INITIATIVES
Juillet-Août 2020
SOLIDARITÉ

100 BÉNÉVOLES ET 9 000 ANCIENS

Durant 2 mois, 100 bénévoles missionnés par le Département se sont relayés chaque jour pour échanger avec des milliers de personnes âgées. Tous en ressortent grandis.

L'isolement des résidents et la fragilité des Ehpad ont largement été relayés par les médias durant le confinement. Mais au Département de la Loire, c'est un autre sujet qui a mobilisé les services à la demande du président Georges Ziegler : la solitude des 9 000 bénéficiaires de l'allocation personnalisée d'autonomie (APA) à domicile, des personnes âgées partiellement ou très dépendantes qui se sont retrouvées parfois coupées du monde du jour au lendemain. Certes, dans certains cas la solidarité familiale s'est mise en place et les enfants sont venus habiter chez leurs parents, ou l'inverse. Mais pour l'essentiel, la solitude a frappé.

RASSURER LES SENIORS

C'est pour venir en aide aux seniors isolés qu'a été instaurée, à l'initiative de la Direction de la communication du Département, la plateforme « Aider nos anciens ». 18 sapeurs-pompiers, bientôt épaulés par 10 gendarmes puis 70 agents du Département, ont ainsi téléphoné bénévolement chaque jour à toutes ces personnes âgées pour prendre de leurs nouvelles, les rassurer et s'assurer qu'elles ne manquaient de rien. « L'accueil a été souvent chaleureux », confirme Martine Dion, médecin roannais spécialisé dans l'autonomie qui a coordonné toute l'opération, souvent depuis chez elle, soirs et week-end, avec un grand sourire. « Dans plus de 150 cas, on a relevé des situations inquiétantes, auxquelles on a pu remédier en faisant appel aux travailleurs sociaux. Mais la plupart du temps, on a simplement discuté, échangé et montré qu'on était là en cas de coup dur. »

ROMPRE LA SOLITUDE

Près d'une centaine d'anciens ont d'ailleurs pu être inscrits sur la plateforme www.aiderlesautres.fr du Département et ainsi mis en relation avec les 700 bénévoles qui y avaient proposé leurs services. « Les personnes que j'ai contactées sont, pour la plupart, très satisfaites de cette démarche : elles sont reconnaissantes. Seules, elles souffrent de la solitude et ont besoin de parler et de se confier. Ce dispositif d'écoute est utile et nécessaire pour le bien-être de nos aînés », résume Virginie, une bénévole très impliquée. Au Département, on envisage dorénavant de reconduire régulièrement l'opération.

EN CHIFFRES

Plus de 5000 personnes âgées contactées, des centaines rappelées100 bénévoles impliqués, dont certains à temps plein5 à 20 minutes en moyenne par appel0 € c'est le coût de l'opération (gestion des fichiers, appels, bilan des interventions)

Le saviez-vous ?

L'opération « Aider nos anciens » a été mise en place par le Département de la Loire en avril et mai 2020, en lien avec le Service départemental d'incendie et de secours (SDIS) et la gendarmerie de la Loire.

Crédit photo : Guillaume Atger

Version imprimable - Nouvelle fenêtre Envoyer à un ami Haut de page :
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de "cookies" et autres traceurs. En savoir +