Aller au menu Aller au contenu Aller à la recherche Aller à la page Accessibilité Aller à l'accueil
INITIATIVES
Septembre-octobre 2020
SAINT-JEAN-BONNEFONDS

Une dirigeante stratégique

Elle a tout d’une grande. Dirigée par Marie-Hélène Gramatikoff, la société ligérienne Lactips répond aux défis sanitaires et écologiques. Elle met au point un plastique « écocompatible » fabriqué à partir de protéines de lait.

C’est en 2004 que l’ingénieure plasturgiste Marie-Hélène Gramatikoff décide de ne plus participer à la pollution des océans. Elle plonge alors dans l’aventure Lactips et porte des projets écologiques et innovants. Parce que le plastique reste un défi pour la planète, en 2014, Marie-Hélène s’associe avec un chercheur stéphanois qui invente le plastique inédit : un plastique biodégradable et issu de la protéine de lait, « la caséine ». Unique au monde et créé dans la Loire, recyclable ou soluble, ce produit n’a pas d’équivalent. 
« Cette innovation, plus respectueuse de l’environnement et de la santé humaine répond à des enjeux sociétaux », souligne la dirigeante.


POUR LA SANTÉ ET L’ENVIRONNEMENT
Dès la première semaine de confinement, face à l’afflux des malades de la Covid-19, Lactips a été sollicitée par quatre centres hospitaliers régionaux et un centre hospitalier universitaire à dimension internationale regroupant 39 hôpitaux en Île-de-France, confrontés à une pénurie de liens hydrosolubles. Face à l’urgence sanitaire, l’entreprise ligérienne a immédiatement expédié des bobines sécables et elle a conçu cet été un produit spécifique adapté à ce besoin sanitaire. 
Elle a développé une solution pour fabriquer des liens hydrosolubles pour sceller les sacs de linges hospitaliers, notamment ceux contaminés par la Covid-19. Commercialisé en Europe, ce nouveau produit permet de sécuriser la manipulation du linge infecté et de limiter le risque de contamination dans le circuit de traitement du linge.
L’entreprise poursuit aujourd’hui son développement à vocation mondiale. L’usine Lactips va s’agrandir : de nouveaux locaux ouvriront à Saint-Priest-en-Jarez en 2021 avec, à la clé, des créations d’emplois.

Crédit photo : Tendance floue – Gilles Coulon pour Citeo

Version imprimable - Nouvelle fenêtre Envoyer à un ami Haut de page :