INITIATIVES
Juillet-Août 2020
SAINT-ÉTIENNE - ROCHETAILLÉE

UNE POTION MAGIQUE PRÉPARÉE DANS LE PILAT

Murielle Soulier et Grégory Raymond se sont lancés dans la production d’une boisson bio fermentée qui porte le nom d’un champignon : le Kombucha. Leur entreprise familiale, Takubeh, est installée à Rochetaillée.

carte-sudMurielle, stéphanoise d’origine, et son conjoint Grégory, natif de Saint-Paul-de-Vence, ont beaucoup voyagé avant de poser leurs valises dans une maison située dans la vallée du Furan. C’est lors d’un séjour dans l’Oregon, sur la côte ouest des États-Unis, qu’ils découvrent cette boisson acidulée et légèrement gazeuse obtenue grâce à une culture symbiotique de bactéries et de levures dans un milieu sucré. De retour dans la Loire, en 2016, l’idée de produire et de commercialiser ce breuvage fait son chemin. Le couple décide de tenter l’aventure au printemps dernier après une longue réflexion doublée d’une étude de marché : « Nous sommes les seuls à proposer un tel élixir dans la Loire. Nous réalisons notre propre Kombucha avec du thé et ce fameux champignon dit de longue vie – le Kombucha – que nous cultivons nous-mêmes dans notre laboratoire. Nous avons testé une centaine de recettes pour finalement proposer six saveurs : citronnelle, vanille, eucalyptus… »

800 LITRES PAR MOIS

C’est chez eux, dans un atelier aménagé par leurs soins, que les trentenaires élaborent leur potion magique dont les bienfaits pour le transit sont semble-t-il avérés. Comme le confirme Murielle, « le Kombucha est une source d’antioxydants et de probiotiques. Une consommation régulière et bien dosée permet de restaurer une flore intestinale endommagée. » Le couple dispose de trois cuves de 300 litres et de quatre cuves de 50 litres pour stocker son précieux liquide. Il s’est fixé l’objectif de produire 800 litres par mois. Le conditionnement se fait dans des bouteilles en verre de 1 litre et de 33 cl. La commercialisation a débuté au mois de juin dans la Loire et dans le Rhône, sur les marchés et dans des magasins bio. Et Grégory de conclure : « Nous croyons en notre projet. Nous souhaitons développer notre activité à l’échelle locale, dans un rayon d’une centaine de kilomètres autour de Saint-Étienne, avec la volonté de rendre accessible au plus grand nombre un produit sain et bénéfique pour l’organisme. »

 

Crédit photo : Entreprise Takubeh

Version imprimable - Nouvelle fenêtre Envoyer à un ami Haut de page :
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de "cookies" et autres traceurs. En savoir +