TERRITOIRE ET ENVIRONNEMENT

Stop aux lingettes dans les toilettes !

Une hausse importante des rejets de lingettes nettoyantes dans les réseaux d’assainissement a été constatée depuis le début du confinement. Ce qui pose des problèmes techniques, sanitaires et environnementaux.

Depuis le mardi 17 mars, les services ligériens en charge du traitement des eaux usées observent un doublement des rejets de déchets solides dans ce qu’il est commun d’appeler le “tout à l’égout”. Ce phénomène, loin d’être anodin, entraîne de sérieux problèmes d’exploitation des stations d’épuration (bouchage des pompes, colmatage des dégrilleurs et de certains ouvrages de filtration). Il engendre donc des coûts supplémentaires de fonctionnement, complique sensiblement le travail des agents de maintenance et impacte la biodiversité.
 
Contrairement aux idées reçues, les lingettes désinfectantes, prétendues biodégradables, ne se désagrègent pas avec le temps. Elles finissent par s’accumuler et par obstruer les canalisations. Il en va de même pour les masques de protection et les gants en latex dont l’usage tend à se généraliser au sein de la population.
 
lingettes2.jpeg
 
La multiplication des interventions liées aux dégâts causés par ces rejets intempestifs perturbe le travail quotidien des équipes qui tentent d’assurer la continuité du service public en collectant et en dépolluant les eaux souillées.
 
Ne jetez pas de déchets solides (lingettes, masques, gants, etc.) dans les réseaux d’assainissement, notamment les toilettes, ni dans la rue. Conservez-les dans un sac en plastique dédié avant de les déposer aux ordures ménagères. Soyons tous responsables.
Version imprimable - Nouvelle fenêtre Envoyer à un ami Haut de page :