ÉDITO

Septembre-Octobre 2019

Georges Ziegler, président du Département de la Loire.LA LOIRE ET LA HAUTE-LOIRE ONT CHOISI DE PRENDRE UN TRAIN D'AVANCE. PRENDRE UN TRAIN D'AVANCE EST UNE FORME DE PRUDENCE, MAIS PAS SEULEMENT. C'EST S'ACCORDER UNE MARGE DE LIBERTÉ NÉCESSAIRE, VITALE MÊME, SI L'ON VEUT CONTINUER À ÊTRE EFFICACE.

Le contexte national est alarmant, et nous le connaissons : il y a eu la réforme territoriale, improvisée, qui n'a pas pris en compte les réalités du terrain. Il y a le régime sec auquel nous, les Départements, sommes soumis financièrement.

Face à cela, le risque (ou le confort) serait de se réfugier dans la passivité ou pire, dans le renoncement. Ce constat nous a conduits à proposer une alternative pour nos territoires : mettre en place un travail de coopération entre nos Départements de la Haute-Loire et de la Loire. Peut-être que ce projet peut surprendre, pour la simple et bonne raison qu'il est un peu iconoclaste. C'est vrai qu'en France, on aime bien conserver les vieux cadres. On aime bien figer les choses dans le confort des habitudes. Pourtant, rien ne nous empêche de sortir des sentiers battus.

" Proposer une vision plus ambitieuse pour nos territoires et pour les habitants "

Avec cette coopération interdépartementale, il s'agit de prendre notre avenir en main, de développer des outils qui permettent plus d'efficacité, qui incitent à la mutualisation.

L'objectif est de répondre aux attentes de chacun et chacune, de tous ceux qui veulent vivre sur des territoires attractifs et qui attendent des politiques de bon sens, efficaces, cohérentes, et soucieuses de la bonne utilisation de l'argent public.

Depuis plusieurs mois, nos deux collectivités étudient la mutualisation de certaines de leurs actions. La création d'évènements sportifs et de loisirs communs autour du fleuve Loire, la coordination du déneigement sur les routes limitrophes et la création de points d'accueil commun pour les personnes âgées et les personnes handicapées dans les territoires limitrophes sont les premiers sujets avancés.

Cette coopération entre la Loire et la Haute-Loire est donc menée dans l'intérêt des territoires et des usagers pour garantir des services de qualité, des services adaptés, des services de proximité et correspond parfaitement à une vision humaniste reposant sur un socle de valeurs communes.

Version imprimable - Nouvelle fenêtre Envoyer à un ami Haut de page :
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de "cookies" et autres traceurs. En savoir +