FOCUS
Juillet-Août 2020
REPORTAGE

SOLIDAIRES FACE AU VIRUS !

La reprise des cours dans les collèges a mobilisé les moyens matériels et humains du Département sans bouleverser le programme d’investissements et de travaux. Reportage.

Trouver du désinfectant, du gel hydroalcoolique ou encore des vaporisateurs en pleine pandémie mondiale, repenser l’organisation du travail et les mesures de sécurité sanitaire… C’est le cassetête qu’ont résolu les services de notre collectivité afin d’assurer leurs missions auprès du public et plus particulièrement celle des agents d’entretien des collèges, tels que Saba Manissier, agent de l’équipe mobile du Département. Une fois la fin du confinement annoncée, le chef d’établissement du collège Jean-Rostand de Saint-Chamond, sa principale affectation, avait été très claire : « Si on ne trouve pas le matériel nécessaire, on ne peut pas rouvrir le collège ! »

SOLIDAIRES ET IMAGINATIFS

Elle est agent polyvalente chargée de missions d’encadrement tels que la gestion des plannings et le coaching des équipes. Depuis 2007, Saba Manissier travaille au Département et s’appuie naturellement sur la force de la collectivité pour résoudre ce challenge… Mais aussi sur le système D : « J’ai confectionné 500 masques à la norme AFNOR avec ma fille pendant le confinement ! Nous en avons offert à toute l’administration du collège », explique cette énergique maman. Rouvrir les collèges dans ces circonstances sanitaires exceptionnelles a en effet requis autant de rigueur que d’imagination. « Nous avons proposé qu’un professeur de technologie fabrique des visières en plastique pour le corps enseignant et ça s’est fait aussitôt », raconte encore Saba qui estime que, dans l’urgence, « on trouve toujours des solutions. » Elle loue l’esprit d’équipe dont ont fait preuve ses collègues et chefs de service: « On s’est senti soutenu sur le terrain car on était en contact permanent avec nos responsables. »

DES TRAVAUX CET ÉTÉ

Consécration des efforts de Saba et de tous ses collègues dans la Loire, les élèves ont réinvesti les collèges comme prévu dès le 18 mai. Des retrouvailles qui ont provoqué quelques effusions de joie à faire vaciller les mesures de distanciation sociale. Mais Saba rassure : « Je les ai trouvés très sages dans l’ensemble. Leur vie et leurs copains au collège, c’est très important pour eux. » Soucieux de leur épanouissement et de leur garantir le meilleur environnement scolaire, le Département n’a pas renoncé à son programme estival de travaux dans les collèges. Des travaux de mise en accessibilité sont prévus aux collèges de Charlieu et de Régny où les salles de sciences bénéficieront également d’un lifting et d’investissements en matériel. Principal chantier de la collectivité, le collège de Saint-Just Saint-Rambert est engagé dans un programme de quatre ans de travaux. Il comprend des chantiers de rénovation et de réhabilitation du bâti existant mais aussi la construction d’une demi-pension.

EN CHIFFRES

Quelques travaux en cours dans les collèges de la Loire

12 026 000 € investis au collège de 
Saint-Just Saint-Rambert. 
Rénovation du bâti et construction d’une demi-pension.
899 000 € au collège de Régny. 
Mise en accessibilité.
355 000 € au collège de Charlieu.
Mise en accessibilité.

Michèle MarasMichèle MARAS
Vice-présidente chargée de la jeunesse et de l'éducation

Le Département oeuvre sans relâche afin de garantir aux collégiens ligériens des conditions de travail saines et épanouissantes. La réussite scolaire est une affaire d’enseignement mais aussi d’environnement. On travaille mieux le ventre plein de bons produits locaux, dans une salle de classe inclusive, accessible à tous les handicaps et équipée des dernières technologies numériques !

Crédit photo : Julien Cousin

Version imprimable - Nouvelle fenêtre Envoyer à un ami Haut de page :
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de "cookies" et autres traceurs. En savoir +