Aller au menu Aller au contenu Aller à la recherche Aller à la page Accessibilité Aller à l'accueil
À VOS CÔTÉS
Mai-Juin 2020
SENIORS

Profession accueillant familial

Accueillir des seniors ou personnes handicapées à domicile, une activité parfois méconnue, sécurisante et chaleureuse, qui offre une alternative aux EHPAD. REPORTAGE

Mardi 15 h. Josette Delecroix nous ouvre les portes de son domicile. Une charmante demeure avec un grand jardin à Saint-Bonnet-les-Oules. Masque et gel hydroalcoolique de rigueur : nous sommes au tout début de l'épisode du Covid-19, on ne plaisante pas avec la sécurité des résidents. Jeannine, Georgette et Lina semblent en pleine forme mais restent vulnérables. La plus âgée vient de fêter ses 98 printemps « Nous mettons tout en oeuvre pour les protéger », confie Josette. « Actuellement, je ne suis plus autorisée à voir mes petites-filles pour limiter la transmission des virus. Nous maintenons le lien via des appels vidéo. » Il faut dire que la famille compte pour Josette : « J'ai grandi au milieu de grandes tablées et j'ai découvert mon activité avec la fin de vie de ma maman, atteinte d'Alzheimer. Nous l'avons gardée à la maison et ça m'a donné l'idée de devenir accueillante familiale. »

chiffre-accueil

LA DISPONIBILITÉ AVEC LE SOURIRE

15 h 30. « Comment se déplaçait Lawrence d'Arabie ?* » Après la sieste, place aux jeux ! Au programme, des questions de culture générale sur fond de tubes d'autrefois. De quoi activer les méninges ! La bonne humeur est au rendez-vous. Josette a le sourire. Elle s'épanouit en tant qu'accueillante familiale : « On donne aux résidents la chance d'être dans un milieu intime avec un rythme à la carte. J'apprécie vraiment de pouvoir aider les autres. » Même si partager son quotidien n'est pas sans conséquence pour sa vie familiale : « J'ai réuni mon mari et mes enfants avant de me lancer il y a 5 ans. J'ai choisi d'exercer mon activité 24 h/24, y compris les week-ends et jours fériés. C'est un investissement, un travail d'équipe aussi lorsque mon mari va faire les courses par exemple, mais qui apporte énormément également. »

UN QUOTIDIEN À L'ÉCOUTE

15 h 50. Un des chiens de la maisonnée, Mick, pique un somme tandis que Maurice et Robert, les poissons rouges s'agitent dans leur aquarium. Le temps semble suspendu. « Des fois chez soi, on finit par broyer du noir. Ici on est bien », se réjouit Jeannine. « Si on est fatigué, il y a quelqu'un pour nous tenir la main. » Et justement, sa camarade Georgette souhaite s'assoupir. Josette l'aide à rejoindre son fauteuil à côté de la cheminée. L'après-midi se poursuivra autour de jeux et d'activités, avec sérénité, au son des musiques d'antan. « Nous recevons souvent la visite des familles », lance Josette. « Le matin, je m'occupe du lever, les infirmières viennent pour les soins d'hygiène et de santé et nous faisons régulièrement des ateliers cuisine. » Jeannine, elle, apprécie les rencontres intergénérationnelles avec la famille de Josette, et notamment ses petites-filles. « L'autre jour, l'une d'elles m'avait cueilli un bouquet de pâquerettes. Ça m'a fait beaucoup plaisir. »

* Pour les joueurs, la bonne réponse était le chameau.

BrunelAnnick BRUNEL
Vice-président chargé de l'autonomie

"Le Département gère l'agrément et la formation des accueillants familiaux pour les seniors et personnes handicapées. Nous sommes à la recherche de nouveaux accueillants, soit pour un accueil permanent, soit pour un accueil de jour que nous souhaitons développer. C'est le médecin autonomie qui vérifie si ce mode d'accueil est adapté. Il donne souvent lieu à de belles histoires de vie."

+ d'infos

Crédit photos : Julien Cousin

Vous souhaitez candidater pour devenir accueillant familial ou vous renseigner sur ce mode d’accueil ?
Rendez-vous sur www.loire.fr/accueilfamilial 
Tél. 04 77 49 92 01


podcast Version sonore de Loire Magazine n°141

brailleComment recevoir la version sonore et/ou braille de Loire Magazine dans votre boîte aux lettres ?

Version imprimable - Nouvelle fenêtre Envoyer à un ami Haut de page :