PORTRAIT
Mars-Avril 2020
SANTÉ

Gérald Kierzek

Quoi de neuf, docteur ?

Il a rassuré les Français effrayés par le coronavirus cet hiver. Le Stéphanois Gérald Kierzek, 46 ans, est médecin urgentiste à l’Hôtel-Dieu de Paris et chroniqueur santé sur LCI. Il conseille et passe des urgences à la prévention. Portrait.

« Un moment s’il vous plaît. Une urgence ! » Après avoir secouru une patiente victime d’un AVC, Gérald Kierzek, sympathique et bavard, nous consacre un peu de son temps. Et son temps, c’est des vies ! « Urgentiste est un métier H 24. » Diagnostic : hyperactivité. Le traitement : une bonne dose d’adrénaline. Les urgences, « c’est mon équilibre. »
Né à Saint-Étienne, il passe son baccalauréat au lycée Claude Fauriel. Devant ses résultats, il se souvient encore de sa première pensée. « Je serai médecin ! » Avant d’entrer à la faculté de médecine Jean-Monnet à Saint-Étienne, le jeune Gérald multiplie les gestes humanitaires. Il consacre ses week-ends à du bénévolat pour la Croix-Rouge, effectue un stage au Samu et réalise un film sur les gestes d’urgences.

EXPERT DE LA SANTÉ PUBLIQUE

Après ses études, il intègre l’internat de médecine en 1998 à Paris. Brillant, le Stéphanois rejoint le cabinet de Bernard Kouchner, ministre de la Santé de l’époque, pour contribuer aux États généraux de la santé. « J’étais à Paris depuis 15 jours seulement », se surprend-il encore. Le temps passe et le terrain lui manque. Il suit alors une spécialité d’anesthésie-réanimation et de médecine d’urgence, puis il devient responsable du service mobile d’urgence et de réanimation (SMUR) de l’Hôtel-Dieu à Paris. Double doctorat en poche, droit et médecine, il se décrit modestement comme quelqu’un ayant « une bonne mémoire ».

"Les urgences ? C'est mon équilibre !"

En 2011, Gérald Kierzek entame une carrière à la fois médicale et médiatique. Les médias remarquent ses talents de porte-parole médical. Son langage est clair et efficace. Aux côtés du Docteur Michel Cymes dans Le Magazine de la Santé sur France 5, puis en 2013, sur Europe 1 pour la matinale de Thomas Sotto. « Je n’ai pas fait d’études de journalisme mais apparemment je passe bien… » Le public le voit là où est attendu un avis sur la politique de santé publique. Et ses attributs de docteur Glamour sont un atout pour l’écran.

DOCTEUR ÈS MÉDIAS

Jusqu’en 2018, le Ligérien devient le chroniqueur médical de l’émission Le Grand 8 de Laurence Ferrari sur D8. Il fait ensuite une apparition sur France 2 dans l’émission Je t’aime, etc. « Je sais de quoi je parle. J’ai même attrapé la maladie de Lyme après une balade en forêt. Je veux et j’aime rendre accessibles les choses qui peuvent paraître anxiogènes. » Depuis 2019, le docteur Kierzek anime le rendez-vous santé sur LCI En pleine forme. Bref, cet homme est sur tous les fronts. Il a même fait partie des sauveteurs urgentistes lors des attentats terroristes. « Je me déplace en scooter, de LCI aux urgences. » Mais quand dort-il ? « Je fais des micro-siestes ! »
À la radio, sur le petit écran ou aux urgences, notre expert médical stéphanois fait de la prévention. Il estime d’ailleurs qu’un médecin n’est pas seulement un technicien. « Il joue un rôle dans la cité. » Ce Ligérien met tout au profit des malades et il n’a pas froid aux yeux. Il est d’ailleurs la figure de proue du mouvement de contestation contre la fermeture de l’Hôtel-Dieu. Et il a été choisi par l'ex-ministre de la Santé pour une mission d’information concernant l’affaire du Lévothyrox. « Je suis l’urgentiste de la médecine et de la com’. »

audrey-co-lci>> En 5 dates

1974 Naissance à Saint-Étienne

1998 Diplômé de médecine et internat à l’Assistance Publique Hôpitaux de Paris

2011 Premières interventions télé et radio

2014 Chroniqueur sur Europe 1

2014 Chroniqueur sur Audrey & Co (du lundi au vendredi) et En pleine forme le dimanche sur LCI

Crédit photos : Christophe Chevalin LCI

Version imprimable - Nouvelle fenêtre Envoyer à un ami Haut de page :
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de "cookies" et autres traceurs. En savoir +