Aller au menu Aller au contenu Aller à la recherche Aller à la page Accessibilité Aller à l'accueil
FOCUS
Novembre-Décembre 2020
SOCIAL

Faire entendre la parole des usagers

Il s’appelle le Conseil départemental de la citoyenneté et de l’autonomie (CDCA) et joue un rôle consultatif en matière de handicap et de personnes âgées. Installé depuis 2017 dans la Loire, il reste encore souvent méconnu du grand public. Comment fonctionne-t-il ? Découverte.

Connaissez-vous le Conseil départemental de la citoyenneté et de l’autonomie (CDCA) ? Il travaille auprès de notre collectivité dans le social et, bien que consultatif, fournit des avis pour éclairer les décisions politiques concernant les personnes âgées ou en situation de handicap dans la Loire. Son objectif : favoriser la démocratie participative au niveau local ainsi que la co-construction des politiques publiques territoriales.

UN PANEL D’USAGERS ET DE PROFESSIONNELS

« En donnant notre avis, nous nous considérons comme des influenceurs, expliquent les membres du CDCA. C’est parce que nous sommes ensemble que notre opinion peut peser. Nous sommes en quelque sorte la voix des usagers. Chacun exprime son point de vue. » Ce conseil, avec à sa tête le président du Département Georges Ziegler, regroupe en effet des représentants de tous bords : usagers, professionnels, associations, organismes gestionnaires, institutionnels, syndicats… Ils sont désignés par les différents organismes et siègent pour trois ans. « Les échanges sont enrichissants car ils intègrent des personnes de divers milieux qui n’échangeraient pas sinon. » En plus des assemblées plénières, ses membres participent à des commissions internes ou externes à la collectivité autour par exemple de l’habitat inclusif, du droit et de la participation des usagers : « Beaucoup l’ignorent mais nous représentons les usagers dans de nombreuses instances. Nous nous réunissons au moins tous les trimestres en groupes de travail. »

AMÉLIORER SA CONNAISSANCE DE L’AUTRE

L’intérêt du CDCA est de réunir à la fois des représentants des personnes âgées et de celles en situation de handicap, ce qui permet de décloisonner les deux domaines. « Constituer des groupes de travail et instances mixtes nous aide à avoir une vision plus globale. » Grâce à
leurs fonctions, les membres du CDCA apprécient « de voir le fonctionnement de l’intérieur », notamment de la Maison Loire Autonomie (MLA). « Cela nous aide à mieux comprendre les missions du Département et à l’inverse, aux agents de la collectivité de mieux connaître les associations. » Et si le rôle de ce conseil est consultatif et non décisionnaire, ses membres ont pour autant le sentiment « d’exister vraiment, pour améliorer le service proposé aux usagers et leur qualité de vie ». Parmi les actions engagées : la carte des aidants, une conférence sur les mesures de protection et des projets sur l’habitat inclusif et l’étude des Conseils de vie sociale. « Nous nous inscrivons dans un objectif durable. »

 

Version imprimable - Nouvelle fenêtre Envoyer à un ami Haut de page :