INITIATIVES
Mai-Juin 2020
CHARLIEU

Les Tissages de Charlieu : haut les masques pour les soignants !

Face à la pénurie de masques, Les Tissages de Charlieu (LTC) se sont mobilisés ce printemps. Ils ont conçu un modèle lavable et réutilisable pour aider les soignants de toute la France.

carte-nordUn électrochoc. C’est ce qu’a vécu Antoine Saint-Pierre en écoutant Emmanuel Macron évoquer dans son discours « la guerre » contre le Covid-19. En parcourant la toile, le codirigeant des Tissages de Charlieu (LTC) prend conscience du manque de matériel. « Des CHU se retrouvaient réduits à fabriquer leurs propres masques, comme celui de Grenoble qui proposait un tutoriel en ligne. » Ni une, ni deux, le patron ligérien demande à ses salariés de réfléchir à une production automatique pour fabriquer des masques de manière massive et immédiate. Son équipe met au point un prototype lavable. Il est contacté par la Direction générale de l’armement (DGA) qui coordonne l’identification des solutions de masques sur le territoire. Ses produits ne sont pas normalisés FFP2, toutefois, il est encouragé par la DGA : « nos modèles sont une alternative à la pénurie et aux masques confectionnés par les particuliers. » Dès le lendemain, après quelques ajustements, la production de la PME bascule : « nous avons arrêté toute nos fabrications pour nous consacrer à celle des masques. »

UNE INDUSTRIE SOLIDAIRE

Et le dirigeant pousse plus loin sa démarche en partageant sa technique avec d’autres industriels pour augmenter les capacités de production. Une réussite dont Antoine Saint-Pierre se réjouit. « Nous avons besoin les uns des autres. L’industrie textile française a souffert et est fière de montrer qu’elle existe. Au-delà de la solidarité, nous voulions montrer sa qualité, sa réactivité et son ingéniosité. » Avec l’augmentation de la capacité, des supermarchés de la Loire, emmenés par Intermarché Riorges, ont pris contact avec LTC pour distribuer des masques de confinement dans le Roannais à destination des plus fragiles et des plus exposés. Désormais, 160 000 exemplaires sortent quotidiennement de l’entreprise ligérienne. « Toute cette mobilisation nous fait chaud au cœur. Nous recevons des mots de remerciement qui nous touchent immensément. » Les demandes ont afflué dès la première semaine. « Un hélicoptère a même été affrété par des EHPAD en Alsace. Cela montre bien l’urgence et le besoin auquel nous répondons. »

Crédit photos : Vincent Poillet

Version imprimable - Nouvelle fenêtre Envoyer à un ami Haut de page :
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de "cookies" et autres traceurs. En savoir +