Aller au menu Aller au contenu Aller à la recherche Aller à la page Accessibilité Aller à l'accueil
DOSSIER
Le circuit de la protection de l'enfance
Mars-Avril 2020
SOCIAL

Le circuit de la protection de l'enfance

  1. danger

    QUELLES SITUATIONS ?

    • Maltraitances physiques (coups, gifles...),
    psychologiques (humiliations, insultes),
    • Négligences (absences de soins médicaux, manque de nourriture, non-respect du rythme de sommeil),
    • Carences éducatives,
    • Problèmes de santé,
    • Difficultés économiques, familiales, conjugales,
    • Isolement social et absence de relais familial...
  2. signaler

    QUI ?

    • TOUT CITOYEN qui constate une situation de risque ou danger,
    • Les professionnels de la santé : maternité, médecins…
    • Les professionnels de la petite enfance : crèches, écoles, centres de loisirs, assistants maternels…
    • Les assistants sociaux de secteur,
    • La famille ou les voisins.

  3. evaluation

    QUOI ?

    Une ENQUÊTE MÉDICO-SOCIALE est conduite à la demande de la Cellule départementale de protection des personnes.
    On constate que toutes les catégories sociales sont concernées.
    En cas de situation grave, un placement en urgence peut être ordonné.
  4. juridique

ENSUITE, DEUX CAS DE FIGURE SONT POSSIBLES :

  1. actions
    • Un CONTRAT est passé entre les services du Département et la famille.
    Il peut prendre la forme suivante :
    - Accompagnement de l'enfant et de ses parents au domicile,
    - Aide à l'organisation par des techniciens d'intervention sociale et familiale (préparation de repas...)
    Ce contrat est parfois directement demandé par la famille. Sa réussite est ensuite évaluée par les travailleurs sociaux.
    • Une MESURE ÉDUCATIVE peut être décidée par le juge des enfants.
  2. situation
    L'enfant est confié aux SERVICES DE LA PROTECTION DE L'ENFANCE et accueilli par des professionnels reconnus, dans l'une des structures du Département ou de ses partenaires :
    • La pouponnière départementale,
    • les assistants familiaux,
    • l'accueil parents-enfants de Saint-Étienne et Roanne,
    • le secteur social habilité.
    C'EST L'INTÉRÊT DE L'ENFANT QUI PRIME.

ET APRÈS...

• Lorsque c'est possible, l'enfant retourne auprès de sa famille.

• Si nécessaire, l'enfant est accueilli dans une autre structure, adaptée à son âge, ou chez un assistant familial.

• Le Département peut assurer un suivi de l'enfant et de sa famille jusqu'à sa majorité.

berlierSolange BERLIER
Vice-présidente chargée de l'enfance

« Souvent, les personnes qui suspectent un danger hésitent à contacter nos services par peur de briser une famille. Nous mettons au contraire tout en oeuvre pour aider celles-ci à se reconstruire. La protection existera toujours. Une des préoccupations pour ces enfants qui vivent ou ont vécu une situation traumatisante est de leur proposer le meilleur accueil possible et de l'adapter à leur parcours. Chacun d'entre eux est unique. Nous souhaitons soutenir leur développement en leur donnant des ressources adaptées à la personnalité de chacun et en leur offrant un cadre apaisant, notamment par le biais d'actions transversales, comme celle menée avec la Maîtrise de la Loire à la pouponnière. Nous travaillons aussi beaucoup en amont en multipliant nos actions de prévention. »

Crédit photo : Hubert Genouilhac

+ d'infos

Vous pensez qu'un enfant est en danger ?
Contactez Allô enfance en danger en composant le 119 (numéro anonyme, gratuit et confidentiel)
Numéro local : 04 77 29 27 53


 

 

podcast Version sonore de Loire Magazine n°140

brailleComment recevoir la version sonore et/ou braille de Loire Magazine dans votre boîte aux lettres ?

Version imprimable - Nouvelle fenêtre Envoyer à un ami Haut de page :