facebook-logotwitter-logorss-logoinstagram

Trésors d'Archives

Le masque, accessoire incontournable du théâtre

Masques créés par Abdel Kader Farrah et portés par des personnages de la pièce "Le cercle de craie caucasien" de Bertolt Brecht, mis en scène par Jean Dasté au cours de la saison 1956/1957.

Archives départementales de la Loire, cote 126 J 81
Archives départementales de la Loire, cote 126 J 81

Masque Homme

Cote : 126 J 81

Analyse matérielle : masques en carton, plâtre et tissu, 22 x 28 x 17 cm

Pour voir le document en ligne : cliquez ici

 

 


Archives départementales de la Loire, cote 126 J 87
Archives départementales de la Loire, cote 126 J 87

Masque Femme

Cote : 126 J 87

Analyse matérielle : masques en carton, plâtre et tissu, 50 x 67 (avec voile déplié)x 14 cm

Pour voir le document en ligne : cliquez ici


Ces masques utilisés dans la pièce Le cercle de craie caucasien font partie d’une collection unique de masques provenant des archives personnelles de Jean Dasté. Ces accessoires ont été conçus pour des créations de la Comédie et incarnent à jamais les personnages dont ils sont des éléments fondamentaux. Les masques exposés nécessitent des précautions pour leur conservation, à cause de la fragilité des composants (carton, plâtre, tissu). Ils témoignent d’un grand savoir-faire dans leur confection. Leur créateur est Abdel Kader Farrah, dessinateur et scénographe algérien (1926-2005) qui a travaillé pour Jean Dasté également dans Homme pour homme de Bertolt Brecht. Plus globalement, ce technicien du théâtre a réalisé les costumes et les décors de plus de 350 spectacles pour de nombreuses compagnies théâtrales en Europe.

Jean Dasté signale dans son ouvrage Pour que vive le théâtre  qu’il a toujours été fasciné par les masques. Lorsqu’il  met en scène Le Cercle de craie caucasien, pièce tirée d’une légende orientale, il fait fabriquer des masques pour les personnages épisodiques qui doivent montrer, dès leur apparition sur scène, ce qu’ils représentent. Jean Dasté insiste sur le pouvoir du masque qui pousse les acteurs à être sincères et à exprimer des sentiments en « étant portés par une force intérieure ». « Le masque me fit découvrir un monde que nous avons en nous… de forces qui nous font communiquer avec l’univers », affirme-t-il. Il évoque le rôle important des masques dans différentes traditions théâtrales : grecque, japonaise, chinoise, ou italienne avec la commedia dell’arte.



Version imprimable - Nouvelle fenêtre Envoyer à un ami Haut de page :
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de "cookies" et autres traceurs. En savoir +