 22 octobre 1933. C’est alors une période trouble que connait le pays, en effet le précédent chef de l’Etat a été assassiné en 1932. N’ayant que peu de pouvoir politique, le président de la République est néanmoins le symbole de l’unité nationale. Prenant ce rôle très à cœur, Albert Lebrun va sillonner le pays lors de son septennat afin de tenter d’exorciser les démons de la division. Parti de Paris la veille avec son train spécial, il arrive avec sa délégation à la gare de Châteaucreux en ce dimanche maussade d’octobre, à 8 heures. Il est accueilli par 101 coups de canon et notamment par le préfet, le député-maire de la ville et le sénateur, président du Conseil général. Commence alors un marathon automobile minuté, au cours duquel le président va inaugurer le monument aux morts de la ville et la nouvelle École des mines, n’oublions pas qu’il est lui-même ingénieur des mines (de Paris). Il est présent aussi pour célébrer le centenaire de la Caisse d’épargne de Saint-Étienne et de la chambre de commerce.

Le seul répit dont il bénéficiera est un banquet de 500 convives offert dans la salle des fêtes de la préfecture entre midi et 15 heures. On notera parmi les invités Antoine Pinay, présent en tant que maire de Saint-Chamond. Le menu de ce banquet attire toute notre attention. Pour 65 francs (46 euros) par convive, l’assistance profitera de poissons, de champignons, de volailles, de fromages et autres douceurs. Le tout issu du terroir ligérien, et ce apparemment à l’initiative de la chambre de commerce, sans doute pour prouver que la Loire ne se réduit pas à ses mines et ses usines. Le vin local est aussi à l’honneur avec notamment du Condrieu et du Côtes Rôties millésimés, même les eaux minérales du cru sont sur les tables. Autres temps, autres mœurs, la direction des tabacs offre également des cigares et des cigarettes à cette assemblée, presque exclusivement masculine. Un orchestre agrémente même les agapes d’une ambiance musicale des plus classiques. Cette visite dominicale éprouvante pour un homme de 62 ans s’achève par son départ en train à 17h10, non sans avoir attiré les foules stéphanoises sur le trajet présidentiel.



Version imprimable - Nouvelle fenêtre Envoyer à un ami Haut de page :
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de "cookies" et autres traceurs. En savoir +