Aller au menu Aller au contenu Aller à la recherche Aller à la page Accessibilité Aller à l'accueil
DOSSIER
Septembre-octobre 2020
HABITAT

Adaptez votre logement

Pour conserver au maximum leurs repères, le Département propose aux seniors plusieurs dispositifs via la Maison Loire Autonomie (MLA). Privilégier le maintien à domicile implique un réaménagement du logement.

« Pourrai-je continuer à vivre chez moi ? » Marie-Odile, 78 ans, se questionne. Elle commence à monter difficilement les marches d’escaliers de sa maison à Lorette. « Ça ne va pas s’arranger », juge-t-elle. Avec l’âge, rester chez soi devient plus difficile. Différentes solutions facilitent le maintien à domicile. Parmi les quatre antennes de la Maison Loire Autonomie, celle du Gier-Ondaine-Pilat réunit de nombreux experts qui l’orienteront vers une démarche humaine et responsable.

 

SOULAGER VOTRE QUOTIDIEN

« Informer, orienter, prévenir sont les maîtres mots », souligne Cathia Oueslati, responsable sociale autonomie du Gier-Ondaine-Pilat (GOP) au Département. Les travailleurs sociaux le répètent : « Pour vieillir dans votre maison, anticipez et aménagez-la ! » Après avoir reçu une demande d’APA*, les instructeurs vérifient l’éligibilité des dossiers. Les travailleurs sociaux se déplacent ensuite chez la personne concernée pour une évaluation. « Discuter avec elle, voire avec sa famille. Car certaines ne nous dévoilent pas toutes les difficultés qu’elles rencontrent au quotidien. » Vidéo à l’appui, un travailleur social présente à Marie-Odile et à sa fille les aides qui peuvent pallier le problème d’accès à l’étage.

 

VIVRE CHEZ SOI ET EN SÉCURITÉ

Sécuriser le domicile et l’aménager permet à la personne de continuer à se déplacer chez elle comme à son habitude. Plateforme élévatrice, volets roulants, rehausseur ou barres d’appui dans les sanitaires, douches italiennes… Il existe des aménagements innovants. « De véritables gains de confort », souligne Cathia. Parfois cette solution se greffe à une aide humaine.
Les travailleurs sociaux ne chôment pas. Ils traitent une quarantaine de dossiers par jour et ils travaillent aussi pour les caisses de retraite. Parmi les nombreux dossiers, celui de Marie-Odile pour qui un monte-escalier est préconisé. Après l’expertise médicale favorable du médecin responsable de la MLA GOP, Claire Héras, elle pourra en bénéficier. On peut vivre bien, en forme et âgé chez soi… Et si vous mettiez toutes les chances de votre côté ?

* Allocation personnalisée d’autonomie.

BrunelAnnick BRUNEL
Vice-présidente chargée de l’autonomie

La prévention fait l’objet d’un dispositif particulier au sein du territoire : la conférence des financeurs de la prévention de la perte d’autonomie. Animée par la collectivité, conduite par notre président, cette conférence est compétente en matière de soutien des personnes âgées à l’accès aux équipements et aides techniques individuelles. Elle propose, par exemple, en lien avec les caisses de retraite, un financement du reste à charge lié à l’abonnement mensuel de la téléassistance. Depuis 2019, elle participe au déploiement d’habitats inclusifs pour les personnes âgées et les personnes en situation de handicap, soit des logements adaptés dotés de services collectifs intégrés. Quant au rôle de « veilleur » des équipes médicosociales, il permet de détecter et d’accompagner rapidement toute personne en situation de fragilité. "

À LIRE AUSSI DANS CE DOSSIER :

Un logement en toute autonomie

Bien veillir chez soi

Crédit photo : Guillaume Atger

Version imprimable - Nouvelle fenêtre Envoyer à un ami Haut de page :