PORTRAIT
Novembre-Décembre 2019
ÉCONOMIE

Tina Schuler

Le nouveau visage des enseignes Casino

C’EST UNE BATTANTE QUI AIME REPOUSSER LES BARRIÈRES ET ENTRAÎNER SES ÉQUIPES. LA NOUVELLE PATRONNE DE LA DISTRIBUTION CASINO FRANCE VEUT RÉINVENTER LA PLACE DU SUPERMARCHÉ DANS LE COMMERCE DE DEMAIN. RENCONTRE AVEC UNE DIRIGEANTE AU LEADERSHIP RÉSOLUMENT SPORTIF.

Elle gère un périmètre de 6 000 magasins et 45 000 collaborateurs, pour un chiffre d’affaires annuel de 10 milliards d’euros. En l’espace de quelques années, Tina Schuler a pris la tête des enseignes Casino dans l’Hexagone. Arrivée au sein du groupe en 2011 en tant que directrice générale de Leader Price, elle s’est vu confier la direction de Casino Supermarchés, puis de Géant Casino, avant de récupérer dans son giron la branche proximité, la logistique et la restauration. Une ascension rapide pour laquelle cette meneuse s’est appuyée sur son expérience très complète du secteur de la grande distribution, en dribblant avec des ressources personnelles fortes. « Fille d’immigrés siciliens, j’ai toujours dû repousser les barrières », confie Tina Schuler. C’est à SaintDizier, en Haute-Marne, que la petite Concettina grandit avec ses deux sœurs, son père Giuseppe Cordaro, ouvrier spécialisé, et sa mère Carmella. « Face aux difficultés, on avait tendance à vivre entre Italiens. Pour s’intégrer, il a fallu être combatif. Ça forge le caractère. » Bien décidée à s’émanciper, Tina suit les traces de sa seconde sœur. De 5 à 25 ans, elle s’engage dans le basket, un sport collectif qu’elle pratiquera jusqu’en Nationale 3 et qui lui colle encore à la peau. « En tant qu’entraîneuse de basket, j’ai acquis mes premières bases en management d’équipe ! » Bonne élève, elle se lance en parallèle dans des études et décroche en 1986 son diplôme d’ingénieur en industrie alimentaire. Elle intègre alors Danone. Première femme chef d’équipe à Seclin, dans le Nord, elle apprend le métier « sur le carrelage ». Dans les années 1990, devenue jeune maman de deux enfants, Tina Schuler découvre les fonctions commerciales. Face à l’arrivée des hard discounters, elle monte la première cellule de marque de distributeur du groupe, puis rejoint la filiale Évian Volvic pour accompagner son développement marketing et commercial.

"Le magasin physique a un bel avenir, parce qu’on a su intégrer le digital"

De 2001 à 2011, elle évolue au sein du groupe Auchan, où elle fait ses armes de dirigeante, en prenant une direction régionale. Un premier « saut quantique », avant de se frotter à un terrain de jeu national. C’est le groupe Casino qui lui offrira cette opportunité. Son mode d’emploi ? « Découvrir, s’organiser, se faire accepter. Je rentre petit à petit dans les chaussons. Il faut d’abord être à l’écoute pour comprendre où on en est. » Présente à Saint-Étienne trois jours par semaine, Tina Schuler s'attache ainsi à passer du temps sur le terrain, avec les équipes. « Ensuite, il faut une vision. Moi, j’ai une conviction forte : le magasin physique a un bel avenir, parce qu’on a su intégrer le digital. » Ouverture des supermarchés en caisses autonomes sur des plages horaires étendues, corners Cdiscount dans les hypermarchés, expérimentation d’un concept store à Paris : la patronne de Casino France veut réinventer le modèle. « La force indéniable des magasins par rapport au e-commerce, c’est la sollicitation des cinq sens, mais aussi la proximité avec le client, le trait d’union social. » Bosseuse, tenace, charismatique, la directrice générale s’engage aussi pour la place des femmes dans l’entreprise, estimant qu’il n’y a « pas de métiers réservés aux hommes ». Son attachement latin à la famille et sa pratique sportive toujours assidue – course, natation, vélo – lui permettent de se ressourcer. Et face aux turbulences traversées ces derniers mois par le groupe, elle tient bon le cap avec ses équipes, toujours prête à tirer au panier : « Casino, c’est une formidable aventure qui est née il y a 121 ans à Saint-Étienne. Aujourd’hui, on est au combat, on a des enseignes qui font la différence, on innove pour garder toujours un coup d’avance, s’adapter aux nouvelles habitudes et attentes des consommateurs. Nous portons haut les couleurs du groupe et nous en sommes fiers.»

>> En dates

2011 Arrivée dans le groupe Casino en tant que directrice générale de Leader Price

2016 Fait son entrée dans les enseignes Casino en prenant la direction générale des supermarchés Casino

2017 La direction générale des hypermarchés Géant Casino lui est également confiée

2018 Les 4 000 points de vente Casino Proximités lui sont aussi rattachés

Crédit photos : Hubert Genouilhac

Version imprimable - Nouvelle fenêtre Envoyer à un ami Haut de page :
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de "cookies" et autres traceurs. En savoir +